Chevy Stevens – Jamais tu ne me quitteras


Fuir les violences conjugales !

Chevy Stevens - Jamais tu ne me quitterasIl y a dix ans, Lindsey a réussi à fuir son mari en emportant sa fille Sophie. Depuis, elle tente de refaire sa vie sur une île proche de Vancouver et commence même à tout doucement s’ouvrir à d’autres hommes, sans pour autant oublier l’enfer qu’elle a vécu auprès de son ex-mari. Surtout que depuis quelques jours, elle se sent régulièrement espionnée…

« Jamais tu ne me quitteras » est donc l’histoire d’une femme qui épouse un type jaloux, manipulateur, porté sur la boisson et violent. Bref, le genre de type qu’il faut quitter au plus vite… sauf que… vu le titre du roman…ce n’est pas gagné d’avance !

La première partie du roman alterne habilement le présent et l’époque où Lindsey vivait encore avec son époux. Ces allers-retours permettent au lecteur de découvrir comment la violence conjugale s’est lentement insinuée au cœur de cette petite famille aux apparences trompeuses. En partageant l’enfer qu’a subi Lindsey, le lecteur ressent progressivement l’angoisse de cette dernière et se retrouve également enfermé au sein d’une ambiance oppressante et propice au suspense.

Cette mise en place souffre certes de quelques longueurs, mais une fois la psychologie des personnages bien campée, l’auteur peut dérouler un thriller psychologique particulièrement prenant. Malgré une fin finalement un peu prévisible, l’auteur parvient à semer le doute et à suffisamment embrouiller les pistes, afin d’entretenir la tension durant la majeure partie du récit.

Un bon petit thriller psychologique !

Jamais tu ne me quitteras, Chevy Stevens, L’Archipel, 448 p., 22€

Ils en parlent également : Anaïs, En tournant les pages, Light & smell, Sonia, Lire & courir, K, Mélissa, Isis, Valmyvoyou lit, Mes petits plaisirs à moi, Océane, Ma voix au chapitre, Ma boîte aux livres, Isa et Do, Ingrid, Stéph, Célittérature, La sorcière des mots, Balades en livres, La belette Stéphanoise, Orlane, Librairie Saint Christophe, Un bouquin sinon rien, Les paroles s’envolent, Les chasseuses de livres, L’atelier de Litote

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :