Archive for the La cinquième couche Category

Renaud De Heyn – La tentation

Posted in BANDES DESSINÉES, Franco-Belge, La cinquième couche, Trilogies, [Avancé], [DL 2000 à 2005] with tags , on 3 avril 2010 by Yvan

La tentationEn 1995, Renaud De Heyn quitte Bruxelles pour un périple de 15 mois visant à rallier le parvis de Sainte Sophie à Pékin en passant par la route de la soie. Un voyage qu’il couvre de notes et de dessins et qui lui permet de questionner sa vision de la religion islamique. Cette trilogie démarre en Iran après 4 mois de voyage, après qu’il ait déjà parcouru la Syrie et la Turquie. Ce premier tome se déroule en 1996 et raconte son arrivée au Pakistan et se termine à Sibbi, la dernière ville du désert baloutche, où il veut assister au Festival auquel tous les nomades de la région participent.

Cette première partie du carnet de voyage au Pakistan se situe dans la lignée du Le photographe ou de Abdallahi. Ce premier volet qui se concentre plus sur la religion que sur les coutumes est principalement axé sur sa rencontre avec l’islam et ses adeptes, sur son envie de s’ouvrir à cette religion, son «baptême» musulman sous le nom d’Abdullah, son premier ramadan, etc.

La narration et le graphisme n’atteignent peut-être pas le niveau de Abdallahi, mais l’histoire n’en demeure pas moins intéressante et le rendu n’est pas forcément moins dépaysant. Les photos qui venaient témoigner du périple dans Le photographe font ici place à des petits croquis qui viennent capturer et accentuer quelques instants et personnages rencontrés lors de ce long voyage de plus d’un an.

Plus proche d’une accumulation d’anecdotes que du récit minutieux d’un long voyage, ce premier album de Renaud De Heyn est de toute beauté. Tout comme Le photographe ou Abdallahi, on vit un magnifique voyage au milieu d’un continent, dont on prend plaisir à découvrir la culture et la religion sous un angle différent, sous l’angle de personnes qui ont repoussé leurs propres limites et nous ramènent la pureté, la richesse culturelle et la chaleur humaine des pays qu’ils ont croisés, mais qui nous ramènent également une réflexion qu’il est bon de tenir. Une compréhension de l’autre qu’il est toujours bon d’avoir et qui incite au respect, qu’il s’agisse d’une autre culture, d’une autre période, d’une autre religion ou d’une autre personne.

Publicités