Sarah Gysler – Petite


La naissance d’une grande aventurière !

Sarah Gysler - PetiteCe premier roman autobiographique à la jolie couverture turquoise raconte l’éclosion de Sarah Gysler, petite fille solitaire devenue globe-trotteuse.

L’auteure partage tout d’abord une enfance faite d’incompréhension, de famille recomposée et d’incapacité à rentrer dans le moule d’une société qui rejette la différence. Puis, à vingt ans, elle décide de tout plaquer et d’aller à la rencontre du monde. Un coup de tête, une mappemonde qui tourne et un doigt qui se pose au hasard sur une première destination alléchante : le Cap Nord ! Sans argent, sans itinéraire, parlant à peine quelques mots d’anglais, munie d’un sac à dos et de beaucoup de courage elle part à l’aventure, comptant sur la gentillesse des gens pour la prendre en stop, lui offrir le gîte et le couvert…

Si la première partie du roman sert à comprendre les éléments déclencheurs de ce voyage riche en rencontres et en émotions, la suite vous invite à lever le pied, à interrompre votre cycle « métro – boulot – dodo » et à lever le pouce pour partir en auto-stop avec cette jeune aventurière durant trois ans.

« Petite » est une invitation au voyage, une immense bouffée d’oxygène qui permet de reprendre confiance en l’humanité, tout en incitant à reconsidérer notre point de vue sur la société. « Petite » c’est surtout un partage d’une authenticité qui fait chaud au cœur et la naissance d’une écrivaine qui nous touche et dont on ne manquera pas de continuer à suivre les aventures sur son blog laventurierefauchee.com

Petite, Sarah Gysler, Editions des Equateurs, 182p., 18 €

Ils en parlent égamelent: Analire, Le blog littéraire, Céline, Willy, Conscience, Nous les femmes

4 Réponses to “Sarah Gysler – Petite”

  1. Je ne connaissais pas mais le livre a l’air très inspirant 🙂

    • Oui, très sympa comme lecture… un récit qui m’a un peu fait penser à « Il est grand temps de rallumer les étoiles » de Virginie Grimaldi… même si celui-ci est autobiographique 😉

  2. Oui, c’est complètement ça. Une fois le livre fermé, une seule envie : repartir sur la route (bon peut-être pas en mode vadrouille sans argent prévu ni itinéraire comme elle, je n’en serais pas capable…) ! Avec des mots simples, l’auteur réussit à nous faire ressentir sa joie et son épanouissement dans le voyage tout en nous faisant réfléchir sur la société. Merci pour le lien vers mon billet 🙂

  3. Bel article ! la couverture, le thème du voyage, c’est une invitation à la découverte ! Merci Yvan 😉

Répondre à Audrey Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :