Anaïs Llobet – Des hommes couleur de ciel


Peut-on s’exiler de ses origines ?

Anaïs Llobet - Des hommes couleur de cielÉmigré aux Pays-Bas, Oumar Akhmaïev y cache tout de même son attirance pour les hommes car dans son pays d’origine les « hommes couleur de ciel » sont synonymes de honte et même condamnés à mort par leur propre famille. Alissa Zoubaïeva, sa professeure de russe dissimule également ses origines tchétchènes afin d’éviter les amalgames avec les terroristes responsables des tristement célèbres prises d’otages du théâtre de la Doubrovka en octobre 2002 et de l’école de Beslan en septembre 2004. Lorsqu’une bonne explose dans leur lycée à La Haye et que le principal suspect du massacre s’avère être d’origine tchétchène, leurs racines et leurs secrets sont très vite passés au peigne fin…

Ce deuxième roman d’Anaïs Llobet invite à suivre trois exilés tchétchènes vivant à La Haye, dans un endroit prônant donc certes des valeurs de liberté, mais qui s’avère cependant incapable d’effacer les fractures identitaires liées à l’exil. Au fil des pages, le lecteur saisit très vite les difficultés de cette intégration qui ne permet pas d’oublier les drames vécus dans leur propre pays, d’échapper aux valeurs de leur culture d’origine ou d’éviter les amalgames liés à leur nationalité, voire même de ne pas tomber dans le piège de l’islamisme qui gangrène une partie de leur communauté…

Outre une enquête qui invite à découvrir les responsables de cet attentat qui plonge les hollandais dans la terreur, Anaïs Llobet aborde surtout de nombreux thèmes délicats avec beaucoup de vraisemblance, allant de l’homosexualité au terrorisme, en passant par l’exil, la tolérance, la différence, l’intégration, l’islamisme, l’amour, les racines et la quête identitaire. Des sujets importants et parfaitement abordés !  

Des hommes couleur de ciel, Anaïs Llobet, L’Observatoire, 224 p., 17€

Ils/elles en parlent également : Mumu, Olivia, Kitty, Juju, MissBook, Sébastien, Baz’Art, HC Dahlem, Axelle, Alexandra, Advienne que lira

7 Réponses vers “Anaïs Llobet – Des hommes couleur de ciel”

  1. Une auteure que j’affectionne énormément.

  2. Merci pour le lien…. Un de mes coups de cœur lors de sa sortie 😉

  3. Je viens juste de découvrir cette autrice avec son dernier roman paru en janvier dernier  » Au café de la ville perdue ». J’ai beaucoup aimé. Je note donc « Des hommes couleur de ciel » dans ma PAL

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :