Archive for the Requins Marteaux Category

Winshluss – In God we trust

Posted in BANDES DESSINÉES, Festival BD Angoulême, Franco-Belge, One-shots, Requins Marteaux, Winshluss, [Angoulême 2014], [Avancé], [DL 2013] with tags , on 2 janvier 2014 by Yvan

In Winshluss I trust !!!

Winshluss - In God we trustÀ l’instar de Philippe Geluck avec sa « Bible selon le Chat » ou de Robert Crumb et son indigeste album « La Genèse », Winshluss s’attaque donc à une relecture de la Bible. Si le sujet a déjà été abordé maintes fois, l’envie de lire du Winshluss après l’incontournable Pinocchio est cependant trop grande pour pouvoir résister longtemps à cet ouvrage.

C’est St. Franky, patron des amateurs de houblon et de bandes dessinées, qui fait office de narrateur en accompagnant le lecteur dans les coulisses des saintes écritures. Découpant son album en plusieurs histoires courtes, Winshluss se moque de la religion chrétienne (ses vieux papes, ses prêtres pédophiles, …) et revisite les anecdotes bibliques les plus célèbres (la création, le péché originel, l’immaculée conception, la traversée de la mer rouge, la résurrection, le jugement dernier…).

En mettant en scène un Dieu porté sur l’alcool, un Jésus version looser adolescent qui cherche sa place divine, une Marie pas si prude que cela et un serpent réalisateur de films X dans le jardin d’Eden, l’auteur n’y va pas vraiment avec le dos de la cuillère. De la rencontre entre Dieu et Marie à la mort de Jésus, tout y passe. Si le running-gag des mains crucifiés de Jésus m’a bien fait rire (haha, le coup de la téquila boumboum), les passages dédiés à Conan le Barbare et à Superman (affrontant Dieu à Gotham City) m’ont surtout donné envie de voir Winschluss s’attaquer au plus vite au monde des comics/super-héros.

Si cette relecture anticléricale déborde à nouveau d’absurdité jouissive, tout en baignant dans un humour noir délicieusement corrosif, l’absence de fil rouge contribue à rendre l’ensemble moins structuré et moins abouti que l’inégalable Pinocchio. Visuellement, l’auteur multiplie à nouveau les styles graphiques, accentuant avec brio le ton irrévérencieux et provocateur de ses saynètes. L’édition très soignée des « Requins Marteaux » donne une allure presque biblique à l’ouvrage et les fausses pubs intercalées au milieu des histoires sont particulièrement réussies.

Couronné du prix du meilleur album à Angoulême avec « Pinocchio » en 2009, Winshluss est à nouveau nominé cette année avec « In God we trust », mais je pense que malgré les nombreuses qualités de l’album, il faudra cette fois un vrai miracle pour qu’il décroche à nouveau la palme.

Publicités

Winshluss – Pinocchio

Posted in BANDES DESSINÉES, Franco-Belge, One-shots, Requins Marteaux, Winshluss, [Angoulême 2009], [DL 2008], [Sélectif] with tags , , on 22 mars 2010 by Yvan

PinocchioAprès avoir co-réalisé le film d’animation « Persepolis » de Marjane Satrapi (couronné à Cannes et aux Césars et nommé aux Oscars), Vincent Paronnaud, alias Winshluss, livre l’entièreté de cette œuvre partiellement pré-publiée dans les derniers numéros de la revue Ferraille Illustré. Avec « Pinocchio », le talentueux créateur (avec Cizo) de « Monsieur Ferraille » propose une revisite des (més)aventures de la célèbre marionnette de Carlo Collodi.

Le pantin de bois prend ici les traits d’un androïde créé par un inventeur sans scrupules. Livré malgré lui aux travers de notre monde, le Pinocchio de Winshluss a tout d’un anti-héros. Jiminy Cricket est remplacé par un cafard SDF (Jiminy Cafard) qui squatte la boîte crânienne du robot depuis qu’il a perdu ses allocations chômage. Si Pinocchio n’a aucune personnalité et n’est qu’un spectateur constatant (sans juger) la misère, la haine et les nombreux vices de notre monde, Jiminy Cafard sert quelque peu de conscience, allant même jusqu’à Lire la suite