Robert Kirkman, Charlie Adlard et Stefano Gaudiano – Walking Dead, Sang pour sang (Tome 25)


Comment répondre aux Chuchoteurs ?

Kirkman, Charlie Adlard et Stefano Gaudiano - Walking Dead, Sang pour sang (Tome 25)Arrgggg, quel supplice de voir la parution de ce vingt-cinquième volet reprenant les épisodes US #145 à #150 retardé de plusieurs semaines après le cliff-hanger insoutenable du tome précédent !

La dernière planche du vingt-quatrième album montrait en effet une douzaine d’habitants de la communauté de Rick décapités par les Chuchoteurs, leurs têtes plantées sur des pics afin de délimiter la frontière avec leur camp. Très logiquement, cette suite se concentre sur la réaction de Rick et des autres membres de la communauté face à l’acte barbare commis par ces étranges individus qui se cachent sous un masque de chairs pour passer inaperçu aux yeux des vrais morts-vivants.

Alors que la plupart des habitants réclament une vengeance sanglante, Rick prône pour une fois la réflexion et demande aux autres de ne pas céder à la violence irréfléchie. Il n’a en effet pas envie de mettre en péril tout ce qu’ils ont construit pour aller combattre ce groupe qui ne cherche pas à reconstruire l’ancien monde, mais qui souhaite vivre en harmonie avec les morts-vivants dans ce nouveau monde et qui semble même avoir une horde sous son emprise.

Ce tome est donc marqué par la tension qui règne au sein de la communauté de Rick. Tout au long du récit, le lecteur sent que la situation peut dégénérer à tout moment. La plus grande menace pour Rick se situe d’ailleurs une nouvelle fois au sein de sa propre communauté et la réflexion tenue par les auteurs concernant la réaction adéquate face à un tel acte de barbarie est particulièrement intéressante. Ce tome de transition n’est donc pas porté par l’action, mais se focalise sur les personnages. Des doutes de Rick aux larmes d’Alpha, Robert Kirkman soigne une nouvelle fois la psychologie des différents protagonistes au sein d’un album plus bavard, mais pas forcément moins intéressant.

Visuellement, Charlie Adlard se fait aider par Stefano Gaudiano à l’encrage depuis quelques tomes et le duo continue de gagner en efficacité. Une collaboration fortement saluée car elle permet d’augmenter le rythme de production sans nuire à la qualité de l’ensemble.

Allez, vite le suivant !

Ils en parlent également : Yaneck

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :