Archive for the Mark Millar Category

Mark Millar et Frank Quitely – Jupiter’s Legacy, Lutte de pouvoirs

Posted in BANDES DESSINÉES, Comics, Mark Millar, Panini, Séries, [Avec super-héros], [DL 2016], [En cours] with tags , on 28 mars 2016 by Yvan

Problèmes de progéniture chez les super-slips !

Mark Millar et Frank Quitely - Jupiter's Legacy, Lutte de pouvoirsEn 1932, alors que l’Amérique est frappée par une crise économique sans précédent, un petit groupe mené par Sheldon Sampson met le cap sur une île qui n’apparaît sur aucune carte, mais qui hante les rêves du charismatique leader. Sur place, les membres de l’expédition acquièrent des pouvoirs surhumains qui changeront à jamais la face du monde et des États-Unis en particulier…
En 2013, la descendance des Sheldon n’est pas vraiment encline à assumer l’héritage de leurs parents, préférant profiter de leur statut de stars, plutôt que de mettre leurs capacités au service de l’humanité. De plus, parmi les anciens, l’ambiance n’est pas non plus au beau fixe, car, la majorité des menaces ayant été définitivement neutralisées, les opinions commencent à diverger concernant leur rôle au sein de la société…

Mark Millar (Kick-Ass, Wanted, Nemesis) adore s’attaquer au mythe super-héroïque et remet le couvert à travers les cinq premiers épisodes de cette saga dessinée par Frank Quitely et mise en couleurs par Peter Doherty. Les super-vilains ayant pour la plupart été éradiqués depuis des années, le scénariste écossais confronte tout d’abord ses héros à des problèmes qui ne peuvent pas toujours se résoudre par la force. Pointer du doigt l’attitude non-interventionniste de « super-slips » qui se contentent de faire face aux périls surhumains alors que les problèmes majeurs de la société actuelle se situent notamment au niveau politique, environnemental, économique ou social, n’est pas nouveau. Ce postulat de départ permet néanmoins d’ancrer le récit dans les réalités de notre époque.

Mais ce n’est pas tout, car les sujets hors normes vieillissants de Millar doivent également faire face à des tensions familiales importantes, ainsi qu’à un conflit générationnel particulièrement intéressant. L’auteur ne joue plus uniquement la carte de l’action et ne se contente pas de s’attaquer aux codes du genre avec l’irrévérence et le cynisme dont il a déjà souvent fait preuve. Il prend également le temps de développer ses personnages sur trois époques. En brossant le portrait d’une progéniture irresponsable et en mal d’objectifs, qui verse dans les excès en se contentant d’exploiter une célébrité non-méritée, il livre un récit finalement très humain et particulièrement réaliste, centré sur les états d’âme d’une famille composée de membres extra-ordinaires qui se déchire au fil du temps.

Les transitions elliptiques un peu brusques induites par le choix de narrer les destinées super-héroïques sur plusieurs générations en seulement cinq chapitres pourront certes frustrer certains lecteurs. Mais l’exercice profite au rythme de lecture, soutenu, et à l’intrigue qui multiplie les rebondissements surprenants. Ajoutez à cela un Frank Quitely, dont le dessin allie une nouvelle fois élégance et puissance, et vous obtenez un album absolument indispensable à tout fan de comics.

Si une suite est prévue, notons également l’existence d’un spin-off intitulé Jupiter’s Circle, qui se déroule avant la série originale et qui revient sur les débuts super-héroïques de Sheldon Sampson et de ses camarades.

Retrouvez cet album dans mon Top comics de l’année !

Publicités

Mark Millar et John Romita Jr. – Hit-Girl

Posted in BANDES DESSINÉES, Comics, Mark Millar, One-shots, Panini, [Avec super-héros], [DL 2013] with tags on 12 juillet 2013 by Yvan

Kick-Ass en sidekick de Hit-Girl !

Mark Millar et John Romita Jr. – Hit-GirlVu l’énorme succès de Kick-Ass, il fallait bien s’attendre à voir sortir un spin-off un jour ou l’autre. Ce tome qui reprend les épisodes #1 à #5 de la saga US « Hit-Girl » se concentre donc sur la petite Mindy Macready, alias Hit-Girl, qui fut interprété par Chloë Moretz au cinéma.

Cette fillette armée de katanas est une véritable machine de guerre qui a évité à Kick-Ass de prendre une solide dérouillée lors de la série mère. Ici, elle lui vole carrément la vedette et relègue David Lizeswki alias Kick-Ass au second plan. Si ce dernier est transformé en simple sidekick, cette saga fait cependant le lien entre Kick-Ass 1 et Kick-Ass 2 et se déroule donc juste après la première saga. Big Daddy est donc mort et après avoir déposé les armes, la jeune héroïne doit maintenant faire face à d’autres problèmes : s’intégrer dans la vie réelle et survivre au système scolaire !

La retraite de la petite n’est évidemment qu’une apparence car elle compte bien éliminer toutes les filières du crime new-yorkais en compagnie de Kick-Ass. De son côté, RedMist prépare sa vengeance et continue de chercher l’identité secrète de Kick-Ass. Mark Millar (Wanted, Old Man Logan, Civil WarUltimates) livre donc à nouveau un récit hyper violent, tout en multipliant les références amusantes à l’univers des comics (le reboot New 52 de DC Comics, le lancé de Mjöllnir, les vannes de Spider-Man, l’entraînement de Bruce Wayne, …). Visuellement, le dessin de John Romita Jr. sied toujours aussi bien à l’univers trash de Kick-Ass et Hit-Girl.

Mark Millar et Leinil Francis Yu – Superior, L’âme d’un héros

Posted in BANDES DESSINÉES, Comics, Diptyques, Mark Millar, Panini, [Avec super-héros], [DL 2012] with tags on 27 octobre 2012 by Yvan

Un récit super-héroïque et profondément humain !

Mark Millar et Leinil Francis Yu - Superior, L'âme d'un hérosCette deuxième moitié de diptyque reprend les épisodes #5 à #7 de la saga US « Superior », écrite par Mark Millar et dessinée par Leinil Francis Yu.

Si le premier volet, qui se concentrait sur la découverte des pouvoirs de Simon Pooni, ses premières interventions super-héroïques et la médiatisation croissante de sa présence, était fort classique dans sa construction, ce deuxième tome confirme la qualité de cette saga. Ormon, le mystérieux singe cosmonaute qui avait transformé ce petit garçon rongé par la sclérose en plaques en Superior, le super héros du cinéma, révèle sa véritable nature et place Simon devant un choix cornélien : Retourner en fauteuil roulant ou continuer à être l’idole du monde entier en échange de son âme ?

À l’instar du très bon « 1985 », Mark Millar livre une sorte d’hommage aux super-héros de l’âge d’or et à Superman en particulier. Alors que Christopher Reeves est devenu tétraplégique après avoir incarné le héros, Millar imagine un postulat inverse. Son héros est un jeune ado en chaise roulante qui a l’occasion de devenir « Superior », un super-héros has-been du grand écran. On le voit ici intervenant en Afghanistan pour le compte du Président des Etats-Unis, éradiquant la faim dans le monde, affrontant Abraxas (également son pire ennemi sur le grand écran) et révélant son identité secrète à une journaliste dont il est tombé sous le charme.

Mais derrière cette approche super-héroïque traditionnelle, Mark Millar propose également un récit profondément humain et l’histoire de ce petit garçon handicapé qui retrouve une liberté physique totale en acquérant les pouvoirs de son idole est finalement très attachante. Visuellement, on retrouve le style très reconnaissable d’un Leinil Francis Yu qui livre à nouveau de l’excellent boulot.

Un très bon diptyque, classique, efficace et humain !

Retrouvez ce comics dans mon Top de l’année !

Mark Millar et John Romita Jr. – Kick-Ass Saison 2

Posted in BANDES DESSINÉES, Comics, Diptyques, Mark Millar, Panini, [Avec super-héros], [DL 2012] with tags on 28 juin 2012 by Yvan

Kick Ass is back for more… money !

Mark Millar et John Romita Jr. – Kick-Ass Saison 2Succès commercial oblige : voici donc une deuxième saison de Kick Ass !

Le diptyque précédent montrait les débuts de Dave Lizewski, un lycéen comme les autres qui, s’inspirant des nombreux comics qu’il dévore, décide de franchir le pas et d’entrer dans la peau de ses idoles. Emballé par ses premières balades nocturnes sur les toits dans un costume confectionné main et excité par le simple fait de porter son déguisement sous ses vêtements civils, Dave décide de passer à la vitesse supérieure et de mettre un frein au crime dans la ville de New-York.

S’il a pu découvrir que la vie de super-héros est bien plus difficile que dans les comics, il n’en a apparemment pas encore assez, car il rempile pour une deuxième saison. Si l’arrivée de Red Mist lors du tome précédent permettait déjà à Mark Millar (Wanted, Old Man Logan, Civil WarUltimates) de parodier les team-ups, il continue sur sa lancée en s’attaquant maintenant aux associations de super-slips, genre Avengers ou Justice League.

L’union faisant la force, Dave décide donc de rejoindre une ligue de super-héros afin d’encore mieux protéger les citoyens. Si Mindy n’est plus de la partie, ses entraînements ont cependant permis à Dave de devenir un meilleur combattant. Le problème c’est que ses adversaires sont également légèrement plus coriaces et plus vicieux. Depuis l’apparition de Hit-Girl, cette jeune fille de onze ans qui transperce ses ennemis à coups de sabre sous le regard consentant de son collègue adulte, la violence avait décollée de façon exponentielle et Mark Millar rajoute à nouveau une belle couche. Cette véritable boucherie se retrouve encore amplifiée par les dessins dynamiques et riches en hémoglobine de John Romita Jr. Même si les dialogues de Millar continuent de faire mouche, l’envie de choquer semble malheureusement vouloir prendre le dessus sur la qualité du scénario… et il faut bien avouer que l’intrigue de ce deuxième cycle est un peu maigrichonne.

Un deuxième cycle probablement dispensable.

Mark Millar et Leinil Francis Yu – Superior, Le vœu magique

Posted in BANDES DESSINÉES, Comics, Diptyques, Mark Millar, Panini, [Avec super-héros], [DL 2012] with tags on 15 mai 2012 by Yvan

Hommage au Superman de Chrisopher Reeves !

Mark Millar et Leinil Francis Yu - Superior, Le vœu magiqueCet album reprend les épisodes #1 à #4 de la saga US « Superior », écrite par Mark Millar et dessinée par Leinil Francis Yu.

À l’instar du très bon « 1985 », Mark Millar livre une sorte d’hommage aux super-héros de l’âge d’or et à Superman en particulier. Alors que Chrisopher Reeves est devenu tétraplégique après avoir incarné le héros, Millar imagine un postulat inverse. Son héros est un jeune ado en chaise roulante qui a l’occasion de devenir « Superior », un super-héros has-been du grand écran.

La construction de ce récit qui passe par la découverte des pouvoirs, les premières interventions super-héroïques et la médiatisation croissante, est certes assez classique, mais l’histoire de ce petit garçon handicapé qui retrouve une liberté physique totale en acquérant les pouvoirs de son idole est finalement très attachante. De plus, le rôle joué par cet étrange petit singe cosmonaute procure un fond très mystérieux à l’intrigue, ainsi qu’un cliff-hanger qui donne sacrément envie de connaître la suite.

Mark Millar a pour habitude d’alterner le moins bon et le très bon (comme Ultimates ou Old man Logan), mais suite à cette mise en bouche prometteuse, ce récit a pour l’instant tendance à se classer dans la deuxième catégorie. Visuellement, on retrouve le style très reconnaissable d’un Leinil Francis Yu qui livre à nouveau de l’excellent boulot.

Vivement la suite !

Retrouvez ce comics dans mon Top de l’année !

Mark Millar & Steve McNiven – Nemesis

Posted in BANDES DESSINÉES, Comics, Mark Millar, One-shots, Panini, [Avec super-héros], [DL 2011] with tags on 11 octobre 2011 by Yvan

Le Joker dans la peau de Batman ?

Marc Millar & Steve McNiven - NemesisLe duo Mark Millar / Steve McNiven proposent ici l’histoire d’un richissime criminel masqué qui multiplie les attentats spectaculaires et s’amuse à éliminer les policiers de renom. Le prochain sur la liste n’est autre que Blake Morrow, le principal candidat pour le poste de directeur de la sécurité intérieure des Etats-Unis.

Avec des allures de Batman, mais opérant du mauvais côté de la loi, Nemesis voue donc sa fortune et sa haine à la destruction et au meurtre. Si l’idée semble attirante, le personnage manque cependant cruellement de background pour créer une certaine empathie avec le lecteur.

Au niveau du scénario, l’auteur écossais joue une nouvelle fois la carte de la provocation en parsemant son récit de violence gratuite. Si ce côté malsain et dérangeant n’est pas pour déplaire, il ne suffit pas à porter cette histoire au scénario beaucoup trop léger. Et si, au final, le divertissement est certes au rendez-vous, certaines incohérences et des ficelles souvent trop grosses portent malheureusement atteinte à la crédibilité de l’ensemble.

Reste le graphisme de Steve McNiven, toujours très séduisant, mais force est de constater que le canadien n’est également pas au meilleur de sa forme.

Ne vous fiez donc pas aux bandes annonces car, comparé à « Nemesis », Kick-Ass est une petite perle !

Lisez donc plutôt l’excellent Old Man Logan du même duo !

Mark Millar & Steve McNiven – Old Man Logan

Posted in BANDES DESSINÉES, Comics, Deluxe, Intégrales, Mark Millar, Panini, Wolverine, [Avec super-héros], [DL 2011] with tags , on 4 octobre 2011 by Yvan

Clint Eastwood n’aurait pas fait mieux !

Mark Millar & Steve McNiven - Old Man LoganCe road-movie à l’ambiance western post-apocalypse signé Mark Millar et Steve McNiven nous emmène dans un futur proche où les super-vilains ont pris le pouvoir. Au milieu de ce décor futuriste et apocalyptique sans super-slips, Logan a réussi à survivre grâce à son pouvoir de régénération.

Traumatisé par la fin sanglante des X-Men, Wolverine n’est plus que l’ombre de lui-même. Ayant renoncé à se servir de ses terribles griffes d’adamantium, il vit reclus avec sa famille et subit la loi du clan des Hulks sans broncher. Criblé de dettes, le vieux paysan griffu se rend cependant compte qu’il ne parviendra pas à payer son tribut mensuel en cultivant cette terre aride et accepte donc de servir de co-pilote à Oeil de Faucon, dans une mission qui consiste à livrer un colis de l’autre côté des Etats-Unis. C’est le début d’un road-movie qui permet de découvrir ce qu’est devenu le pays… et l’univers Marvel. De « Hulkland » au « Royaume du Caïd », en passant par « Osborn City », le périple n’est pas sans danger et s’avère parsemé de nombreux clins d’œil et de références amusantes. Au fil des pages, le scénariste écossais développe un univers extrêmement convaincant et la genèse de la famille Hulk, véritable bande de dégénérés cannibales, est une perle du genre.

Si l’histoire est d’une noirceur extrême et le monde imaginé par Millar d’une grande cohérence, le récit est évidemment porté par le vœu de non-violence prononcé par Logan. Une promesse qui semble à la fois très solide (surtout lorsqu’on en découvre l’origine), mais qui est évidemment également d’une fragilité extrême car au fond de ce vieil homme qui s’occupe bravement de sa petite famille sommeille Wolvie, l’un des héros les plus sanglants et les plus impitoyables de l’univers Marvel. Un vrai régal !

Visuellement, Steve McNiven livre également de l’excellent boulot. Ce Logan grisonnant, au visage buriné et vêtu d’un long trench-coat est charismatique au possible. Un mélange de classe et de haine contrôlée qui, au milieu de ces paysages arides et poussiéreux, fait penser à Clint Eastwood. S’appuyant sur un trait d’une grande précision et sur un découpage millimétré, le dessinateur canadien livre des planches de toute beauté et des scènes d’action fluides et dynamiques.

Bref, I-N-D-I-S-P-E-N-S-A-B-L-E !!!

Et dépêchez-vous, car il n’y en aura peut-être pas pour tout le monde !

Retrouvez ce comics dans MON TOP 2011 !