J.M. Erre – Qui a tué l’homme-homard ?


Un polar drôlement irrévérencieux !

J.M. Erre - Qui a tué l’homme-homard ?L’homme-homard dont il est question est issu du “freak show” d’un cirque itinérant, qui proposait notamment une femme à barbe, des sœurs siamoises, un homme-éléphant ou un homme-caoutchouc, et dont tous les membres se sont définitivement installés dans le petit village tranquille de Margoujols. Comme le monstre qui vient d’être retrouvé assassiné était détesté de tous les habitants, cela nous fait quasi 431 suspects…

Ce roman de J.M. Erre devrait tout d’abord ravir tous les amateurs de polars, qui y trouveront un bled perdu, un crime abominable, une enquête bien ficelée, du rythme, des rebondissements à la pelle et un twist final qui fonctionne à merveille ! Bref, un roman qui les tiendra en haleine jusqu’au bout !

Mais, ce roman atypique devrait également pouvoir plaire à ceux qui ont eu leur dose de polars, car ils y trouveront de l’originalité à revendre au niveau du style, au niveau des suspects et surtout au niveau de la narratrice. L’enquêtrice est en effet une tétraplégique contrainte à communiquer via un dispositif de synthèse vocale, qu’elle actionne de son seul doigt valide. Cette fan de polars pourvu d’un cynisme à toute épreuve démonte progressivement toutes les ficelles du genre en faisant preuve d’un humour on ne peut plus noir. Jouant avec les codes du polar et faisant preuve d’une répartie délicieusement irrévérencieuse, elle ne manquera pas de séduire ceux qui rêvent de se moquer du genre !

Un polar atypique, drôlement irrévérencieux et haletant, qui plaira aux amateurs de polars… et même aux autres lecteurs !

« Mon père m’a offert le même ordinateur que celui de l’astrophysicien Stephen Hawking, cloué dans un fauteuil à cause de la maladie de Charcot. Le gars explorait les trous noirs et perçait les mystères de l’univers alors qu’il n’arrivait même pas à se curer le nez. »

“émaciée, le regard fixe, la tête penchée sur le côté pour mieux me baver sur l’épaule. Car je bave. Beaucoup. Un des rares domaines dans lesquels je sois très productive. Je suis un monstre. Je vous avais avertis.”

« Moi, je ne pleure jamais. Atrophie du canal lacrymonasal. Pour compenser, je bave. On reste dans le domaine de la sécrétion, c’est l’essentiel. »

Qui a tué l’homme-homard ?, J.M. Erre, Buchet-Chastel, 368p., 19€

Ils en parlent également: Sophie, Lire & vous, Cornelia, Langageducoeur, Benoit ToccacieliBibliotheque de Bracieux, Page après page, Les cibles d’une lectrice « à visée » 

8 Réponses to “J.M. Erre – Qui a tué l’homme-homard ?”

  1. Dans ma PAL. Je vais me pencher sur cet homme-homard

  2. J’avais adoré !!! 😉
    Merci pour le lien 😊

  3. Atypique et donc tentant 🙂

  4. Je l’avais repéré avec ce titre étrange.

  5. Pour moi, le meilleur de l’auteur ! (enfin de ceux que j’ai lu 😉 ) Merci pour le partage 🙂

  6. Je n’ai lu que les premiers chapitres car je l’ai piqué à quelqu’un, mais c’était déjà de la toute bonne !! 😀

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :