Archive for the Tetsuya Tsutsui Category

Tetsuya Tsutsui – Poison City

Posted in BANDES DESSINÉES, Diptyques, Ki-oon, Manga / Manhwa, Tetsuya Tsutsui, [DL 2015] with tags on 2 avril 2015 by Yvan

Un pamphlet contre la censure !

Tetsuya Tsutsui - Poison CityLorsque Tetsuya Tsutsui publie une nouvelle saga, il est difficile de résister car ses séries sont toujours excellentes et se terminent généralement en quelques tomes. Après Manhole, Duds Hunt, Reset et Prophecy, je me suis donc attaqué au premier volet de ce diptyque qui permet surtout à l’auteur de régler ses comptes avec la censure. Le premier tome de Manhole a en effet été censuré dans le département de Nagasaki sous prétexte qu’il est susceptible d’inciter des pulsions meurtrières chez les jeunes.

Poison City se déroule à Tokyo en 2019, à un moment où le Pays du Soleil Levant fait tout pour donner une bonne image du pays à l’aube des Jeux Olympiques de 2020. Une commission gouvernementale chargée d’évaluer les ouvrages au contenu inapproprié a ainsi été mise sur place. C’est dans ce contexte de puritanisme extrême que l’auteur invite à suivre les pas d’un jeune mangaka qui se bat pour faire publier un manga horrifique intitulé « Dark Walker ».

Tetsuya Tsutsui invite non seulement à suivre le quotidien de ce garçon qui doit constamment dénaturer son histoire afin de survivre à la censure, mais il nous impose également (dès la couverture !) l’histoire sans véritable intérêt imaginée par le jeune homme. On a donc d’une part la découverte des coulisses du monde de l’édition, mais là, je conseillerais plutôt la lecture de la saga Bakuman, et de l’autre des planches d’une histoire inintéressante au possible, intercalées au quotidien de Mikio Hibino. Au final, il ne reste donc la position de Tetsuya Tsutsui sur la liberté d’expression.

Le mangaka se base donc sur son expérience personnelle pour partager son point de vue et sa colère sur ce thème central. Du point de vue des auteurs à celui des éditeurs, en passant par le fameux code qui a jadis réglementé le contenu des comics aux États-Unis suite à un ouvrage publié par le psychiatre Frederic Wertham, Tetsuya Tsutsui tente certes de livrer un tour d’horizon complet, mais cela reste surtout un pamphlet destiné à régler ses comptes vis-à-vis de la censure dont il fût lui-même victime.

Un avis très mitigé donc !

Publicités

Tetsuya Tsutsui – Prophecy (Tome 3)

Posted in BANDES DESSINÉES, Ki-oon, Manga / Manhwa, Tetsuya Tsutsui, Trilogies, [DL 2013] with tags on 6 janvier 2014 by Yvan

Un thriller haletant basé sur les dérives du net !

Tetsuya Tsutsui - Prophecy (Tome 3)Après un deuxième tome qui confirmait tout le bien du premier volet, Tetsuya Tsutsui (Manhole, Duds Hunt ou Reset) propose le dénouement de cette trilogie axée autour des nouveaux média de communication.

« Prophecy » invite à suivre les pas d’une brigade anti-cybercriminalité qui fait la chasse aux fraudeurs du net et confronte rapidement les cyber-policiers à un criminel de grande envergure, qui se cache derrière le pseudo de Paperboy. Cet individu, masqué par un journal, qui annonce ses crimes à l’avance sous forme de vidéos publiées sur des réseaux sociaux, lance un dernier défis aux policiers en menaçant de s’attaquer à un politicien véreux.

Le jeu du chat et de la souris se poursuit donc de plus belle et voit l’étau se resserrer autour des terroristes masqués qui agissent sous le nom de Paperboy. Au fil de l’enquête policière, l’auteur lève progressivement le voile sur les motivations et sur l’identité des membres de Paperboy. A la fin du tome précédent, l’un d’entre eux menaçait en effet de trahir le groupe en les dénonçant à la police. Le lecteur était donc impatient de découvrir la suite et force est de constater que cette fin de trilogie ne déçoit pas. Un rebondissement surprenant en deuxième moitié d’album permet même de se diriger vers une fin surprenante et haletante jusqu’à la toute dernière page.

Tetsuya Tsutsui propose à nouveau une narration très limpide, qui permet même d’intégrer des passages plus techniques sans jamais perdre le lecteur. De plus, en abordant la cybercriminalité et des réseaux sociaux où des individus peuvent cracher leur haine sous le couvert de l’anonymat, il propose un sujet d’actualité et un personnage central qui se bat avec des armes particulièrement modernes. En abordant le problème du téléchargement illégal et du piratage et en alimentant le débat sur l’anonymat du Web, cette saga a su développer des thèmes d’actualité. À l’aide d’un dessin réaliste et très épuré, qui accentue encore un peu plus l’extrême lisibilité de l’ensemble, l’auteur continue donc de pointer du doigt les dérives liées aux nouvelles technologies et propose un thriller particulièrement réussi.

Retrouvez d’ailleurs ce manga dans mon Top Manga de l’année et dans mon Top du mois.

Tetsuya Tsutsui – Prophecy

Posted in BANDES DESSINÉES, K.BD, Ki-oon, Manga / Manhwa, Séries, Tetsuya Tsutsui, [DL 2012], [En cours] with tags on 12 juillet 2012 by Yvan

Excellent thriller sur fond de cybercriminalité !

Tetsuya Tsutsui est un mangaka que j’apprécie particulièrement, non seulement pour la qualité de ses récits (Manhole, Duds Hunt ou Reset), mais également pour sa capacité à produire des séries aussi courtes qu’efficaces, ce qui fait énormément de bien quand on voit la longueur de la plupart des sagas venues d’Asie. Lorsque les éditions Ki-oon lancent une nouvelle série de leur auteur phare, il ne me faut donc pas longtemps pour mordre à l’hameçon.

Annoncé comme un thriller tournant autour des nouveaux média de communication, « Prophecy » invite à suivre les pas d’une brigade anti-cybercriminalité qui fait la chasse aux fraudeurs du net. Si cette approche permet initialement d’aborder le problème du téléchargement illégal et du piratage, les cyber-policiers se trouvent très vite confrontés à un criminel de toute autre envergure, qui se cache derrière le surnom de Paperboy.

Cet individu, masqué par un journal, qui annonce ses crimes à l’avance, sous forme de vidéos publiées sur des réseaux sociaux, voit sa popularité croître en se positionnant comme défenseur des opprimés et des laissés-pour-compte de la société japonaise. En dévoilant les motivations de ce justicier du net en deuxième moitié d’album, l’auteur tente d’ailleurs de nous gagner à sa cause, voire même de légitimer ses actes. Le développement psychologique du personnage principal permet d’acquérir un sérieux brin de sympathie envers ce Zorro / Robin des Bois du web et donne beaucoup plus de profondeur au récit.

Tetsuya Tsutsui propose à nouveau une narration très limpide, qui permet même d’intégrer des passages plus techniques sans jamais perdre le lecteur. De plus, en abordant la cybercriminalité et des réseaux sociaux où des individus peuvent cracher leur haine sous le couvert de l’anonymat, il propose un sujet d’actualité et un personnage central qui se bat avec des armes particulièrement modernes.

Visuellement, l’auteur propose à nouveau un dessin réaliste et très épuré, qui accentue encore un peu plus l’extrême lisibilité de l’ensemble.

Vivement la suite !

Tetsuya Tsutsui - ProphecyRetrouvez d’ailleurs cet album dans mon Top Manga de l’année !

Lisez également l’avis à plusieurs mains de K.BD !

Tetsuya Tsutsui – Manhole

Posted in BANDES DESSINÉES, Ki-oon, Manga / Manhwa, Tetsuya Tsutsui, Trilogies, [DL 2006] with tags on 29 janvier 2010 by Yvan

TsutsuiAvec trois tomes en six mois, les lecteurs n’auront pas du attendre longtemps pour connaître la fin de ce thriller biologique prenant.

Après avoir augmenté l’ampleur de la menace bactériologique de quelques cas de contagion isolés dans le premier tome, à une possibilité de contamination à grande échelle à l’aide de moustiques tropicaux porteurs du parasite de la filariose dans le tome précédent, Tsutsui Tetsuya va maintenant se concentrer sur le criminel qui est à la base de ce plan machiavélique cherchant à provoquer une épidémie.

Tout en continuant l’enquête policière visant à démasquer le coupable de ce fléau, Tsutsui Tetsuya va élaborer la psychologie du principal suspect, allant jusqu’à rendre ses actes compréhensibles, voir excusables. En mélangeant savamment le côté policier à l’horreur et à la psychologie des différents personnages, Tsutsui Tetsuya nous livre finalement un récit parfaitement maîtrisé et plein de rebondissements.

Tout comme pour les tomes précédents, à côté d’un scénario classique très bien ficelé, on retrouve un dessin réaliste et clair et un éditeur qui publie à petits intervalles en soignant la qualité de ses parutions. Excepté le côté happy end un peu forcé, il n’y a donc pas grand-chose à reprocher à ce seinen accrocheur.

Après deux one-shots excellent édités chez Ki-oon (Duds Hunt et Reset), Tsutsui Tetsuya parvient donc à conclure brillamment cette trilogie. Curieux de voir ce qu’il nous prépare pour la suite.

Tetsuya Tsutui – Reset

Posted in BANDES DESSINÉES, Ki-oon, Manga / Manhwa, One-shots, Tetsuya Tsutsui, [DL 2006] with tags on 29 janvier 2010 by Yvan

Tetsuya TsutuiAlors que le genre manga a plutôt tendance à nous submerger de séries interminables (et aux couvertures ignobles), Tetsuya Tsutui nous livre à nouveau un excellent one-shot qui est édité chez Ki-oon, comme pour Duds Hunt.

Comme pour Duds HuntTetsuya Tsutui surfe sur deux thèmes en vogue dans notre société : la violence et la cyber réalité et nous livre une histoire liée au virtuel et parsemée de violence gratuite dans un récit dynamique et intelligent.

L’univers mi-virtuel, mi-réel, sorte de «Matrix» réaliste, mis en place par Tetsuya Tsutui est très crédible et son récit bourré d’action et au rythme effréné est très prenant. Une nouvelle fois Tetsuya Tsutui parvient à orienter son histoire en très peu de pages et à nous tenir en haleine jusqu’à la fin du récit.

On reconnaît directement son trait précis, fin et sans excès. Très peu d’arrière-plans, faisant ressortir ses personnages aux visages classiques, à l’exception du concepteur du jeu qui ressemble plutôt à Freddy Krueger. Il faut également féliciter le travail d’édition de Ki-oon, qui nous livre un tome copieux, une impression excellente sur un papier de qualité et une belle couverture légèrement granulée comme pour Duds Hunt.

Bref, malgré les désavantages classiques du one-shot (scénario et certains personnages manquent parfois de profondeur), Tetsuya Tsutui se profile lentement comme un maître en la matière et c’est avec grande impatience que j’ai envie de découvrir sa prochaine œuvre (Manhole).

Tetsuya Tsutsui – Duds Hunt

Posted in BANDES DESSINÉES, Ki-oon, Manga / Manhwa, One-shots, Tetsuya Tsutsui, [DL 2000 à 2005] with tags on 29 janvier 2010 by Yvan

Tetsuya TsutsuiUne histoire de meurtres en série sous forme de jeu interactif. Un one-shot de Tsutsui, un polar froid, noir et impitoyable au scénario simple, mais très habile.

Deux histoires prenantes qui sont développées en parallèle de façon admirable. Les deux histoires montent progressivement en intensité pour finalement se rejoindre vers la fin du tome.

D’un côté il y a Nakanishi, délinquant tout juste sorti de maison de redressement qui essaye de refaire sa vie. De l’autre, une petite fille nommée Chihiro, dont le père se remet péniblement de ses blessures à l’hôpital.

La narration est excellente et le dessin très clair et agréable, sans trop de fioritures. On pourrait juste reprocher une légère prévisibilité à partir du moment où les histoires se rejoignent. Mais c’est vraiment un détail, car ce one-shot est excellent et nous offre même en bonus une histoire courte en couleurs.

Au milieu des séries à dizaines de tomes il serait vraiment dommage de rater cette petite perle en un tome éditée chez un petit éditeur.