René Frégni – Minuit dans la ville des songes


L’école de la vie !

René Frégni - Minuit dans la ville des songes« Minuit dans la ville des songes » est avant tout un roman autobiographique dans lequel René Frégni nous ouvre les portes de son passé, tout en nous racontant l’origine de son amour pour la littérature. Grand fidèle de l’école… buissonnière, René Frégni fait donc tout d’abord l’impasse sur sa scolarité, avant de déserter également l’armée. Fuyant l’école et le service militaire au profit d’une vie rebelle faite de liberté, de coups tordus et de voyages, il se retrouve finalement incarcéré en tant que déserteur. C’est l’aumônier de la caserne qui lui donnera finalement les clés qui lui permettront de s’évader de prison…en l’approvisionnant en livres. C’est plus tard, en rédigeant des rapports journaliers salués par tous ses collègues d’un hôpital psychiatrique, que son amour des mots trouvera le chemin de l’écriture…

« Minuit dans la ville des songes » est donc également le roman initiatique d’un rebelle marseillais qui a dû passer par la case prison pour croiser le chemin de la littérature, transformant cet enfant allergique à l’école en amoureux des livres, qui organise dorénavant des ateliers de lecture au sein des prisons afin de permettre l’évasion à grande échelle de nombreux détenus.

« Minuit dans la ville des songes » n’est pas seulement un magnifique ode à la littérature, mais aussi une invitation au voyage car la fuite de ce grand fugitif nous emmène de Londres à la Turquie, en passant par le Sud de la France, l’Espagne et la Corse. En tournant les pages de ce roman, le lecteur s’imprègne des décors gorgés de soleil que l’auteur décrit et restitue avec beaucoup d’affection.

« Minuit dans la ville des songes » est un livre parsemé de rencontres, qui ne rend pas seulement hommage à la littérature, à la nature et aux choses simples de la vie, dénuées d’artifices, mais surtout un hommage vibrant à sa maman, qui l’aura toujours soutenu, peu importe le chemin emprunté.

« Minuit dans la ville des songes » est l’histoire d’un cancre rebelle, tombé amoureux des livres, un homme qui a multiplié les bêtises, mais ce roman n’en fait certainement pas partie. Un autodidacte de la vie, qui dans un style alliant honnêteté et modestie, parvient à livrer un récit foncièrement humain… ainsi qu’un très beau personnage… celui qui m’avait déjà séduit sur le plateau de La Grande Librairie.

Minuit dans la ville des songes, René Frégni, Gallimard, 256 p., 19,50 €

Elles/ils en parlent également : Caroline, Dealer de lignes, Eric, Fab, Sylvie, Chantal, Des livres rances, Jean-Pierre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :