Archive for the Winshluss Category

Winshluss – Dans la forêt sombre et mystérieuse

Posted in BANDES DESSINÉES, Franco-Belge, Gallimard, One-shots, Winshluss, [DL 2016], [Grand public] with tags , on 23 janvier 2017 by Yvan

Winshluss parle également aux enfants…

Winshluss - Dans la forêt sombre et mystérieuseQuand Winshluss (« In God we Trust », « Smart Monkey ») s’attaque aux contes, tous ceux qui ont lu son cultissime « Pinocchio » sont forcément aux anges. Plus surprenant est cependant que son histoire s’adresse cette fois-ci également aux enfants…

Ce lectorat plus large est donc invité à suivre les pas d’Angelo, un gosse passionné d’animaux et d’insectes, qui rêve de devenir explorateur et qui serait incapable de vivre dans un monde sans sa mémé qu’il adore tant. Un jour, la famille apprend cependant que cette dernière ne va pas bien du tout et ils décident donc de se rendre au plus vite au chevet de la grand-mère maternelle. Après un ultime arrêt-pipi en cours de route, la voiture familiale redémarre, mais en oubliant Angelo sur l’aire d’autoroute. Ne voyant pas ses parents revenir, le valeureux petit garçon décide de traverser seul la forêt sombre et mystérieuse qui lui permettra de rejoindre la ferme de sa grand-mère.

Découpé en chapitres de quelques pages, ce conte moderne narre le parcours initiatique d’Angelo au sein de cette forêt peuplée de créatures surprenantes. D’un écureuil rêvant de voler comme un oiseau à une troupe de fourmis rouges kamikazes, en passant par un ogre banquier et un sympathique géant vert, Winshluss multiplie les rencontres insolites, tout en parsemant cette aventure périlleuse d’action et d’humour.

Si le talent de conteur de l’auteur fait à nouveau merveille, il fait cette fois preuve de beaucoup plus de sagesse, rendant l’ensemble également accessible aux plus jeunes. Les références aux contes et mythes sont également nombreuses, allant d’« Alice au pays des merveilles » à « Hansel et Gretel », en passant par l’Ogre ou Mère Nature. Visuellement, son trait vif et expressif donne brillamment vie à cet univers débordant d’imagination et de couleurs.

Ils en parlent également: Caro

Publicités

Winshluss – In God we trust

Posted in BANDES DESSINÉES, Festival BD Angoulême, Franco-Belge, One-shots, Requins Marteaux, Winshluss, [Angoulême 2014], [Avancé], [DL 2013] with tags , on 2 janvier 2014 by Yvan

In Winshluss I trust !!!

Winshluss - In God we trustÀ l’instar de Philippe Geluck avec sa « Bible selon le Chat » ou de Robert Crumb et son indigeste album « La Genèse », Winshluss s’attaque donc à une relecture de la Bible. Si le sujet a déjà été abordé maintes fois, l’envie de lire du Winshluss après l’incontournable Pinocchio est cependant trop grande pour pouvoir résister longtemps à cet ouvrage.

C’est St. Franky, patron des amateurs de houblon et de bandes dessinées, qui fait office de narrateur en accompagnant le lecteur dans les coulisses des saintes écritures. Découpant son album en plusieurs histoires courtes, Winshluss se moque de la religion chrétienne (ses vieux papes, ses prêtres pédophiles, …) et revisite les anecdotes bibliques les plus célèbres (la création, le péché originel, l’immaculée conception, la traversée de la mer rouge, la résurrection, le jugement dernier…).

En mettant en scène un Dieu porté sur l’alcool, un Jésus version looser adolescent qui cherche sa place divine, une Marie pas si prude que cela et un serpent réalisateur de films X dans le jardin d’Eden, l’auteur n’y va pas vraiment avec le dos de la cuillère. De la rencontre entre Dieu et Marie à la mort de Jésus, tout y passe. Si le running-gag des mains crucifiés de Jésus m’a bien fait rire (haha, le coup de la téquila boumboum), les passages dédiés à Conan le Barbare et à Superman (affrontant Dieu à Gotham City) m’ont surtout donné envie de voir Winschluss s’attaquer au plus vite au monde des comics/super-héros.

Si cette relecture anticléricale déborde à nouveau d’absurdité jouissive, tout en baignant dans un humour noir délicieusement corrosif, l’absence de fil rouge contribue à rendre l’ensemble moins structuré et moins abouti que l’inégalable Pinocchio. Visuellement, l’auteur multiplie à nouveau les styles graphiques, accentuant avec brio le ton irrévérencieux et provocateur de ses saynètes. L’édition très soignée des « Requins Marteaux » donne une allure presque biblique à l’ouvrage et les fausses pubs intercalées au milieu des histoires sont particulièrement réussies.

Couronné du prix du meilleur album à Angoulême avec « Pinocchio » en 2009, Winshluss est à nouveau nominé cette année avec « In God we trust », mais je pense que malgré les nombreuses qualités de l’album, il faudra cette fois un vrai miracle pour qu’il décroche à nouveau la palme.

Winshluss – Smart Monkey

Posted in BANDES DESSINÉES, BD du mercredi, Cornélius, DIVERS, Franco-Belge, One-shots, Winshluss, [Avancé], [DL 2000 à 2005] with tags on 24 août 2011 by Yvan

Documentaire animalier humoristique…

Winshluss - Smart MonkeyAprès avoir lu le véritable chef-d’œuvre qu’est Pinocchio et avoir fortement apprécié la lecture de « Monsieur Feraille » et Pat Boon, je me devais d’attaquer « Smart Monkey » du même auteur.

La majeure partie de ce one-shot de Winshluss est totalement muet et invite à suivre les périples d’un petit singe légèrement plus évolué que ses congénères. Chassé de son clan par le mâle dominant, Smart Monkey doit affronter seul les dangers de la jungle qui l’entoure. Un périple extrêmement périlleux, mais riche en découvertes. Jouant à fond sur l’humour visuel, l’auteur nous plonge au temps de la préhistoire et invite à suivre les premiers pas d’une évolution mise en avant par Darwin et qu’il ne manque pas d’ironiser à travers cette représentation visuelle totalement muette qui a tout d’un documentaire animalier humoristique.

Vient ensuite un épilogue dialogué qui nous emmène à une période plus contemporaine et qui permet à l’auteur de conclure son récit avec brio, tout en offrant une petite réflexion amusante sur la condition humaine.

Ils en parlent également: Zorg

bd du mercrediAllez découvrir les autres BDs du mercredi sur le blog de Mango !

Winshluss – Welcome to the death club

Posted in BANDES DESSINÉES, Cornélius, Franco-Belge, K.BD, One-shots, Winshluss, [DL 2010], [Sélectif] with tags on 10 juillet 2011 by Yvan

La mort a toujours le dernier mot !

Winshluss - Welcome to the death clubAvant d’avoir co-réalisé le film d’animation « Persepolis » de Marjane Satrapi (couronné à Cannes et aux Césars et nommé aux Oscars) et produit un petit chef-d’œuvre du 9ème art (« Pinocchio« ), Vincent Paronnaud, alias Winshluss, a publié un recueil d’histoires courtes centrées autour de la mort. Publié en 2002 chez 6 Pieds sous Terre, « Welcome to the death club » est maintenant réédité par les éditions Cornelius. Une nouvelle édition qui propose trois histoires supplémentaires et qui contient un poster reprenant la couverture de l’édition précédente.

Tout comme dans ces autres ouvrages (« Monsieur Ferraille », « Pat Boon », « Pinocchio« ), on retrouve un univers sombre et impitoyable et cette tendance jouissive à n’épargner rien ni personne. Les récits sont très courts et sont imbibés de cynisme et d’humour sombre et corrosif. Si squelettes et têtes de mort sont invités à cette fête morbide, c’est toujours la grande faucheuse qui vient mettre fin au bal. Les manières de quitter le monde des vivants sont malheureusement nombreuses et l’auteur ne manque certainement pas de créativité. Accident de voiture, suicides ou explosion dans un four à micro-ondes viennent ainsi mettre fin aux différentes histoires dominées par la mort. Si les premières histoires sont intelligentes et bien menées, c’est surtout la dernière qui sort du lot et démontre tout le talent de l’auteur. On y découvre le fils de la Mort qui décide de ne pas suivre le plan de carrière dressé par son père, en tentant de devenir ange gardien. Cette histoire est d’une intelligence rare et démontre une nouvelle fois qu’à la fin, c’est toujours la mort qui a le dernier mot !

La force graphique de cet album essentiellement noir et blanc est déjà très révélatrice du talent de Winshluss. Tout est bien amené, les personnages sont décrits en seulement quelques cases, l’humour est muet mais bien présent et les cadrages parfaits garantissent la compréhensibilité et lisibilité de cette œuvre sans paroles. Si l’album alterne les styles graphiques tout en s’adaptant parfaitement au contenu des scénarios, ce sont les dessins usant d’un trait fort charbonneux et de tons grisâtres qui me plaisent le plus. Au niveau des personnages, tout comme s’était déjà le cas avec le petit personnage rondelet dans « Pat Boon », dans « Monsieur Ferraille » ou lors de la revisite des (més)aventures de la célèbre marionnette de Carlo Collodi, Winshluss adopte un style cartoonesque qui ajoute un petit côté caricatural à son humour noir. L’auteur détourne l’esthétique disneyenne des années 40-50 au sein d’un univers sombre et baignant dans le désespoir.

Bref, une réédition un peu onéreuse d’un ouvrage qui permet déjà de dévoiler le talent de cet auteur qui créera plus tard un chef-d’œuvre nommé « Pinocchio« .

Winshluss - Welcome to the death clubLisez également l’avis de David sur K.BD !

Winshluss – Pat Boon

Posted in BANDES DESSINÉES, Franco-Belge, L'Association, One-shots, Winshluss, [Avancé], [DL 2000 à 2005] with tags on 22 juillet 2010 by Yvan

Winshluss - Pat BoonAu début de la lecture de « Pat Boon », on croit avoir à faire à de petits strips/gags indépendants, mais au fil des pages, on se rend vite compte que le tout forme un ensemble cohérent, racontant les mésaventures de Pat Boon et de son entourage.

Les différents personnages sont donc récurrents et leurs déboires assez amusants. Il y a d’abord Pat Boon himself, un petit bonhomme infortuné. Mais il y a aussi le chanteur de blues noir, les deux membres du Ku Klux Klan, les débuts de Peggy dans le cinéma pornographique, etc …

Tous les protagonistes en prennent plein la tronche et le tout est enveloppé d’un humour noir et souvent sadique. Le style cartoonesque utilisé par Winshluss (« Monsieur Ferraille ») ajoute d’ailleurs encore un petit côté caricatural à cet humour.

Un petit récit d’une trentaine de pages pour 6 euros, qui permet déjà de dévoiler le talent de cet auteur qui vient de créer le chef-d’œuvre nommé « Pinocchio« .

Winshluss – Pinocchio

Posted in BANDES DESSINÉES, Franco-Belge, One-shots, Requins Marteaux, Winshluss, [Angoulême 2009], [DL 2008], [Sélectif] with tags , , on 22 mars 2010 by Yvan

PinocchioAprès avoir co-réalisé le film d’animation « Persepolis » de Marjane Satrapi (couronné à Cannes et aux Césars et nommé aux Oscars), Vincent Paronnaud, alias Winshluss, livre l’entièreté de cette œuvre partiellement pré-publiée dans les derniers numéros de la revue Ferraille Illustré. Avec « Pinocchio », le talentueux créateur (avec Cizo) de « Monsieur Ferraille » propose une revisite des (més)aventures de la célèbre marionnette de Carlo Collodi.

Le pantin de bois prend ici les traits d’un androïde créé par un inventeur sans scrupules. Livré malgré lui aux travers de notre monde, le Pinocchio de Winshluss a tout d’un anti-héros. Jiminy Cricket est remplacé par un cafard SDF (Jiminy Cafard) qui squatte la boîte crânienne du robot depuis qu’il a perdu ses allocations chômage. Si Pinocchio n’a aucune personnalité et n’est qu’un spectateur constatant (sans juger) la misère, la haine et les nombreux vices de notre monde, Jiminy Cafard sert quelque peu de conscience, allant même jusqu’à Lire la suite