Jeremy Fel – Helena


Au nom de l’amour maternel !

Jeremy Fel - HelenaDerrière cette couverture particulièrement alléchante, Jeremy Fel propose un roman choral qui déroule l’histoire de… ah non, pas d’Helena… enfin, pas tout de suite. Il faut d’abord faire la connaissance de Norma, une mère célibataire ayant trois enfants : Cindy, une jolie petite fille qu’elle rêve de transformer en mini-miss, Graham, le fils aîné qui voudrait partir habiter à New York, et Tommy, un psychopathe qui s’amuse à massacrer des chiens dès les premières pages du livre. L’auteur vous invite également à faire la connaissance de Haley, une pin-up bien roulée dont la décapotable rouge tombe en panne dans un bled perdu du Kansas alors qu’elle se rendait à son entraînement de golf… Vous avez dit pas de bol ? Attendez, ce n’est que le début…

Vous l’aurez compris, les chemins de la greluche bourgeoise et du psychopathe vont bien entendu se croiser, constituant l’élément déclencheur d’une belle descente aux enfers pour tout le monde. Passant d’un personnage à l’autre au fil des chapitres, Jeremy Fel construit progressivement un puzzle qui tient en haleine malgré quelques longueurs, tout en entretenant constamment un sentiment de malaise, à l’image de cette première scène sanglante, qui n’épargne déjà pas grand chose au lecteur. Sondant les tréfonds de l’âme de chacun, étalant leurs pires démons et abordant des sujets durs, l’auteur livre un polar à l’ambiance délicieusement sombre…

Si le décor et l’atmosphère sont les points forts de ce roman, il faut également saluer le développement psychologique de personnages initialement un peu caricaturaux, qui basculent certes dans la folie et finissent par commettre des actes ignobles, mais toujours en entretenant un certain flou concernant la frontière entre les bons et les méchants. Souvent détestables, mais jamais totalement condamnables, voire parfois même attachants, guidés par une vengeance presque compréhensible ou par un amour familial qui les rend carrément attachants, ils ne laisseront personne indifférent.

Un deuxième roman qui fait indéniablement partie des grandes réussites de cette rentrée littéraire 2018 et qui me donne envie de découvrir le premier.

Helena, Jérémy Fel, Rivages, 734 p., 23 €.

4 Réponses vers “Jeremy Fel – Helena”

  1. merci pour cette chronique inspirante Franck

  2. Addictif ce roman…! Et comme toi j’ai bien envie de découvrir son premier maintenant !

  3. J’ai été déçue par ce roman… autant la première partie m’a tenue en haleine, autant j’ai trouvé la deuxième plus poussive. Je ne voyais plus trop où l’auteur voulait en venir et j’ai attendu la fin avec une certaine impatience

    • Moi, j’ai accroché jusqu’au bout malgré quelques longueurs… mais je pense également qu’il y avait encore moyen de faire mieux en condensant un peu…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :