Karine Tuil – Les choses humaines


Victime non consentante ! #MeToo

Karine Tuil - Les choses humainesPour son onzième roman, Karine Tuil s’est inspirée de l’affaire « Stanford », où une jeune femme a été victime d’un viol sur le campus de l’université américaine en 2016.

J’ai particulièrement apprécié la première partie du roman, qui dresse le portrait des différents protagonistes. Pendant près de 150 pages, l’auteure distille la psychologie de ses personnages, explore leurs failles et expose avec brio la face sombre de l’élite intellectuelle française. Grattant sous le vernis de ceux qui se nourrissent de gloire, elle nous emmène progressivement vers le drame qui fait basculer le roman et la vie des protagonistes : un viol !

J’ai été un peu moins fan de cette seconde moitié du récit, car la machine judiciaire qui se met en route invite surtout à revivre la scène de viol à travers les différents plaidoyers et témoignages. Outre l’aspect légèrement redondant de cette approche, le lecteur endosse également un rôle de spectateur, délaissant quelque peu la proximité qu’il avait construite avec les personnages. Démontant le mécanisme de l’agression sexuelle, Karine Tuil plonge le lecteur dans la zone grise du consentement, au milieu de deux vies détruites, celle de l’accusé et celle de la victime. Du sexe en tant qu’instrument de pouvoir au lynchage médiatique, l’auteure invite à réfléchir sur ce thème d’actualité mis en avant par le mouvement #MeToo et sur l’ambiguïté de cette frontière à ne pas franchir…

Les choses humaines, Karine Tuil, Éditions Gallimard, 352 p., 21€

Ils en parlent également : Maeve, Nath, Christine, CélineEntre les lignes, Vagabondageautourdesoi, Mélie et les livres, Au fil des livres, Plumes et pages, Ma collection de livresMes p’tits lus, Ffloladilettante, CunéipageTours et culture, Le petit poucet des mots, Je me livre, Le dit des mots, Ca va mieux en l’écrivantMots pour motsPamolico, Coquecigrues et ima-nu-agesLose yourself in a book, Franck’s books, Moonpalaace, Girl kissed by fire, Bookshionista

14 Réponses to “Karine Tuil – Les choses humaines”

  1. Merci pour le lien. En effet le roman fait couler bcp d’encre ou plutôt fait claquer les claviers….drôle de revoir, chez toi comme chez pas mal d’autres lecteurs une préférence pour la 1ere partie. Bonne semaine

  2. Je suis en tous points d’accord avec ta chronique!

  3. zone grise en effet… Bonne journée!

  4. Merci pour le lien et cette chronique qui résume très bien ce vers quoi ce roman nous entraine

  5. Merci du partage ! Et je partage ton avis 🙂

  6. Après avoir été fortement déçue par un de ses romans (j’ai oublié le titre) je me sens comme un chat échaudé 😉

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :