Joanna Hellgren – Frances, Episode 3


Conclusion d’un triptyque suédois incontournable !

Joanna Hellgren - Frances, Episode 3Le premier volet de cette trilogie édité aux éditions Cambourakis invitait à suivre les pas d’une petite fille déracinée, recueillie par sa tante à la mort de son père, proposant au lecteur de découvrir progressivement les dessous de cette famille au fil des pages. Si le deuxième tome surprenait quelque peu en délaissant le quotidien de la petite Frances pour explorer le passé d’autres protagonistes, le lecteur est maintenant habitué à cette narration faite d’allers-retours dans le temps. C’est une excellente chose, car ce troisième volet se poursuit selon le même procédé, reconstruisant progressivement le puzzle familial qui a conduit Frances là où elle est, en passant constamment d’un personnage à l’autre.

Si à la fin du premier épisode chacun semblait avoir enfin trouvé sa place et son équilibre au sein de ce nouvel environnement familial, les deux épisodes suivants remontent lentement le fil du temps et se concentrent sur d’autres personnages, permettant ainsi au lecteur de comprendre comment la petite Frances s’est retrouvée orpheline chez sa tante. Si le tome précédent avait déjà fait le point sur la mère de Frances, invitant à suivre sa jeunesse, de sa rencontre avec August jusqu’au moment où son chemin quitta celui de sa fille, ce dernier volet permet surtout de mieux comprendre le père de Frances, ainsi que sa sœur Ada. En explorant le passé des personnages et en développant leur psychologie au fil des tomes, Joanna Hellgren livre toutes les clés nécessaires à la compréhension et à la reconstitution de cette chronique familiale, tout en octroyant au lecteur sa part d’interprétation. Brillant !

Au niveau du graphisme, le lecteur appréciera surtout le plaisir de retrouver l’ambiance, la sensibilité et l’esthétisme du tome précédent. Ce dessin, tout en crayonné, permet à nouveau de véhiculer les sentiments des personnages avec beaucoup de retenue et d’efficacité. En voguant sur un rythme lent et en s’exprimant en toute simplicité sur des sujets sensibles à l’aide d’une narration qui repose grandement sur des regards, des gestes, des incompréhensions et des non-dits, la jeune auteure suédoise livre un récit d’une grande sensibilité, restituant avec brio la fragilité et les émotions de ses personnages. Si l’empathie envers les personnages est grande, l’auteure parvient également à plonger ce triptyque dans une ambiance particulière, voire envoûtante, située en dehors du temps, quelque part en Suède, probablement lors de la première moitié du XXème siècle. Magnifique !

Incontournable !

Retrouvez d’ailleurs cet album dans mon Top de l’année et dans mon Top du mois.

2 Réponses to “Joanna Hellgren – Frances, Episode 3”

  1. J’étais troublée par la couverture de cet album. Car il m’a fait penser, par son graphisme tout en crayonné, à l’œuvre du Hongkongais Chihoi. Je n’ai jamais retrouvé, après l’avoir vu en librairie, le titre de cette bande dessinée car je voulais en savoir plus. Merci pour cet article, donc.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :