Chuck Dixon et Doug Moench – Batman – Cataclysme


Le prélude de No Man’s Land !

Chuck Dixon et Doug Moench - Batman - Cataclysme« Batman – Cataclysme » est un récit qui plonge Gotham City dans une ère nouvelle et qui fait office de prélude à l’incontournable saga « Batman – No Man’s Land ».

Cet imposant volume reprend tous les épisodes qui ont été influencés par « Cataclysme », c’est-à-dire :

• Batman #553-554 (Doug Moench et Klaus Janson)
• Detective Comics #719-721 (Chuck Dixon et Graham Nolan)
• Batman : Shadow of the bat #73-74 (Alan Grant et Mark Buckingham)
• Nightwing #19-20 (Chuck Dixon et Scott McDaniel)
• Azrael #40 (Dennis O’Neil et Roger Robinson)
• Catwoman #56-57 (Devin Grayson et Jim Balent)
• Robin #52-53 (Chuck Dixon et Staz Johnson)
• Batman Chronicles #12 (Devin Grayson, Klaus Janson, Chris Renaud, Kelley Puckett et Marcos Martin, Klaus Janson, Alex Maleev, Rick Burchett)
• Blackgate : Isle of Men #1 (Doug Moench et Jim Aparo)
• Huntress/Spoiler : Blunt Trauma #1 (Chuck Dixon et Eduardo Barreto)
• Batman : Arkham asylum Tales of Madness #1 (Alan Grant et Rick Taylor)

Pour une fois Batman n’est pas confronté à un vilain habituel, mais à Monsieur Richter, qui d’un coup de poing d’une magnitude de 7,6 sur sa célèbre échelle fait vaciller la ville de Gotham sur ses fondations. En proposant Mère Nature comme ennemi, ce récit annonce donc un combat assez inégal qui réduit d’ailleurs d’entrée l’habitat du l’Homme Chauve-Souris en un amas de ruines en proie aux flammes.

Si le récit débute de manière plutôt efficace, le fait de proposer toutes les séries qui ont été influencées par cet « event » crée une certaine redondance au fil des chapitres. Ce cataclysme nous est en effet servi à toutes les sauces, invitant chaque fois à suivre ce tremblement de terre et ses conséquences à travers le regard d’un autre personnage. De Batman à Nightwing, en passant par Robin, Catwoman, Spoiler, Oracle et Huntress, les auteurs nous servent le point de vue des différents héros, ainsi que leur contribution à l’effort de sauvetage. Il y a certes l’apparition du Maître-Secousse, qui revendique le séisme et exige une rançon de la part de Gotham afin de ne pas recommencer, mais cette intrigue ne parvient pas non plus à accrocher le lecteur.

Si les secousses sont donc assez répétitives, chacune est cependant servie par un dessinateur différent. Visuellement, cet album alterne donc également du bon avec du pas vraiment terrible, pour un ensemble finalement assez inégal sur toute la ligne.

Un désastre… naturel… qui se résume en deux lignes et qu’il ne faut donc pas forcément avoir lu avant d’attaquer l’event « Batman – No Man’s Land ».

Ils en parlent également: Yaneck

Advertisements

2 Réponses to “Chuck Dixon et Doug Moench – Batman – Cataclysme”

  1. Je n’ai pas ressenti cette redondance. Je la conçois aisément, mais je ne l’ai pas vécu. Au contraire, je trouve que les points de vue proposés sont intéressants pour leur diversité. Ce n’est jamais la même chose qui est raconté. Le thème est le même, mais tu as quand même d’excellents épisodes, notamment ceux qui se focalisent sur les vilains….

    • Je n’ai pas aimé, ni la redondance, ni ce côté « héroisme à l’américaine » trop prononcé… Heureusement que No Man’s Land est tout bon…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :