Zidrou et Francis Porcel – Bouffon


Un conte sombre et cruel !

Zidrou et Francis Porcel - BouffonOh que je suis gâté en ce moment ! Et oui, je suis grand fan de Zidrou et le prolifique scénariste sort trois albums d’un coup lors de cette rentrée littéraire. Il y a tout d’abord « Les Beaux Etés », dessiné par Jordi Lafebre, puis « L’Indivision » avec Benoît Springer et finalement ce « Bouffon », qui réunit le duo qui avait signé l’excellent « Les Folies Bergère ».

À l’instar du one-shot « Les 3 Fruits », qu’il avait sorti avec Oriol en début d’année, Zidrou renoue une nouvelle fois avec le conte. Pour l’occasion, l’auteur nous plonge dans le sombre Moyen-âge afin de nous livrer une histoire d’amour à la morale plutôt cruelle.

L’histoire invite en effet à suivre les pas de Glaviot, un gamin au visage horriblement difforme qui est né dans le fond d’un cachot du ventre d’une jeune femme régulièrement violée par ses tortionnaires. Après avoir été nourri par les mamelles d’une chienne et avoir grandi dans les geôles du château, le petit veinard est repéré par le seigneur des lieux, qui l’offre à sa fille comme bouffon. Malgré sa tronche de cake il tombe inévitablement amoureux de la belle demoiselle et se découvre au passage un don… plutôt ironique…

En livrant sa propre version de « La Belle et la Bête », Zidrou nous plonge surtout dans une ambiance médiévale cruelle et sans pitié. Des blessés qui sont dépouillés et achevés sur les champs de bataille aux viols répétitifs dans les geôles du château, il ne fait pas forcément bon vivre dans le conte de Zidrou. Même le narrateur, un prisonnier enchaîné sur l’un des murs de la prison, n’est pas très bien loti. Et pourtant, tout au fond de cet univers d’une noirceur extrême, l’ami Zidrou conserve une petite lueur d’espoir… un brave gamin à l’apparence abjecte…

Si ce récit qui aborde le thème de la différence prouve une nouvelle fois que Zidrou est un conteur hors pair, il déborde surtout d’ironie et de cynisme. Chaque mot est à nouveau d’une justesse incroyable et le ton sarcastique est un vrai bonheur. Ajoutez à cela le dessin expressif et précis du dessinateur ibérique Francis Porcel et vous obtenez un excellent one-shot !

Bref, si vous ne lisez pas cet album, vous êtes un vrai bouffon !

Retrouvez d’ailleurs cet album dans mon Top BD de l’année… en compagnie des autres albums de Zidrou !

Ils en parlent également : Yaneck, Noukette, Jérôme, Marion

Publicités

4 Réponses to “Zidrou et Francis Porcel – Bouffon”

  1. Il m’épate ce Zidrou ! ❤

  2. Ce sera ma chronique BD de demain et autant dire que ce titre est un vrai coup de cœur ! Quel album magnifique !

  3. […] Les chroniques de Noukette, Jérôme, Yaneck et Yvan. […]

  4. […] Qu’en pense la blogosphère ? Les avis de Jacques, Jérôme, Noukette, Yaneck et Yvan. […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :