Archive for the Milan Category

Osamu Yamamoto – L’Orchestre des Doigts

Posted in BANDES DESSINÉES, K.BD, Manga / Manhwa, Milan, Séries, [DL 2006], [Terminées] with tags , on 11 mars 2012 by Yvan

Les signes qui brisent le silence !

Osamu Yamamoto - L’Orchestre des DoigtsL’Orchestre des doigts n’est pas un ouvrage sur la musique, mais sur la surdité. Osamu Yamamoto avait déjà abordé ce thème dans Harukanaru Kôshien et l’aborde à nouveau dans ce récit en quatre tomes qui s’inspire du parcours de Kiyoshi Takahashi, grand défenseur de la langue des signes, décédé en 1958.

Ce premier volet invite à suivre les pas de Kiyoshi Takahashi lorsqu’il accepte un poste d’enseignant dans l’école d’Ôsaka en 1914. Lui qui rêvait de devenir musicien, va se trouver une véritable vocation en s’investissant de plus en plus dans cet établissement pour enfants sourds ou aveugles. L’intrigue se concentre sur la destinée d’un petit garçon sourd et violent, qui est rejeté par sa famille.

Outre le lien d’amitié grandissant entre le petit Issaku et Takahashi, le lecteur découvre progressivement l’univers des sourds et le langage des signes. En marge de l’histoire de Kiyoshi Takahashi, l’auteur décrit également la situation socio-politique du Japon au début du XXème siècle et l’évolution progressive des mentalités à l’égard des enfants sourds. Considérés comme des déficients mentaux et discriminés dès le plus jeune âge, ces enfants sourds ont du mal à trouver leur place dans la société japonaise. Au fil des pages de ce premier volet, le lecteur découvre que la prise en charge et la scolarisation de ces enfants est tout sauf évidente.

Un excellent premier tome, touchant et particulièrement instructif !

Osamu Yamamoto - L’Orchestre des DoigtsLisez également l’avis de Mo’ sur K.BD !

Publicités

[Auteur à découvrir] Nicolas Pothier

Posted in Auteurs à découvrir, Franco-Belge, Milan, Nicolas Pothier, [Accessible] with tags on 9 avril 2011 by Yvan

Ma série humoristique préférée !

Nicolas Pothier ratafiaExcellent ! Je crois que je viens de découvrir le même plaisir qu’Obélix quand il croise ses pirates favoris dans un album de « Asterix ». Moi, mes pirates favoris, ce sont ceux de Ratafia dorénavant !

L’album commence avec l’entrée en scène extraordinaire de ce petit marin excentrique qui s’annonce comme le nouveau capitaine du navire. Après avoir bluffé l’ancien capitaine Charles aux cartes, il parvient à bluffer l’équipage et le lecteur avec son audace.

Ce petit personnage mystérieux, qui n’est pas intéressé par les trésors mais plus par la littérature, la peinture et la sculpture, va changer la vie de cet équipage qui finira par danser en tutu et par abandonner des trésors.

Cette aventure de pirates humoristique est pourvue de dialogues bourrés de jeux de mots et de finesse. Un mélange d’humour, de finesse, de dérision, de poésie, de critique sociale (avec les fameux Dos Fixes) et de fraîcheur qui se retrouve dans les dialogues ainsi que dans le dessin.

Mélange d’absurdité et de subtilité pour un tome que je ne peux que conseiller !

Dix histoires courtes dans le genre polar noir !

voiesoff nicolas pothierAprès l’excellente série à succès « Ratafia » chez le même éditeur, Nicolas Pothiers nous livre un nouvel album dans un style totalement différent. En collaboration avec Yannick Corboz (avec qui il a déjà publié « Woody Allen » chez Nocturnes) il nous livre ici dix histoires courtes en jouant habilement avec les ingrédients et clichés du polar noir et avec une voie off non dépourvue d’humour noir.

J’ai particulièrement aimé la deuxième partie de l’album (à partir des caramels à la fraise), la qualité des chutes de ces histoires courtes et le décalage entre l’image et la voie off.

Le format comics se prête admirablement bien à ces histoires courtes, ainsi que le dessin dynamique, la colorisation et le découpage efficace de Yannick Corboz.

Chasse au traître dans une ambiance western !

Junk Nicolas Pothier« Come back »: voilà un titre peu commun pour un premier tome. Il colle pourtant parfaitement à l’histoire de ces anciens hors la loi qui se réunissent quinze ans après leur dernier méfait afin de se lancer à la poursuite d’un magot qui devrait pouvoir leur assurer une belle retraite.

Une équipe de voleurs qui se réunit pour un ultime coup, le fameux trésor des confédérés, … pas très original me direz-vous. C’est évidemment bien mal connaître Nicolas Pothier qui, avec « Ratafia » et « Voies off », a déjà montré qu’il aimait faire dans l’originalité. Les lecteurs de « Ratafia » ne seront donc pas surpris de découvrir que le trésor est ici fictif et le come-back une excuse afin de démasquer celui qui a trahi la bande Hank Williams il y a quinze ans. La classique chasse au trésor s’avère donc finalement être une chasse au traître bien plus originale.

L’expédition des six ex-collègues se retrouve ainsi au second plan de cette histoire qui va surtout mettre en avant les relations entre les différents protagonistes. Au fil des pages, le lecteur va découvrir les rancœurs, les souvenirs qui unissent et divisent ces cowboys. La mise en place des différents personnages est très réussie et pourrait faire jalouser le directeur de collection de la série « Sept ».

Si les personnages sont un des points forts de cet album, la narration en est un autre. Les dialogues non dénués d’humour de Nicolas Pothier font à nouveau mouche et certaines répliques m’ont à nouveau fait pouffer de rire.

Et puis, last but not least, il y a le style graphique directement identifiable de Brüno (« Inner City Blues », « Biotope »). Un dessin d’une grande lisibilité, des personnages légèrement caricaturaux, tout en rondeur et extrêmement attachants. Un dessin atypique pour une série de western et une belle colorisation de la part de la coloriste attitrée de Brüno, Laurence Croix.

Une première partie de dytique bien sympathique.

Mon TOP Nicolas Pothier :

  1. Ratafia
  2. Junk
  3. Voies off

Juncker – D’Artagnan, journal d’un cadet

Posted in BANDES DESSINÉES, Franco-Belge, Milan, One-shots, [Accessible], [DL 2008] with tags on 8 avril 2010 by Yvan

JunckerTout le monde connaît l’histoire des trois mousquetaires ! L’arrivée à Paris du jeune d’Artagnan, muni d’une lettre de recommandation écrite par son père à l’intention de M. de Tréville, capitaine des mousquetaires du Roi. Les duels avec Athos, Porthos, et Aramis, interrompus par les gardes du Cardinal de Richelieu. L’amitié naissante entre les quatre duellistes. Les bijoux que d’Artagnan doit récupérer à Londres afin de sauver l’honneur de la reine de France Anne d’Autriche. Ses sentiments envers Constance Bonacieux, la lutte qui l’oppose à Rochefort, ainsi qu’à la belle et mystérieuse Milady de Winter. Des aventures épiques qui ont fait le tour du monde !

Décidément, D’Artagnan et ses trois mousquetaires font mouche ces derniers temps avec Lire la suite

Mallet – Achab T1

Posted in BANDES DESSINÉES, Franco-Belge, Milan, Séries, [DL 2007], [Grand public], [Terminées] with tags on 25 février 2010 by Yvan

Mallet - Achab T1Avec des titres tels que « Le maître de Balllantrae », « Dernier jour d’un condamné », « Robinson Crusoe » et une collection Ex-Libris dirigée par Morvan, l’année 2007 aura clairement été marqué par de nombreuses adaptations littéraires. En marge de ces adaptations on retrouve également quelques extensions originales d’œuvres connues. Après les bandes dessinées imaginant une suite à «L’île au trésor» de Stevenson, telles que « Long John Silver » ou « Sept » pirates , en voici une qui imagine une genèse au célébrissime «Moby Dick» d’Herman Melville. Un chef-d’œuvre de la littérature qui avait déjà inspiré Jean Rouaud et Denis Duprez, ainsi que Jean-Pierre Pécau et Zeljko Pahek avec l’adaptation éponyme « Moby Dick ».

Patrick Mallet imagine donc la jeunesse du célèbre capitaine Achab du Péquod avant le début du récit d’Herman Melville, bien avant qu’il ne commence à naviguer. L’histoire d’un jeune garçon de treize ans qui rêve de quitter l’île de Nantucket pour partir chasser la baleine et le légendaire cachalot blanc.

La grande force de ce récit se situe dans le réalisme et la crédibilité de la description des mœurs et coutumes des habitants de cette île entièrement dévouée à la chasse à la baleine. De plus, les aventures contées par l’un des anciens de l’île, Ichabod, contribuent à donner une dimension humaine, tragique et captivante au récit, tout en alimentant savamment le mythe de Moby Dick. De plus, la narration et le découpage sont excellents. Le dessin est agréable, mais surtout magnifiquement mis en couleurs par une Laurence Croix qui parvient à installer ce récit dans l’ambiance adéquate à l’aide de tons pertinents. Un graphisme et une bande dessinée qui ne sont pas sans rappeler « Le voyage d’Esteban » de Mathieu Bonhomme chez le même éditeur qui aime apparemment naviguer les océans (« Ratafia »).

Vivement la suite, tout en me demandant où s’arrêtera cette histoire captivante par rapport au roman d’aventure Herman Melville.

Pothier & Salsedo – Ratafia T1

Posted in BANDES DESSINÉES, Franco-Belge, K.BD, Milan, Séries, [DL 2005], [Grand public], [Terminées] with tags , on 5 février 2010 by Yvan

RatafiaExcellent ! Je crois que je viens de découvrir le même plaisir qu’Obélix quand il croise ses pirates favoris dans un album de Asterix. Moi, mes pirates favoris, ce sont ceux de Ratafia dorénavant !

L’album commence avec l’entrée en scène extraordinaire de ce petit marin excentrique qui s’annonce comme le nouveau capitaine du navire. Après avoir bluffé l’ancien capitaine Charles aux cartes, il parvient à bluffer l’équipage et le lecteur avec son audace.

Ce petit personnage mystérieux, qui n’est pas intéressé par les trésors mais plus par la littérature, la peinture et la sculpture, va changer la vie de cet équipage qui finira par danser en tutu et par abandonner des trésors.

Cette aventure de pirates humoristique est pourvue de dialogues bourrés de jeux de mots et de finesse. Un mélange d’humour, de finesse, de dérision, de poésie, de critique sociale (avec les fameux Dos Fixes) et de fraîcheur qui se retrouve dans les dialogues ainsi que dans le dessin.

Mélange d’absurdité et de subtilité pour un tome que je ne peux que conseiller !

Pothier et Salsedo - Ratafia T1Lisez également l’avis à plusieurs mains de K.BD !