Gipi – Ma vie, mal dessinée


gipi ma vie mal dessinéeComme le titre de l’album laisse présager, l’auteur de « Notes pour une histoire de guerre », « S. » et « Le local » livre ici un nouveau one-shot autobiographique.

En partageant ses galères, ses angoisses, ses traumatismes, son adolescence et ses bonheurs, Gipi se met totalement à nu. L’auteur se confie pleinement, des drogues qu’il utilisa à cette tentative de suicide, en passant par ses maladies sexuelles et cette tentative de viol qui hante son esprit.

Au fil des pages, l’auteur fouille ses souvenirs et tente de trouver l’origine de ses souffrances et de cette incapacité qu’il a à entretenir une relation amoureuse. Au fil de cette auto-thérapie touchante, il parcourt ses souvenirs sans aucune pudeur. Cette approche peut paraître décousue à première vue, mais le talent d’écriture de Gipi parvient à livrer un récit parfaitement maîtrisé, non dénué d’humour et finalement assez fluide.

Au niveau du graphisme, le titre n’annonce pas d’exploits et pourtant, malgré le côté brouillon et minimaliste de ce récit autobiographique, l’auteur livre également des passages plus symboliques, plus fantasmés, à l’image de ce récit de pirates en aquarelles.

Sa vie, bigrement bien racontée !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :