Archive for the Kaiji Kawaguchi Category

Kaiji Kawaguchi – Spirit of the sun T11

Posted in BANDES DESSINÉES, Guerre, Kaiji Kawaguchi, Manga / Manhwa, Séries, Tonkam, [DL 2007], [Terminées] with tags , , , on 27 février 2010 by Yvan

Kaiji Kawaguchi - Spirit of the sun T11Ce onzième tome est excellent !

Alors que les tomes précédents étaient encore rythmés par les débats politiques, Kaiji Kawaguchi (« Seizon Life », « Zipang », « Eagle ») délaisse petit-à-petit les négociations et pourparlers pour passer à l’action.

La quête de pouvoir de Takuya Todo se poursuit et le Nord-Japon menace d’absorber le Sud et l’Energie M. Et alors qu’une guerre se fait de plus en plus menaçante, Gen’Ichiro n’a rien perdu de son optimisme et cela malgré l’assassinat de son grand-père lors du tome précédent. La rencontre entre Gen’Ichiro et l’assassin de son grand-père démontre une nouvelle fois la grande humanité de notre héros.

Et tandis que la tension entre les deux Japons monte encore d’un cran, l’auteur lève le voile sur le passé qui lie le colonel Suguro et Tasuku Kumon et livre une rencontre plus qu’intéressante entre Gen’Ichiro et Takuya Todo.

Publicités

Kaiji Kawaguchi – Zipang T14

Posted in BANDES DESSINÉES, Kaiji Kawaguchi, Kana, Manga / Manhwa, Séries, [DL 2007], [En cours] with tags on 27 février 2010 by Yvan

Kaiji Kawaguchi – Zipang T14Le piège tendu par les américains se referme lentement sur le Mirai et l’intensité du combat monte encore d’un cran.

Les scènes d’action, les bombardements et les manœuvres du Mirai sont une nouvelle fois admirablement mis en scène par Kaiji Kawaguchi (« Seizon Life », « Spirit of the sun », « Eagle »). Outre cet affrontement prenant et à l’issue incertaine pour nos visiteurs du futur, l’auteur nous surprend en livrant une scène de Satake se déroulant au vingt-et-unième siècle.

Après cette première partie très dynamique et débordante d’héroïsme, l’auteur nous livre plusieurs face-à-face intéressants. Il y a tout d’abord celui entre Ishikawa et Mansaku Kurata concernant la fabrication de la première bombe atomique et finalement le duel psychologique entre le capitaine Eiichirô Taki et l’amiral Isoroku Yamamoto.

Pour conclure ce quatorzième tome on a droit à la biographie de l’amiral Yamamoto et à deux épisodes hors-série dédiés à une opération de secours dans la région d’Osaka et de Kobé suite au séisme de janvier 1995. Un récit qui nous en apprend un peu plus sur la relation entre Yôsuke Kadomatsu et Saburô Umezo.

Kaiji Kawaguchi – Zipang T12

Posted in BANDES DESSINÉES, Kaiji Kawaguchi, Kana, Manga / Manhwa, Séries, [Angoulême 2007], [DL 2007], [En cours] with tags , , on 4 février 2010 by Yvan

Kaiji Kawaguchi – Zipang T12Après la tentative d’assassinat sur Hitler lors du tome précédent, visant à modifier à jamais le cours de l’Histoire, Takumi Kusaka poursuit sa mission en Europe et dévoile ici l’ampleur de son plan concernant la course au pouvoir atomique. Et si la première bombe atomique n’était pas lâchée sur le Japon, mais sur les Etats-Unis ?

Si la mission européenne de Kusaka est la plus intéressante à suivre pour les lecteurs francophones, Kaiji Kawaguchi (« Seizon Life », « Spirit of the sun », « Eagle ») continue également de développer les activités du Mirai en parallèle.

Tout en tentant de demeurer discret le Mirai poursuit ses opérations dans l’océan pacifique. Tandis que l’équipage tente de deviner les intentions de Kusaka, ils doivent intervenir lorsqu’un navire de transport est attaqué par un sous-marin américain. En faisant recueillir un naufragé qui a déjà rencontré Kusaka, l’auteur relance également cette partie de l’intrigue.

Bref, l’auteur continue de nous servir plusieurs faits historiques, accompagnés d’une sauce Zipang bigrement intéressante !

Kaiji Kawaguchi – Zipang T1

Posted in BANDES DESSINÉES, Guerre, Kaiji Kawaguchi, Kana, Manga / Manhwa, Séries, [DL 2005], [En cours] with tags , , on 27 janvier 2010 by Yvan

ZipangAyant apprécié le dessin de Kaiji Kawaguchi dans « Seizon Life« , je me suis donc attaqué à cette version japonaise du roman américain « Nimitz », édité chez Kana dans la collection Big Kana.

L’histoire de ce manga Seinen au sens de lecture japonais pourrait se résumer au bond spatio-temporel effectué par un navire de guerre japonais du XXIème siècle, qui se retrouve projeté 60 ans en arrière, en pleine bataille de Midway.

Mais la grande force de ce manga est que Kawaguchi ne va pas s’attarder sur les batailles et l’aspect ‘guerre’ de l’histoire, mais plutôt se concentrer sur le côté psychologique du récit. Il va porter toute notre attention sur le dilemme qui va tourmenter cet équipage qui pourrait changer l’issue de cette guerre, tout en sachant qu’on ne change pas impunément le cours de l’histoire.

Le dessin réaliste est irréprochable au niveau des vaisseaux, de l’ambiance et de la vie des marins à bord. Par contre au niveau des personnages principaux on peut regretter qu’ils aient tous un peu la même physionomie. Disons que si dans les trois capitaines il y avait eu un borgne, un cul-de-jatte et un autre avec un perroquet sur l’épaule, cela m’aurait facilité la lecture.

Bref, on a droit à un mélange réussi entre un combat naval et un drame psychologique et à un huis clos passionnant au sein d’une guerre historique bien documentée.

Fukumoto & Kawaguchi – Seizon Life

Posted in BANDES DESSINÉES, Kaiji Kawaguchi, Manga / Manhwa, Panini, Trilogies, [DL 2005] with tags on 7 janvier 2010 by Yvan

Fukumoto & Kawaguchi - Seizon LifeExcellent premier tome !

On s’attache très vite au personnage principal (Takeda) grâce à une histoire simple mais émouvante et prenante. Une histoire qui aborde un thème assez connu et problématique au Japon : le manque de relations familiales à cause d’une vie professionnelle surchargée.

Ensuite c’est l’enquête elle-même qui va nous passionner. Lentement les éléments s’enchaînent et le suspense nous prend dans cet excellent thriller. Le compte à rebours installé par l’auteur contribue également à faire monter la tension.

Le dessin est clair et efficace, avec des personnages typiques « Kawaguchi ». Seul point négatif : la qualité livrée par Panini Comics pour cette adaptation française qui laisse un peu à désirer.