Agnès Martin-Lugand – La Datcha


Un endroit magique !

31VVlqQw30L._SX195_« La Datcha » invite à suivre les pas d’Hermine, une jeune femme sans repères, cabossée par la vie, abandonnée dès l’enfance, qui croise par hasard la route de Jo, tenancier d’un hôtel provençal. Une vieille ferme restaurée, rebaptisée « La Datcha », où les vacanciers viennent certes se ressourcer, mais où elle va non seulement trouver un endroit où poser ses valises, mais également une véritable famille d’accueil…  

« La Datcha » c’est une auteure qui a l’intelligence d’effectuer un bond de vingt ans après le premier chapitre, dévoilant une héroïne mariée, mère de deux enfants et véritable pilier de l’établissement qui la accueilli. Entretenant le mystère au fil des pages, Agnès Martin-Lugand effectue ensuite de nombreux allers-retours dans le temps, levant non seulement le voile sur les évènements qui se sont déroulés durant ces vingt ans, mais révélant également des secrets enfouis bien plus profondément, datant d’avant son arrivée à la Datcha !

 « La Datcha » c’est un lieu charmant où j’ai adoré séjourner. Un hôtel à l’ambiance familiale dont je suis immédiatement tombé sous le charme. Un endroit qui sera même parvenu à me faire danser sur de la musique tsigane, mais où j’aurai tout de même pris du poids à force d’y manger de succulentes ravioles au pesto. C’est donc bel et bien lire qui me fait grossir !

« La Datcha » c’est une brochette de personnages attachants, voire inoubliables. Une véritable famille qui vous accueille les bras ouverts. De Hermine, jeune femme blessée en pleine reconstruction, à Jo et Macha, les propriétaires qui ont su insuffler de la magie à l’endroit, en passant par leur fils Vassili ou Charly, le cuistot de l’hôtel.   

« La Datcha » c’est la plume immersive d’Agnès Martin-Lugand, qui donne véritablement vie à ce havre de paix où il fait tellement bon de passer un peu de temps. Une narration débordante d’humanité qui vous lie aux personnages et vous invite à partager leurs émotions, le tout en abordant des thèmes sensibles tels que l’amour, l’abandon, la filiation et le deuil.

Comment ne pas vous recommander un roman dont la playlist sur Spotify débute par un titre de Janis Joplin et qui se referme avec le regret de quitter non seulement des personnages attachants, mais surtout un endroit qui continue de faire rêver après l’avoir abandonné : La Datcha !

La Datcha, Agnès Martin-Lugand, Michel Lafon, 344 p., 19,95€

Ils en parlent également : Stéphanie, Clem, Ladybooks, Rowena, Little pretty books, Petite étoile livresque, Karine, Virginie, Marion, Pascale, Anouk, Un livre dans la poche, Emmanuelle, Ninie, Mélodie, Angélique, Candice

2 Réponses vers “Agnès Martin-Lugand – La Datcha”

  1. Je le note pour ce que tu en dis et pour cette couverture qui est si belle ainsi que pour l’auteure bien sûr ! 😉🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :