Nathacha Appanah – Rien ne t’appartient


Une enfance brisée !

Nathacha Appanah - Rien ne t'appartientOnzième roman de l’autrice d’origine mauricienne Nathacha Appanah, « Rien ne t’appartient » dévoile le passé tragique d’une femme qui croyait pourtant l’avoir bien enfoui !

Depuis la mort de son mari Emmanuel, il y a de cela trois mois, Tara ne va pas bien du tout. Outre cet appartement qui ressemble de plus en plus à une décharge et une hygiène de vie qui commence à sérieusement inquiéter son beau-fils Eli, ce sont surtout ses visions qui la troublent le plus. Un jeune garçon qui la fixe en silence, les pas de danse d’une gamine insouciante, de très lointains souvenirs qui viennent subitement fracasser les parois d’une amnésie volontaire, un tsunami d’émotions qui risque bien de tout ravager…même sa nouvelle vie !

« Elle ne se contente plus d’habiter mes rêves, cette fille. Elle pousse en moi, contre mes flancs, elle veut sortir et je sens que bientôt, je n’aurais plus la force de la retenir tant elle me hante, tant elle est puissante. C’est elle qui envoie le garçon, c’est elle qui me fait oublier les mots, les événements, c’est elle qui me fait danser nue. »

Construit en deux parties, « Rien ne t’appartient » partage deux destins. Tout d’abord celui d’une femme endeuillée, qui vient de perdre son sauveur, celui qui l’avait extirpée des décombres d’une vie antérieure… qui vient brusquement la rattraper. Ensuite, celui d’une fillette pleine de vie, élevée dans la lumière, puis subitement privée de tout… venant éclairer la folie qui s’est emparée de Tara à la mort de son mari.     

« Rien ne t’appartient » est l’histoire d’une enfance brisée dans un pays que l’autrice ne nommera pas. Le récit d’une gamine a qui l’on avait d’abord donné des ailes, mais que la bêtise des hommes a privé de tout envol. Peu importe le nom, ils sont encore beaucoup trop nombreux ces pays qui vous privent de tout lorsque vous naissez fille, créant des blessures indélébiles…  

« Rien ne t’appartient » c’est surtout une plume délicate, poétique et sensorielle qui fait non seulement danser son personnage principal, mais également les mots, tournant les phrases dans une beauté qui vient envelopper un récit pourtant douloureux et empli de désespoir. Une narration lumineuse venu éclairer la destinée tragique d’une femme endeuillée…

Me voilà fan de la plume de Nathacha Appanah !

Rien ne t’appartient, Nathacha Appanah, Gallimard, 160 p., 16,90 €

Ils en parlent également : Mumu, Mélie, Audrey, Pamolico, Mon petit carnet de curiosités, K, Linda, Muriel, Page après page

9 Réponses vers “Nathacha Appanah – Rien ne t’appartient”

  1. Quand on goutte à sa plume, à son univers et à sa manière de raconter on se dit que là est vraiment une écrivaine 🙂

  2. Dans ma PAL. L’une de mes prochaines lectures

  3. Une très belle plume, effectivement.
    Merci pour le lien et bon week-end 🙂

  4. Merci beaucoup pour le lien 🙂 j’ai moins aimé que toi mais j’étais heureuse de retrouver l’auteure.

  5. C’était une découverte pour moi et je suis aussi devenu fan!

  6. […] Ils/elles en parlent aussi : Le blog de Krol. Mon petit carnet de curiosités. Sab’s pleasure. Voyages de K. Mélie et les livres. Sur la route de Jostein. Mot à mots. Lettres exprès. Les pages qui suivent. Vagabondage autour de soi. Mumu dans le bocage. Lire et vous. Domi c lire. Sin city […]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :