Pierre Lemaitre – Miroir de nos peines


L’exode de la seconde guerre mondiale !

Pierre Lemaitre – Le miroir de nos peines« Miroir de nos peines » est le dernier volet de la trilogie de l’entre-deux-guerres imaginée par Pierre Lemaitre.

Même si le roman débute en compagnie de Louise, la petite fille qui, à l’âge de dix ans, s’était liée d’amitié avec Edouard, la gueule cassée d’ « Au-revoir là-haut », ce roman peut se lire indépendamment des deux précédents : « Au revoir là-haut » et « Couleurs de l’incendie ».

En 1940, Louise Belmont est devenue une jeune institutrice de 30 ans qui donne régulièrement un coup de main au patron du bistrot de La Petite Bohème en y servant les clients, dont le vieux docteur Thirion, qui est indéniablement l’un des plus fidèles. Lorsque ce dernier lui propose 10 000 francs pour la voir nue, la vie de Louise va soudainement se retrouver chamboulée. Il faut dire que cette étrange requête va surtout mettre à nu un sombre secret de famille…

« Miroir de nos peines », c’est avant tout une belle brochette de personnages bien campés, dont les destinées s’entremêlent au fil des pages. Outre la quête de vérité de Louise, le lecteur ne manquera pas de s’attacher au pauvre Gabriel, prof de mathématiques, qui se retrouve embarqué dans des plans foireux en compagnie de Raoul Landrade, dont la débrouillardise fait mouche en cette période particulièrement chaotique. S’il ne faut pas oublier Jules, le patron de La Petite Bohème, ou Alice et Fernand, ce couple attachant séparé par l’arrivée des troupes allemandes, le personnage le plus irrésistible est indéniablement Désiré Migault, homme caméléon et usurpateur de première, qui traverse cette guerre en revêtant de multiples identités.

En invitant à suivre les pas de ces personnages qui finissent par se croiser de manière un peu trop facile au milieu du désordre ambiant, Pierre Lemaitre s’amuse à mettre en scène l’exode de la population française face à l’avancée des troupes allemandes de manière assez rocambolesque.

Je ne suis pas grand fan de récits historiques, mais lorsqu’ils sont revisités de manière aussi distrayante à travers des personnages attachants, je suis preneur.

Miroir de nos peines, Pierre Lemaitre, Albin Michel, 536 p., 22,90 €

Ils en parlent également : AnthonyMaeve, HélèneLire & courirL’oeil noir, KarineAzilis, JulietteNath, CarolineEléonore, Pipelette liseuse, AntigoneAthalieJean-PierreValentyne, Claudia, OliviaIsabelle, AmandineAngélique, Adeline, AugustineMHF, Eric, Sylvaine, Jess’, Alain, Marie-Anne, MélanieMoonpalaace, MélanieFrançois, Girl kisses by fire, Quoi lire, Page après pageLittécritiquesA propos de livresMon petit carnet de curiosités, Mes petits plaisirs à moi, Tout ce que je lisLibrairie Doucet, Librairie de Mulhouse, Ghislaine

7 Réponses vers “Pierre Lemaitre – Miroir de nos peines”

  1. oui beaucoup aimé aussi, aventures, histoires, sentiments tout y est

  2. je ne l’ai pas encore lu cela ne saurait tarder car j’ai bine aimé les2 premiers 🙂

  3. Ce fut une trilogie parfaitement construite dans un style maîtrisé. On regretterai presque que cela s’arrête 😉

  4. Il faut vraiment que je me lance dans cette trilogie…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :