Mark Millar – Kick-Ass


Kick-ass, la saga qui botte le cul des super-héros !!!

Kick-AssEn apparence, Dave Lizewski est un lycéen comme les autres. S’inspirant des nombreux comics qu’il dévore, il décide cependant de franchir le pas et d’entrer dans la peau de ses idoles. Emballé par ses premières balades nocturnes sur les toits dans un costume confectionné main et excité par le simple fait de porter son déguisement sous ses vêtements civils, Dave décide de passer à la vitesse supérieure et de mettre un frein au crime dans la ville de New York. Tabassé, poignardé, grièvement blessé et laissé pour mort, il conclut sa première intervention par un véritable désastre. La vie de super-héros s’annonce donc bien plus difficile que dans les comics, et suivre leur exemple peut s’avérer mortel …

Mark Millar (Wanted, 1985, The Authority, Civil War, Ultimates) est un scénariste qui ose prendre des risques et qui a l’habitude de surprendre en livrant des récits modernes qui s’amusent à bousculer l’ordre établi. Cette nouvelle série qui s’inspire du rêve de la plupart des adolescents fans de comics et le confronte à la dure réalité de notre monde, ne déroge pas à la règle. Le fait de prendre un gamin comme héros et de le mettre en pièces au fil des pages est une démarche aussi lumineuse que choquante. L’empathie pour cet ado qui doit faire face à des rumeurs désopilantes, qui communique via MySpace et qui devient populaire via YouTube, est immédiate et renforcée par une narration à la première personne qui accompagne brillamment le cheminement psychologique du personnage.

Cette approche réaliste, consistant à ne donner aucun pouvoir à son héros, est quelque peu bousculée par l’apparition surprenante de Hit-Girl. Cette jeune fille de onze ans qui transperce ses ennemis à coups de sabre, sous le regard consentant de son collègue adulte, fait décoller la violence de façon exponentielle. Si les scènes gore n’ont rien à envier à celles du Punisher (la fameuse collection Max), et si cette véritable boucherie se retrouve encore amplifiée par les dessins dynamiques et riches en hémoglobine de John Romita Jr., le ton décalé et la narration teintée d’humour ne manquent heureusement pas d’entretenir le second degré de cette saga décoiffante.

Cette série en huit épisodes qui aborde l’héroïsme de manière politiquement incorrecte en confrontant les fantasmes d’un ado obnubilé par un univers fictif à la dure réalité, fait un véritable carton outre-Atlantique. Un solide filon qui n’aura d’ailleurs pas tardé à trouver la voie du grand écran avec une adaptation cinématographique éponyme prévue pour le mois prochain.

Publicités

Une Réponse to “Mark Millar – Kick-Ass”

  1. […] Autres critiques : Cachou (Carnets de bord) et Yvan Tilleul (Sin City) […]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :