Archive pour Séries TV

Andrew Kreisberg, Phil Hester et Marcus To – Flash

Posted in BANDES DESSINÉES, Comics, DC Series, Séries, Urban Comics, [Avec super-héros], [DL 2015], [En cours] with tags , on 25 juillet 2016 by Yvan

Adaptation de la série TV !

Andrew Kreisberg, Phil Hester et Marcus To - FlashRécemment encore, Barry Allen n’était qu’un simple employé de la police scientifique de Central City, plutôt maladroit et souvent en retard. Depuis l’explosion de l’accélérateur de particules des laboratoires Star Lab, il est devenu l’homme le plus rapide au monde et a décidé de mettre ses nouvelles capacités au service des gens en devenant le super-héros Flash ! Il n’est cependant pas le seul à avoir développé des capacités surhumaines suite à la catastrophe… et tous ne sont pas aussi bien intentionnés que lui.

Après Arrow, la collection DC SERIES d’Urban Comics propose donc l’adaptation d’une autre série TV du producteur Andrew Kreisberg. Les aficionados des deux premières saisons sur petit écran ne manqueront donc pas de se jeter sur cette saga afin d’y retrouver leurs personnages préférés. De l’équipe scientifique composée de Cisco Ramon, Caitlin Snow et du professeur Harrison Wells à Félicity Smoak, en passant par le père adoptif de Barry, le lieutenant Joe West, et sa fille Iris, tous semblent avoir trouvé le chemin de la version papier. Le personnage principal est bien évidemment Barry Allen et, une fois la mise en place effectuée, le premier vilain ne tarde pas à faire son apparition. Si le cadre est très fidèle à l’univers télévisé, les intrigues sont en revanche inédites.

Cette première menace à laquelle le célèbre justicier doit faire face ne laissera certes pas un souvenir indélébile, mais le rythme soutenu et les dialogues amusants ne manqueront pas de tenir le lecteur en haleine. Notons également que l’éditeur a eu la bonne idée d’inclure un épisode datant de 1963 en fin d’album, scénarisé par John Broome et illustré par Carmine Infantino. Ce petit bonus ayant inspiré la série télévisée propose un affrontement entre Flash et son fameux ennemi vêtu de jaune, le Néga-Flash. Visuellement, les planches dynamiques et énergiques de Phil Hester (#1-4) et de Marcus To (#5) se mettent entièrement au service d’un scénario qui ne risque pas de faire du surplace avec un héros pareil.

Un album qui séduira surtout les fans de la série TV !

Publicités

Underbelly Saison 1 [2008]

Posted in CINÉMA & DVDs, [2005 à 2010] with tags on 19 juillet 2010 by Yvan

Les Sopranos, version Down Under !

Underbelly TVAvec Underbelly, la mafia est de nouveau à l’honneur, même si l’immersion dans le monde du crime organisé est cette fois australienne et que cette série en 13 épisodes s’inspire de faits réels. Cette saga relate en effet la guerre des gangs qui a secoué Melbourne entre 1995 et 2004 et a d’ailleurs été interdite de diffusion dans l’Etat de Victoria afin de ne pas influencer les procès en cours.

C’est la famille Moran, emmenée par Jason Moran et son incontrôlable comparse Alphonse Gangitano, aka le Prince Noir, qui a la main mise sur le syndicat du crime de Melbourne, jusqu’au jour ou le fragile équilibre va être rompu à coups de meurtres sanglants. Emporté par le rythme effréné de la saga et une musique endiablée qui accompagne chaque scène comme Tarantino sait si bien le faire, le spectateur assiste alors à l’ascension destructrice de Carl William, ex homme de main et sous–fifre des frères Moran.

Au menu de ce cocktail ultra-réaliste : sexe et violence ! Avec d’un côté des criminels motivés par le gain, qui s’entretuent et entretiennent une atmosphère étouffante et lourde tout au long de la série, et de l’autre, des stripteaseuses, poules de luxe et autres bimbo qui permettent d’entrecouper cette violence de scènes explicites tout aussi gratuites. Mais malgré ce tableau peu reluisant, ce sont finalement des gens ordinaires qui défrayent la chronique, offrant à cette saga un réalisme tout aussi choquant.

Une deuxième série intitulée «Underbelly : a tale of two cities», sorte de préquelle relatant l’ascension de Terry Clarke dans le milieu de 1976 à 1987, a également vu le jour, alors que les producteurs (Des Monaghan et Jo Horsburgh) préparent une troisième saison, intitulée «Underbelly : the golden mile» et couvrant la période 1987-1995.

Matthew Weiner – Mad Men [2007 – …]

Posted in CINÉMA & DVDs, [2005 à 2010] with tags on 2 juillet 2010 by Yvan

Mad Men in a Macho World !

Mad MenRécompensée par de nombreux Emmy Awards et Golden Globes, Mad Men est une série télé dramatique créée par Matthew Weiner, l’un des scénaristes et producteurs des Soprano.

Le récit nous plonge dans l’Amérique des années 60 et offre une superbe critique sociale de ces Golden sixties où les hommes, vêtus de costards élégants, sont rois. Outre ce machisme flagrant qui règne dans les foyers et au sein des entreprises, la culture américaine de l’époque est également marquée par le tabagisme, l’alcool et l’adultère. Les relations extra-conjugales sont en effet légion au sein de cette saga où les personnages ont constamment une cigarette ou un verre d’alcool à la main.

En suivant l’équipe de Don Draper, directeur artistique de la Steerling Cooper Advertising Agency, Mad Men invite à découvrir le monde de la publicité newyorkais de l’époque. Le terme «mad men» réfère d’ailleurs aux hommes de Madison avenue, là où se trouvent les plus grandes agences de pub de New York. En dévoilant les stratégies publicitaires des années 60, cette plongée dans l’univers de la réclame s’avère non seulement didactique, mais permet également d’effectuer une analyse intéressante du comportement humain. Derrière ce milieu de la pub où l’image de soi est reine, se cachent en effet des hommes et des femmes qui, malgré un look moderne et une apparence stylée, ne nagent pourtant pas dans le bonheur.

Il y a d’abord le charismatique Don Draper (Jon Hamm), un agent publicitaire aussi talentueux que mystérieux. Derrière une apparence irréprochable et des silences souvent éloquents, se dissimule un homme complexe et extrêmement fascinant. En mettant en scène une équipe artistique composée de jeunes loups ambitieux qui profitent allègrement des avantages offerts par la profession et une batterie de secrétaires toutes pomponnées derrière leurs énormes machines à écrire, cette saga offre également une galerie de portraits très intéressante.

Proposant des décors respectueux de l’époque jusque dans les moindres détails, se déroulant dans l’ambiance enfumée et sophistique du monde publicitaire des sixties et surfant sur un rythme lent qui permet de donner énormément d’épaisseur aux personnages, Mad Men est une série subtile, passionnante et intelligente, que je vous conseille vivement !

Emmy Awards 2008
Meilleure série dramatique
Meilleur scénario pour une série dramatique
Meilleure direction artistique pour une série à une caméra
Meilleure photographie pour une série d’une heure
Meilleur design du générique
Meilleures coiffures pour une série à une caméra

Emmy Awards 2009
Meilleure série dramatique

Golden Globes 2008
Meilleure série télévisée dramatique
Meilleur acteur dans une série télévisée dramatique

Golden Globes 2009
Meilleure série télévisée dramatique

Golden Globes 2010
Meilleure série télévisée dramatique