Chris Roberson et Shawn McManus – Cendrillon, Bons baisers de Fableville


Encore un spin-off de la série Fables !

Chris Roberson et Shawn McManus - Cendrillon, Bons baisers de FablevilleL’univers de l’incontournable série Fables est d’une telle richesse, qu’il a déjà donné lieu à plusieurs séries dérivées. Après le très bon « 1001 Nuits de neige », le célèbre « Jack of Fables » et le plus récent « Fairest », c’est au tour de Cendrillon de faire l’objet d’un spin-off. Cette saga parallèle est confiée à deux artistes ayant déjà travaillé précédemment sur l’un des titres de l’univers de Fables : Chris Roberson au scénario et Shawn McManus au dessin.

Cet album reprend deux mini-séries de six épisodes (« Cinderella : From Fabletown with love » et « Cinderella : Fables are forever ») qui se concentrent donc sur l’espionne la plus réputée et la plus efficace de Fableville. Dirigée par la Bête depuis la disparition de Bigby Wolf, celle-ci va effectuer deux missions périlleuses pour le bien des habitants de Fableville et… pour le fun, car elle adore son métier de James Bond.

La première mission se déroule au Moyen Orient, où Cendrillon doit démanteler un trafic d’objets magiques qui menace de dévoiler l’existence des Fables aux communs. En parallèle à cette aventure qu’elle mène à bien en compagnie du célèbre Fable Ala Al-Din (plus connu sous le nom d’Aladin), le lecteur assiste également aux déboires de Crispin, le vendeur du magasin de chaussures qui lui sert de couverture. Lors du second récit, Cendrillon vient en aide à Ivan Durak, dont la vie est menacée par « Soulier d’argent », une ennemie de longue date de Cendrillon.

Si chacune des histoires se concentre sur le personnage de Cendrillon, deux autres personnages secondaires de la série mère sont également mis en avant. Il s’agit d’Aladin dans la première aventure et de Dorothy du Magicien d’Oz dans la seconde. Le lecteur croise également d’autres figures de l’univers des Fables, tels que le Chat Botté ou la sorcière Frau Totenkinder.

Ces histoires qui se déroulent en parallèle de la série Fables s’inscrivent pleinement dans le registre du récit d’espionnage. Si l’ensemble n’apporte finalement pas grand-chose à l’univers de Fables et que la narration a un peu trop souvent recours au flash-backs afin d’entremêler d’anciennes aventures/rencontres de Cendrillon au récit principal, la lecture s’avère néanmoins plaisante. Le ton est léger, les rebondissements nombreux et l’héroïne suffisamment convaincante dans son rôle d’espionne pour passer un bon moment. Visuellement, Shawn McManus livre également du bon boulot en proposant un style élégant et une héroïne plus sexy que dans la série originale.

Un spin-off divertissant et efficace, mais pas indispensable !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :