Ted Chiang – Expiration


Conseillé par Barack Obama !

Ted Chiang – ExpirationJe ne suis pas fan de nouvelles, ni de science-fiction… et ce roman de Ted Chiang s’avère être un recueil de neuf nouvelles de science-fiction qui tournent toutes autour d’un sujet commun : le libre arbitre.

Pas trop ma tasse de thé à la base donc, mais vu que la lecture est non seulement conseillé par un certain Barack Obama, mais surtout par l’incontournable Yvan du blog EmOtionS, je me devais de l’ajouter à ma PÀL.

Force est de constater que ce recueil de nouvelles contient du bon et du très bon et je vous recommande d’ailleurs chaudement la première nouvelle (« Le Marchand et la porte de l’alchimiste »), qui aborde certes le voyage dans le temps, mais qui s’avère surtout très philosophique et poétique, sur fond d’ambiance orientale des contes des Mille et Une Nuits. J’ai adoré !

Par contre, à partir des suivantes, vous risquez de devoir ressortir votre cours de physique du placard pour suivre ces récits intégrant des civilisations de robots, des animaux de compagnie digitaux et une bonne dose de physique quantique… même si dans l’ensemble cela reste plutôt accessible. J’ai beaucoup aimé toutes ces intrigues particulièrement originales, malgré certaines longueurs, principalement lors de la quatrième nouvelle « le Cycle de vie des objets logiciels », où j’ai failli piquer du nez en compagnie d’espèces de Tamagotchis 2.0. Mais sinon, c’était du tout bon !

Ted Chiang propose de la SF intelligente, invitant les lecteurs à explorer des mondes certes futuristes, mais qui invitent finalement à réfléchir sur le monde d’aujourd’hui. A ce titre, je verrais d’ailleurs bien plusieurs de ces intrigues à la morale intéressante adaptées dans l’excellente série Netflix « Black Mirror ».

Bref, un roman qui ne m’a pas encore transformé en fan de SF, mais qui m’a tout de même donné envie de découvrir les ouvrages précédents de l’auteur… et… bonne nouvelle pour ma PÀL car visiblement Ted Chiang n’est pas très prolifique, privilégiant probablement la qualité à la quantité…

Expiration, Ted Chiang, Denoël, 464 p., 23€

Ils en parlent également : EmOtionS, Xapur, Voyage au-delà des pages, Feydrautha, Célindanaé, Le nocher des livres, GromovarJust a word, Les lectures du Maki, Lorhkan, Touchez mon blog, Soleil vert, Scoobydu41

3 Réponses vers “Ted Chiang – Expiration”

  1. Ta curiosité fait plaisir !
    Et prouve que ce genre de recueil peut toucher un large public, amateur de SF ou non

  2. […] Cave Trolls – Lorhkan – Les lectures du Maki – L’Épaule d’Orion – Sin City – […]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :