Marie Pavlenko – Un si petit oiseau


Prendre son envol avec une seule aile…

Marie Pavlenko - Un si petit oiseauAyant adoré « Je suis ton soleil », je me suis précipité au plus vite sur ce nouveau roman de Marie Pavlenko publié chez Flammarion Jeunesse.

Le petit oiseau dont il est question se nomme Abigail, mais la vie vient malheureusement de lui couper une aile. Amputé d’un bras suite à un accident de voiture, Abi décide de couper les ponts avec tous ses amis et de s’enfermer chez elle. Malgré le soutien inconditionnel de ses proches, elle ne parvient pas à retrouver goût à la vie. Jusqu’au jour où elle reçoit un colis anonyme par la poste…

« Un si petit oiseau » est donc le récit d’une lente reconstruction de soi. En se basant sur le drame vécu par sa propre mère, Marie Pavlenko raconte les souffrances psychologique et physiques de cette fille de vingt ans qui s’isole du reste du monde, incapable d’affronter le regard des autres sur son corps mutilé. Au passage, l’auteure n’oublie pas non plus de montrer les conséquences du malaise d’Abi sur le reste de cette famille, qui a également tendance à se replier sur elle-même.

Tout en narrant l’histoire d’un passage à l’âge adulte particulièrement compliqué, Marie Pavlenko aborde donc le thème du handicap avec énormément de délicatesse et d’humour, nous faisant régulièrement passer du rire aux larmes. Mais la grande force de cette auteure demeure sa capacité à dresser le portrait de personnages attachants, tel que cette tante Coline inimitable, que l’on a du mal à quitter en refermant le roman. Le fait de croiser une petite fille aux bottes en caoutchouc vertes promenant son chien Isidor dans un parc m’a par exemple fait chaud au cœur… et donné envie de relire « Je suis ton soleil »…

Si vous aimez les récits d’Anna McPartlin (« Les derniers jours de Rabbit Hayes », « Du côté du bonheur ») et Virginie Grimaldi (« Tu comprendras quand tu seras plus grande », « Il est grand temps de rallumer les étoiles ») ou que vous avez aimé « Avant toi » de Jojo Moyes, ne passez pas à côté de Marie Pavlenko !

Un si petit oiseau, Marie Pavlenko, Flammarion, 352 p., 17,50€

Ils en parlent également: Folavril, LittéLecture, Carnet Parisien, Mon jardin littéraire, Comme dans un livre, Marion, Sterling Books, L’ourse bibliophile, Muffins & Books, Bulles & chapitres, Petit moment littéraire, Lirelanuitoupas

12 Réponses to “Marie Pavlenko – Un si petit oiseau”

  1. Ton billet me fait penser à « Deux secondes en moins » de Marie Colot dans lequel un jeune ado, défiguré dans un accident de voiture, devra se reconstruire.

  2. Anna McPartlin.. j’aime bien. Si Marie Pavlenko écrit dans la même veine c’est tentant 🙂

    • Dans la même veine en effet… une capacité étonnante à aborder des sujets forts tout en conservant un style léger… Rire et larmes au programme 😂

  3. Merci pour le lien vers mon article !
    J’ai adoré le clin d’oeil dans le parc avec Déborah et Isidore : comme tu dis, ça donne envie de relire Je suis ton soleil !

  4. Une lecture magnifique ! ♥

  5. […] • LittéLecture Blog • Comme dans un livre • Lid’s Books • Lire la nuit ou pas • Sin City • AnaJRead • Des mots aux livres • Délivrer des livres • Je lis donc je suis • Les […]

  6. je n’ai encore rien lu de l’auteure! je note 🙂

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :