Zidrou et Jordi Lafebre – Les beaux étés, Cap au Sud


En vacances, on oublie tous les soucis du quotidien!

Zidrou et Jordi Lafebre – Les beaux étés, Cap au SudEt oui, vous n’échapperez pas à Zidrou lors de cette rentrée littéraire car le prolifique scénariste sort trois albums d’un coup. Il y a tout d’abord l’excellent « Bouffon », dessiné par Francis Porcel, puis « L’Indivision » avec Benoît Springer et finalement ce premier tome de la série « Les beaux étés », mis en images par Jordi Lafebre.

Pour leur troisième collaboration (après « Lydie » et « La Mondaine »), le duo d’auteur nous emmène dans les années 70, le temps d’une chronique familiale. Ce récit estival invite en effet le lecteur à prendre place à bord d’une 4L rouge Esterel en compagnie de la famille Faldérault. Nous sommes en 1973 et comme tous les mois d’août, Mado, Pierre et leur quatre enfants disent adieu à la Belgique pour se rendre dans le sud de la France.

Ce départ en vacances est une véritable bulle d’air qui permet à la famille d’oublier les soucis du quotidien. Entre un couple qui bat de l’aile, un belle-sœur malade, deux sœurs qui se crêpent constamment le chignon, un fils qui ne quitte jamais son ami imaginaire et un père scénariste dont la bande dessinée ne rencontre pas le succès escompté, tout n’est pas vraiment au beau fixe chez les Faldérault.

Cet ouvrage qui relate ces petits riens qui font tout le sel de notre quotidien peut certes être qualifié de classique, mais c’est justement cette authenticité qui fait mouche. Mais attention, Zidrou parvient néanmoins à surprendre le lecteur, notamment lors des moments passés en compagnie de Tchouki, l’ami imaginaire du fiston. L’auteur démontre non seulement qu’il est un conteur hors pair, mais ce voyage empli de nostalgie qui sent bon le BBQ propose également une belle brochette de personnages, tous plus attachants les uns que les autres. Ce joli portrait de famille alterne les moments drôles et tragiques, pour un récit débordant d’humanité et de tendresse.

Visuellement, le dessin de Jordi Lafebre contribue à plonger le lecteur dans une ambiance délicieusement rétro en restituant avec brio une ambiance « seventies » pleine de nostalgie. Outre un travail remarquable au niveau du jeu de lumière de ces planches empreintes de douceur, il faut également souligner l’excellent travail au niveau de l’expressivité des personnages.

Des vacances qui font du bien…

 

3 Réponses to “Zidrou et Jordi Lafebre – Les beaux étés, Cap au Sud”

  1. Aaaaaaaaaaahhh !!! Il me le faut !!! Tellement hâte de le lire !

  2. […] être qualifié de classique, mais c’est justement cette authenticité qui fait mouche. Yvan Tome 1 et Tome […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :