Xavier Dorison et Joël Parnotte – Le Maître d’armes


La vulgarisation de la Bible…

Xavier Dorison et Joël Parnotte - Le Maître d’armesAprès « Ulysse 1781 » et « Undertaker », Xavier Dorison nous plonge dans un récit moyenâgeux en compagnie du maître d’arme de François Ier.

À cette époque, la société est en pleine mutation, entre le Moyen-Âge et la Renaissance. Cette période charnière est aussi marquée par l’affrontement entre les Papistes (catholiques) et les Réformistes (protestants). Ce monde en mouvement est également symbolisé par les deux personnages clés de cette aventure. Il y a d’une part Hans Stalhoffer, ancien maître d’armes à la cour du Roi François Ier, vaillant défenseur de l’art du combat, qui manie sa lourde épée avec noblesse et efficacité. En face il y a Maleztraza, son prétendant, qui manie une arme d’un nouveau genre, plus légère et plus facile à manier : la rapière. Outre ces deux hommes qui symbolisent deux générations différentes, le récit met également en scène l’ancien chirurgien du Roi et grand ami de Hans Stalhoffer, qui se retrouve pourchassé par les mercenaires de la Sorbonne afin de récupérer la traduction de la Bible en français. Il s’apprête en effet à faire imprimer ce manuscrit à Genève afin de diffuser la parole de Dieu au plus grand nombre. À une époque où seuls les clercs savent lire le latin et où la détention de la parole de Dieu est synonyme de puissance, les intentions de l’ami Gauvin risquent bel et bien de mettre le feu aux poudres…

Sur fond historique, Xavier Dorison nous livre un affrontement épique entre deux hommes, deux religions et deux époques. Cette chasse à l’homme parfaitement maîtrisée est admirablement servie par le dessin de Joël Parnotte, qui s’installe immédiatement au diapason de ce scénario riche en hémoglobine et en rebondissements. Restituant à merveille l’ambiance glaciale et hostile des montagnes du Jura en plein hiver et proposant des personnages aux gueules aussi ravagées qu’expressives, sa mise en images cinématographique et énergique porte véritablement cet excellent récit.

« L’honneur, quand on n’a plus rien, c’est tout ce qu’il reste. »

Un album que vous retrouverez évidemment dans mon Top BD de l’année!

Ils en parlent également : Yaneck

Découvrez également la bande annonce :

 

 

Publicités

6 Réponses to “Xavier Dorison et Joël Parnotte – Le Maître d’armes”

  1. Je vais rencontrer Parnotte ce Vendredi, je t’explique pas comme je suis ravi ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :