Archive for the Shampooing Category

Benjamin Renner – Le Grand méchant renard

Posted in BANDES DESSINÉES, Delcourt, Franco-Belge, One-shots, Shampooing, [Angoulême 2016], [DL 2015], [Grand public] with tags , , on 30 avril 2015 by Yvan

Un album qui se dévore !

Benjamin Renner - Le Grand méchant renardCe one-shot de Benjamin Renner invite à suivre les pas d’un renard qui, à l’inverse du titre de cet album, ne fait plus peur à personne. Pourtant, avec l’aide du loup, il compte bel et bien redevenir un grand méchant, capable d’effrayer et de dévorer les poules. Ses cours de cruauté ne portant pas vraiment leurs fruits, le loup a néanmoins une ultime idée de génie : s’il ne peut choper une poule, le renard n’a qu’à voler des œufs, les couver et attendre que les poussins grandissent pour se faire un vrai gueuleton ! Le problème est que lorsque les poussins sortent de l’œuf, ils prennent le renard pour leur maman et, à défaut d’avoir un véritable instinct de tueur, ce dernier a apparemment un bel instinct maternel…

L’album joue d’abord sur l’aspect comique de ce renard qui se prend à chaque fois un râteau digne du célèbre Coyote de Tex Avery face à Bip Bip lorsqu’il tente d’attraper une poule. Au fil des pages et des liens qui se tissent entre le renard et ses poussins, l’auteur va également jouer la carte de la tendresse, rendant son personnage principal on ne peut plus attachant. Au niveau de la caractérisation des personnages, il faut d’ailleurs avouer que Benjamin Renner livre de l’excellent boulot. Il y a bien évidemment ce pauvre bougre de renard qui ne parvient pas à assumer son rôle de prédateur et qui termine en mère poule, mais les personnages secondaires ne sont pas en reste. Du loup, qui ajoute un peu de suspense concernant le sort des poussins, aux poules qui ne se laissent pas faire, en passant par le chien, le cochon et le lapin, chaque personnage fait mouche !

L’autre point positif de cet album est que l’auteur ne se contente pas de livrer une succession d’histoires courtes pourvues d’une chute plus ou moins comique, mais qu’il propose également un fil rouge intéressant à suivre tout au long de cette aventure de près de 200 pages, qui mêle admirablement suspense, situations burlesques et tendresse.

Visuellement, Benjamin Renner opte pour un découpage classique sous forme de gaufrier de six à huit cases, mais délaisse volontairement les bordures de cases et les bulles. Cette approche narrative d’une grande fluidité permet non seulement de limiter les décors à un stricte minimum, tout en se concentrant sur des personnages particulièrement expressifs.

Un très bon album pour petits et grands et je vous invite également à découvrir le supplément interactif proposé sur le site de l’éditeur.

Ils en parlent également : Jérôme, Noukette, Mo’

Publicités

Rémi Gourrierec – Big crunch, de nouveaux héros (Tome 2)

Posted in BANDES DESSINÉES, Delcourt, Franco-Belge, Séries, Shampooing, [DL 2013], [En cours], [Grand public] with tags on 27 décembre 2013 by Yvan

Un petit format qui se dévore à pleines dents !

Rémi Gourrierec - Big crunch, de nouveaux héros (Tome 2)Le point de départ de cette saga prévue en cinq tomes est assez simple. Trois frères découvrent le corps inanimé du super-héros Cosmos dans la cuisine de leur maison et constatent avec stupéfaction que derrière le masque de leur idole se cache leur propre père.

Dans ce deuxième volet, le récit principal invite à suivre ces trois frères qui vont essayer d’endosser le rôle de sauveur de l’humanité qu’incarnait leur père. Si la période d’apprentissage de ces « Teens Cosmos » permet de s’attacher encore un peu plus aux personnages principaux, Rémi Gourrierec, alias l’Esbroufe, propose également quelques histoires parallèles qui viennent habilement enrichir et complexifier l’ensemble. Ajoutez à cela une touche de fantastique liée à ces « émergences » qui transforment les humains en monstres incontrôlables et destructeurs et vous obtenez un récit dynamique et riche en rebondissements.

Cette histoire qui mêle habilement scènes du quotidien à des passages plus rythmés, où les trois super-héros en herbe tentent de prendre la relève de Cosmos, met également d’autres personnages en avant. Il y a tout d’abord Ernest, le collègue de leur père, qui gagne en importance et dont le rôle auprès de Cosmos devient de plus en plus clair. Mais il y a aussi de nouveaux protagonistes, tel que Claude Bélanger, ou l’émergence d’un groupuscule de fanatiques. Bref, suffisamment d’éléments pour ne pas s’ennuyer malgré une intrigue principale qui n’avance pas forcément très vite. Sans oublier le cliffhanger final qui donne envie de découvrir la suite au plus vite.

Si le décor urbain installe cette série dans le franco-belge, la thématique des super-héros se rapproche plutôt des comics. Afin de brouiller totalement les pistes, l’ensemble est servi dans le petit format souple de la collection shampooing, avec des personnages très manga et un dessin noir et blanc avec des niveaux de gris en trames de points.

Le résultat est une saga atypique, à la croisée des genres, qui se dévore à pleines dents… un « big crunch » bien divertissant !

Retrouvez cet album parmi les dix albums sélectionnés dans la catégorie « Meilleur scénario » des BDGest’Art.

Guy Delisle – Chroniques de Jérusalem

Posted in BANDES DESSINÉES, Delcourt, Festival BD Angoulême, Franco-Belge, K.BD, One-shots, Shampooing, [Accessible], [Angoulême 2012], [DL 2011] with tags , , on 17 février 2012 by Yvan

Une année en Terre Sainte !

Guy Delisle - Chroniques de JérusalemAprès avoir raconté ses séjours en Chine (« Shenzhen »), en Corée (« Pyongyang ») et au Myanmar (« Chroniques Birmanes »), Guy Delisle offre un aperçu de l’année qu’il a passé à Jérusalem. À l’instar de Chroniques Birmanes, le lecteur suit donc les pas de ce père de famille qui accompagne son épouse en mission sur place pour MSF. On est donc bien loin du travail d’investigation de Joe Sacco dans l’excellent Gaza 1956, mais plutôt dans un récit de voyage. Certains pourront d’ailleurs s’étonner du manque de connaissance préalable de cet homme qui débarque comme un touriste dans cet endroit où il va pourtant passer toute une année. L’auteur d’origine québécoise rappellera d’ailleurs avec humour qu’il n’est pas Joe Sacco.

Si ce côté « Jérusalem pour les nuls » peut décevoir les fans de véritables BD reportages, l’accumulation d’anecdotes partagés par cet expatrié a cependant tout pour plaire. Même si, par rapport aux « Chroniques Birmanes », il se concentre un peu moins sur ses (més)aventures en tant que père au foyer, Guy Delisle se « contente » tout de même de donner un aperçu de sa vie quotidienne en tant que simple accompagnateur et homme au foyer. La curiosité de l’artiste aidant, l’ouvrage distille certes des informations intéressantes sur Jérusalem et sur ses habitants, mais d’un point de vue souvent très ‘touristique’. Malgré ce côté ‘spectateur distant’ un peu frustrant, la lecture s’avère néanmoins très agréable, emplie d’humour et d’autodérision. Le dessin décalé est d’une grande lisibilité et malgré son apparence ‘simpliste’, il parvient à distiller énormément d’informations, d’émotions et de non-dits.

Le dessinateur de BD divise son long séjour familial en douze chapitres, un par mois passé en Terre Sainte. De son arrivée en Israël à son départ, en passant par la découverte des richesses historiques de la ville et des communautés juives, musulmanes, orthodoxes et chrétiennes, l’auteur partage ses découvertes avec humour. S’il met un peu de temps à trouver ses marques, il finit par appréhender la complexité et l’absurdité des lois qui régissent le pays. Au fil des balades et des rencontres dans les différents quartiers de la cité millénaire, l’ouvrage devient un peu plus engagé et beaucoup plus intéressant. Chaque passage de l’autre côté du mur de séparation, chaque franchissement de check-point, chaque interdiction renforce son point de vue sur le conflit israélo-palestinien et rend ce partage plus captivant.

Mais, à l‘inverse des œuvres de Joe Sacco, celle-ci donne envie d’y aller…

Retrouvez cet album qui a reçu le Fauve d’or dans mon Top du Festival d’Angoulême !

Guy Delisle - Chroniques de JérusalemLisez également l’avis à plusieurs mains de K.BD !

Ils en parlent également : OliV’

Cyril Pedrosa – Trois ombres

Posted in BANDES DESSINÉES, Delcourt, Franco-Belge, One-shots, Shampooing, [Angoulême 2008], [Avancé], [DL 2007] with tags , on 20 avril 2010 by Yvan

Pedrosa trois ombres« Trois Ombres » fait partie de la collection Shampooing : une collection où Lewis Trondheim met tout ce qui lui plaît et qui ‘lave la tête et fait des bulles’, comme mentionné sur le site de Delcourt.

Pour ce conte fantastique, Cyril Pedrosa (« Les coeurs Solitaires », « Ring Circus ») s’est inspiré du drame subi par un couple d’amis qui venaient de perdre leur enfant. Le format de cette bande dessinée permet à l’auteur de s’exprimer en toute liberté sur près de 300 pages en noir et blanc et de nous livrer un récit intimiste prenant, relatant l’histoire de trois ombres venues s’emparer d’un gentil petit garçon nommé Joachim.

C’est l’histoire d’une course folle entre un père, incapable de se résigner à abandonner son fils à une destinée inéluctable, et une mort, représentée ici par trois ombres. Malgré un sujet difficile, Pedrosa parvient à Lire la suite

Guy Delisle – Chroniques Birmanes

Posted in BANDES DESSINÉES, Delcourt, Franco-Belge, One-shots, Shampooing, [Angoulême 2008], [Avancé], [DL 2007] with tags , , on 9 mars 2010 by Yvan

Guy Delisle - Chroniques BirmanesAprès avoir raconté ses séjours en Chine et en Corée dans « Shenzhen » et « Pyongyang », Guy Delisle offre un aperçu d’un autre pays totalitaire, le Myanmar (la Birmanie). Par rapport aux deux ouvrages chez l’Association, la situation de Guy Delisle a quelque peu évolué étant donné qu’il est passé d’un célibataire opérant dans le cadre de son travail à un père de famille accompagnant son épouse en mission sur place pour MSF. C’est sous cette nouvelle perspective et donc un peu plus dans un rôle de ‘touriste’, qu’il partage ce séjour de 14 mois en Birmanie. C’est donc plus un récit de voyage qu’une véritable investigation que nous offre cet album qui vient s’ajouter à la bien belle Collection Shampooing (« Trois Ombres ») de Delcourt.

Guy Delisle donne donc tout simplement un aperçu de sa vie quotidienne en tant que simple accompagnateur et homme au foyer. Une accumulations d’anecdotes intéressantes de la vie de cet expatrié, ainsi que les (més)aventures d’un père au foyer. Certes, l’ouvrage distille des informations intéressantes sur le Myanmar et ses habitants, mais d’un point de vue un peu trop ‘touristique’ et sans vraiment surprendre le lecteur. La lecture s’avère donc très agréable, emplie d’humour et d’autodérision, mais le côté ‘spectateur distant’ est un peu frustrant. Le dessin décalé est d’une grande lisibilité et malgré son apparence ‘simpliste’, il parvient tout de même à distiller énormément d’informations, d’émotions et de non-dits.

Retrouvez cet album parmi les titres sélectionnés au Festival d’Angoulême 2008 !