Jason Aaron et R.M. Guéra – Scalped, Au bout de la piste (Tome 10)


La conclusion d’une saga incontournable et déjà culte !!!

Jason Aaron et R.M. Guéra - Scalped, Au bout de la piste (Tome 10)Voici donc le dernier volet de cette saga Vertigo totalement indispensable pour tous les amateurs de polars bien sombres. Ce dixième tome, qui reprend les épisodes US #56 à #60, emmène le lecteur au bout de cette piste parsemée de violence et de désillusions.

Après le cliffhanger du tome précédent, Jason Aaron fait retomber la pression en introduisant une ellipse de huit mois. Dorénavant le chef Lincoln Red Crow croupit en prison et Dashiell Bad Horse a quitté le FBI après avoir mené à bien sa mission d’infiltration. Cette accalmie qui montre un héros presque apaisé n’est cependant que temporaire, Jason Aaron ayant prévu de mettre une dernière fois le feu aux poudres lors de ce final explosif. Si le baron du crime local est derrière les barreaux, la recherche de l’assassin de la mère de Dash suffit à embraser une dernière fois Prairie Rose.

Dans ce tome, les trajectoires de Red Crow, Dash et Catcher convergent vers un règlement de comptes final où toutes les vérités éclatent. Durant soixante épisodes l’auteur aura malmené ses personnages, proposant une descente aux enfers parsemée de violence, de sexe et de drogue. En livrant des personnages qui incarnent le malaise de tout un peuple et qui portent les stigmates de cet environnement régi par le crime et la misère, il a réussi à restituer avec beaucoup de réalisme et de dureté les conditions de vie déplorables qui règnent au sein de cette réserve indienne rongée par la misère, l’alcoolisme, la criminalité et le chômage. Cette ultime immersion particulièrement sombre en territoire Lakotas permet certes de dénouer toutes les intrigues, mais démontre surtout qu’il n’y a pas d’espoir à Prairie Rose. Couche par couche, l’auteur aura mis à nu le découragement et la résignation de tout un peuple, chaque page nous éloignant un peu plus du Happy End.

Si la conclusion de cette saga est brillante, il faut une nouvelle fois saluer le travail de R.M. Guéra au dessin et de Giulia Brusco à la colorisation. La mise en page cinématographique et le trait nerveux et dynamique du dessinateur insufflent énormément de puissance à l’affrontement final des trois principaux protagonistes. La mise en couleurs experte de Giulia Brusco contribue à restituer l’ambiance tendue et le désespoir qui règne au sein de cette enclave indienne du Dakota du sud. Chaque nouvelle page, qu’elle revienne en arrière ou dévoile la suite de l’histoire, ne fait donc qu’assombrir cet univers débordant de désespoir et entraîne le lecteur dans une noirceur abyssale.

Notons finalement que cet album est pourvu d’une magnifique postface de Jason Aaron, ainsi que d’un carnet de croquis de R.M. Guéra qui ravira les fans.

Une saga incontournable et déjà culte !!!

Retrouvez cette conclusion dans Mon Top de l’année et dans mon Top du mois !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :