Gaël Faye – Petit pays


L’insouciance balayée par les tensions ethniques !

Gaël Faye - Petit paysPour son premier roman, le chanteur de rap Gaël Faye rafle déjà de nombreux prix littéraires, allant du prix du roman FNAC au Goncourt des lycéens… et c’est entièrement mérité !

S’inspirant de ses souvenirs d’enfant au Burundi, où il a passé les treize premières années de sa vie, le jeune auteur franco-rwandais raconte l’histoire de Gaby. Installé dans un quartier résidentiel de Bujumbura, ce gamin de dix ans coule des jours heureux en compagnie de son père Français et de sa mère Tutsi, originaire du Rwanda voisin. La séparation de ses parents et la menace de guerre civile qui gronde de plus en plus bruyamment vont cependant progressivement assombrir son quotidien et finir par hanter ses souvenirs.

« Petit Pays » est tout d’abord une plongée dans un Burundi où résonnent les rires de Gaby et de sa bande de copains. Se remémorant les odeurs, les bruits, les images et les sensations qui ont bercé les premières années de sa vie, Gaël Faye partage avec nostalgie la chaleur de son pays d’origine, le goût d’une mange juteuse dérobée dans le jardin des voisins, le rire des enfants ou l’odeur de citronnelle qui flotte dans les rues. Pourtant, au détour de quelques remarques et de certains regards, Gaby finit par comprendre les signes d’un racisme ambiant qui gronde de plus en plus bruyamment… jusqu’au notes de musique classique diffusées sur les ondes radio le 21 octobre 1993… comme le veut la tradition lors de chaque coup d’état.

« Petit Pays » c’est aussi le basculement d’un pays dans l’horreur, vu à travers le regard d’un enfant de dix ans. De l’assassinat du premier président élu démocratiquement au Burundi au génocide rwandais, la spirale de violence finit par balayer les dernières bribes d’insouciance. Personne ne peut se soustraire au conflit ethnique qui gangrène toute la région, obligeant tout le monde à choisir son camp…

« Le génocide est une marée noire, ceux qui ne s’y sont pas noyés sont mazoutés à vie. »

« Petit Pays » est surtout le témoignage bouleversant d’authenticité d’un petit garçon et de l’homme qu’il est devenu vingt ans plus tard. La quête identitaire d’un exilé qui revient avec grande justesse sur une tragédie humaine qui l’aura marqué à jamais, signant au passage un livre qui restera dans les mémoires…

« – La guerre entre les Tutsi et les Hutu, c’est parce qu’ils n’ont pas le même territoire ?
– Non, ça n’est pas ça, ils ont le même pays.
– Alors… ils n’ont pas la même langue ?
– Si, ils parlent la même langue.
– Alors, ils n’ont pas le même dieu ?
– Si, ils ont le même dieu.
– Alors… pourquoi se font-ils la guerre ?
– Parce qu’ils n’ont pas le même nez. »

Ils en parlent également: Moka, Le Bibliocosme

Publicités

3 Réponses to “Gaël Faye – Petit pays”

  1. […] Autres critiques : MarieJuliet (Les Lectures de MarieJuliet) ; Yvan Tilleul (Sin City) […]

  2. Je suis ravie de voir que tu as découvert ce titre, et que tu l’as aimé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :