Archive for the Quadrant Category

Denis Bajram – Universal War Two, L’exode (Tome 3)

Posted in BANDES DESSINÉES, BD du mercredi, Franco-Belge, Quadrant, Séries, [DL 2016], [En cours], [Grand public] with tags , on 19 décembre 2016 by Yvan

Le retour de Kalish !

Denis Bajram - Universal War Two, L’exode (Tome 3)Avec « L’exode », le lecteur arrive à la moitié de cette seconde épopée galactique, qui se déroule treize après la victoire contre les CIC, quarante-trois ans après la destruction de la Terre et deux cents quatre-vingt-dix-neuf ans après la création de Canaan. Dans « Universal War Two », c’est l’apparition de gigantesques triangles noirs qui plongent les descendants de Kalish dans une nouvelle crise, abandonnant le lecteur en plein suspense à la fin du tome précédent, suite à l’anéantissement du Soleil et de la planète Mars. Denis Bajram avait déjà fait fort en détruisant notre belle Terre lors d’ « Universal War One » et il remet donc le couvert de plus belle lors de cette suite, surtout que c’est dorénavant Canaan qui se retrouve enveloppée d’une sorte de sphère noire mystérieuse qui menace de la faire disparaître à son tour.

Si les deux volumes précédents présentaient cette nouvelle menace, tout en proposant quelques scènes spectaculaires, celui-ci s’attaque principalement au développement psychologique des personnages. Il faut bien avoué qu’à ce niveau-là, comparé à l’équipe de têtes brûlées du premier cycle, Théa et ses amis faisaient bien pâle figure. Jusqu’à présent, le lecteur devait en effet se contenter du caractère bien trempé de Théa, mais il peut dorénavant se réjouir du retour de Kalish… même si la contribution de ce dernier demeure jusqu’ici plutôt maigrichonne…

Multipliant les théories afin d’expliquer ce qu’il se passe, Bajram propose une intrigue qui se déroule à encore plus grande échelle que la première, emmenant les protagonistes en dehors du système solaire et en faisant progressivement monter la pression grâce à cette mystérieuse menace qui s’étend de manière exponentielle. L’auteur s’amuse également à démontrer les limites de cette civilisation fondée par Kalish, où les jeunes, une fois déconnectés du réseau, semblent totalement perdus…

L’auteur continue donc de poser les pièces de ce nouveau puzzle en six tomes, tout en jonglant comme nul autre avec les sauts et les paradoxes temporels. De plus, ceux qui trouvaient la nouvelle héroïne un peu « légère » par rapport aux personnages du premier cycle, se réjouiront du retour de Kalish au sein de l’équation. Et pour couronner le tout, visuellement, Bajram continue d’en mettre plein la vue avec des planches d’une grande puissance. Passant de tons froids, qui accompagnent avec brio ce vide spatial plongé dans le noir, à des ambiances plus chaudes lors des attaques, la colorisation n’est évidemment pas en reste.

Bref, ce qui se fait de mieux dans le genre SF et… avec trois autres tomes au menu, plus un troisième cycle (Universal War Three) de six tomes, les bédéphiles ont vraiment de quoi se réjouir.

Retrouvez d’ailleurs cet album dans mon Top BD de l’année !

Publicités

Denis Bajram – Universal War Two, La Terre promise (Tome 2)

Posted in BANDES DESSINÉES, BD du mercredi, Franco-Belge, Quadrant, Séries, [DL 2014], [En cours], [Grand public] with tags , on 29 octobre 2014 by Yvan

La menace s’étend sur Canaan…

Denis Bajram - Universal War Two, La Terre promise (Tome 2)Ah, quel plaisir de découvrir la suite de cette épopée galactique qui se déroule treize après la victoire contre les CIC, quarante-trois ans après la destruction de la Terre et deux cents quatre-vingt-dix-neuf ans après la création de Canaan. Lors du volet précédent, l’apparition de gigantesques triangles noirs plongeait les descendants de Kalish dans une nouvelle crise et abandonnait le lecteur en plein suspense avec l’anéantissement du soleil.

La suite de cette saga spatiale se déroule donc sur Canaan, toujours en compagnie de Théa, une femme au caractère bien trempé et particulièrement attachante, digne descendante du héros d’Universal War One. Malgré ce repli tactique, Bajram continue de faire monter la pression en éradiquant tous les humains du système solaire et en lançant une attaque d’origine inconnue sur la colonie de Canaan. Si la menace s’étend de manière exponentielle, Bajram en profite également pour démontrer les limites de cette civilisation fondée par Kalish…

L’auteur continue donc de poser les pièces de ce nouveau puzzle en six tomes, tout en jonglant comme nul autre avec les sauts et les paradoxes temporels. De plus, ceux qui trouvaient la nouvelle héroïne un peu « légère » par rapport aux personnages du premier cycle, se réjouiront du retour de Kalish au sein de l’équation. Et pour couronner le tout, visuellement, Bajram continue d’en mettre plein la vue avec des planches d’une grande puissance. Passant de tons froids, qui accompagnent avec brio ce vide spatial plongé dans le noir, à des ambiances plus chaudes lors des attaques, la colorisation n’est évidemment pas en reste.

Bref, ce qui se fait de mieux dans le genre SF et… avec quatre autres tomes au menu, plus un troisième cycle (Universal War Three) de six tomes, les bédéphiles ont vraiment de quoi se réjouir.

Retrouvez d’ailleurs cet album dans mon Top du mois et dans mon Top de l’année !

bd du mercredi Allez découvrir les autres BDs du mercredi sur le blog de Mango !

Denis Bajram – Universal War Two, Le temps du désert

Posted in BANDES DESSINÉES, Franco-Belge, Quadrant, Séries, [DL 2013], [En cours], [Grand public] with tags , on 21 octobre 2013 by Yvan

Le deuxième cycle d’une saga culte !

Denis Bajram - Universal War Two, Le temps du désertJe ne suis pas très friand de récits de science-fiction, mais « Universal War One » est une saga culte et un véritable chef-d’œuvre que tout bédéphile se doit de lire. Lors de la sortie du sixième tome du cycle précédent, Denis Bajram évoquait déjà la possibilité de deux prochains cycles intitulés Universal War Two et Universal War Three. Il aura donc fallu attendre sept ans après cette seconde guerre universelle prévue en six volets.

Une courte introduction revenant brièvement sur les événements précédents permet très vite de se rafraîchir la mémoire avant de plonger dans cette nouvelle épopée galactique qui se déroule treize après la victoire contre les CIC, quarante-trois ans après la destruction de la Terre et deux cents quatre-vingt-dix-neuf ans après la création de Canaan. La Première Guerre Universelle a cependant laissé des traces, dont un Wormhole qui menace le Soleil. Alors que les autorités de Canaan tentent se sauver leur étoile en y lançant une sonde, un gigantesque triangle noir surgit à sa surface…

Cette apparition triangulaire inconnue qui orne d’ailleurs la couverture de l’album ne manque pas de titiller la curiosité du lecteur et plonge les descendants de Kalish dans une nouvelle crise qui s’avère immédiatement prenante. De plus, malgré l’univers futuriste, les thèmes abordés sont très actuels. Si l’histoire s’inscrit dans la continuité du cycle précédents, les personnages sont cependant nouveaux. L’héroïne est ainsi une femme au caractère bien trempé et particulièrement attachante, digne descendante du héros d’Universal War One.

Visuellement, la parenté avec le premier cycle est très forte, qu’il s’agisse des différents chapitres introduits par des extraits bibliques ou des codes graphiques. Baignant son récit dans des couleurs rougeâtres, Denis Bajram livre des planches d’une grande puissance et un début de cycle particulièrement prometteur.

Encore une BD qui mérite une bonne place dans mon Top de l’année !

Mangin & Bajram – Trois Christs

Posted in BANDES DESSINÉES, Franco-Belge, One-shots, Quadrant, [Angoulême 2011], [Avancé], [DL 2010] with tags , on 30 novembre 2010 by Yvan

Concept ambitieux & puzzle narratif !

Mangin & Bajram - Trois ChristsOhlala, quelle déception. Pourtant avec des noms tels que Valérie Mangin (« Le fléau des Dieux », « Le dernier Troyen »), Denis Bajram (« Universal War One ») et Fabrice Neaud (« Journal (Les riches heures) »), je m’attendais à un excellent one-shot.

Je pourrais évidemment surtout m’amuser à souligner l’audace du concept, mais je constate malheureusement surtout la médiocrité du résultat. Il y avait pourtant de l’idée et le défi semblait audacieux : raconter trois fois le même événement, celui de l’apparition du «Saint» Suaire durant la semaine pascale à Lirey en 1353, et proposer trois interprétations différentes. Malheureusement, le fait de recycler les lieux, les personnages, les dialogues et même les cases sonne finalement un peu faux. La narration devient trop forcée, voire décousue, et les histoires ont un arrière-goût trop artificiel, surtout que l’histoire ne casse déjà pas trois pattes à un canard à la base et que les personnages ne sont pas vraiment attachants. Du coup, la lecture devient fort ennuyeuse et le fait d’être invité à suivre les nombreuses références achève de sortir définitivement le lecteur de l’histoire.

Le seul attrait de ces trois histoires christiques, l’une dévote, l’autre iconoclaste et la dernière irradiée, est la mise en images originale de Denis Bajram. Un dessin en couleurs directes, légèrement flou, qui insuffle une ambiance particulière aux récits. Soulignons également les interludes en noir et blanc de Fabrice Neaud, qui procurent un contexte historique et scientifique intéressant à l’ensemble.

Un puzzle narratif et graphique impressionnant, riche de plus de 700 références croisées, mais une histoire inintéressante, trois fois mal racontée !

Retrouvez cet album parmi les titres sélectionnés au Festival d’Angoulême 2011 !

Adam & Midam – Harding was here

Posted in BANDES DESSINÉES, Franco-Belge, Quadrant, Séries, [Accessible], [Angoulême 2009], [DL 2008], [En cours] with tags , on 5 mars 2010 by Yvan

Adam & Midam - Harding was hereJ’avais fait l’impasse sur cet album d’Adam et Midam à sa sortie et j’aurais peut-être dû me fier à mon intuition car je n’ai pas vraiment été emballé par cet album. L’idée de base : un type qui voyage dans le temps pour rencontrer les grands peintres d’antan afin de faire fortune en revendant leurs œuvres n’est pourtant pas dénué d’intérêt.

Cet album est divisé en quatre chapitres qui permettent de croiser respectivement Van Gogh, Rembrandt, Lorenzo Lotto et Nicolaes van Galen et qui sont à chaque fois ponctués d’un tableau de l’artiste. Si ces voyages dans le temps permettent d’en apprendre un peu plus sur ces génies du pinceau, tout en conservant un ton amusant, le tout demeure un peu trop léger et les bouleversements temporels engendrés par les différentes expéditions du professeur Harding me semblent mal exploités, voire sans véritable intérêt.

Bref, malgré des voyages amusants, cet album est quand même un peu léger au niveau culturel et un peu trop facile au niveau science-fiction.

Retrouvez cet album parmi les titres sélectionnés au Festival d’Angoulême 2009 !

Bajram – Universal War One T6

Posted in BANDES DESSINÉES, Franco-Belge, Quadrant, Séries, [Angoulême 2007], [DL 2006], [Grand public], [Terminées] with tags , on 5 février 2010 by Yvan

Universal War OneFin en douceur de cette chronique rurale qui se lit en toute quiétude comme un long fleuve tranquille ! OK, c’était pour rire, je recommence : fin époustouflante et surprenante de cette grosse claque SF qui vous explose à la tronche dès le premier tome et vous tient en haleine pendant 6 tomes ! Ah, voilà qui est mieux comme intro, non ?

En parlant d’intro, comme tous les autres tomes, celui-ci commence avec un flash-back sur l’un des membres de l’escadrille Purgatory. Et seule logique respectée dans ce tome, c’est donc à Ed Kalish, le pilier de cette série, qu’est réservée l’introduction de ce dernier tome.

Une introduction qui commence d’ailleurs déjà très fort et qui est suivie d’une partie plutôt rétrospective sur les moments forts de la série, mais tout en délivrant certaines informations complémentaires qui bétonnent encore un peu plus ce scénario on ne peut plus solide et qui sont nécessaires afin de boucler la boucle et l’espace-temps (rien que ça).

Et puis vient la claque finale et la dernière surprise de taille de cette série au graphisme splendide et à la narration exceptionnelle. Et en dessert un petit bonus contenant un tableau synoptique et d’autres compléments d’information sur la série.

Une des meilleures séries de SF se termine, si pas la meilleure !

Valérie Mangin – Le fléau des Dieux T3

Posted in BANDES DESSINÉES, Franco-Belge, Quadrant, Séries, [Accessible], [DL 2000 à 2005], [Terminées] with tags on 30 janvier 2010 by Yvan

fleau des dieux_t3Ce troisième tome donne encore plus de profondeur au scénario.

Alors qu’on avait démarré la série dans l’optique d’une transposition de l’histoire antique dans un univers science-fiction intergalactique, ce tome va enfin donner un passé à cet univers sorti de nulle part à la base. Valérie Mangin va ainsi donner des racines à son univers grâce à un cours d’histoire sur l’empire que donne Galla Placidia, la mère de l’actuel empereur romain, à Flavius Aetius, en milieu de tome.

En plus l’univers assez manichéen déployé en début de série, avec l’affrontement du bien et du mal, des romains et des huns, de l’ordre et du chaos, va évoluer vers un équilibre plus complexe suite aux nombreux rebondissements et trahisons.

Bref, la trame de cette histoire devient de plus en plus intéressante, et ce n’est pas la révélation en fin de tome qui va atténuer cet intérêt grandissant.