Kiriko Nananan – Blue


L’esthétisme au service de sentiments complexes !

Kiriko Nananan - BlueParu dans la collection Sakka de Casterman, « Blue » raconte l’histoire d’amour entre deux lycéennes : Masami Endô et Kayako Kirishima.

Si l’histoire ne casse pas trois pattes à un canard, le traitement que lui apporte de Kiriko Nananan vaut absolument le détour. En se focalisant sur les gestes, les regards et les nombreux non-dits qui trahissent les sentiments sans les étaler, la mangaka parvient à exprimer des sentiments complexes avec énormément de simplicité. Cette retenue des mots traduit avec brio la peur de ces adolescentes de se mettre à nu afin de transformer l’amitié en amour réciproque. L’auteure ne se limite pas à la relation amoureuse entre ces deux lycéennes, mais profite également de l’occasion pour dépeindre la vie sociale et les tourments de la jeunesse nippone avec beaucoup de justesse.

Visuellement, Kiriko Nananan opte pour un graphisme fort dépouillé qui se concentre sur le langage des corps et réduits les décors au stricte minimum. Esquissant les silhouettes et épurant le reste au maximum, la mangaka propose un trait fin, sobre et élégant. Ce découpage audacieux et cette économie des traits insufflent un rythme assez lent et une ambiance particulière au récit. Si le résultat ne manque pas d’esthétisme, cette approche minimaliste a par contre un effet négatif sur la lisibilité de ce one-shot où les personnages sont difficilement différentiable.

Bref, si le fond et la forme m’ont séduit, la banalité de l’histoire, le rythme trop lent et le manque de lisibilité modèrent néanmoins mon enthousiasme.

Kiriko Nananan - BlueLisez également l’avis de David sur K.BD !

bd du mercrediAllez découvrir les autres BDs du mercredi sur le blog de Mango !

WOMEN BD

Advertisements

8 Réponses to “Kiriko Nananan – Blue”

  1. Je ne sais pas si je trouverai facilement ce one-shot mais je trouve cette couverture tout simplement superbe. Elle fait beaucoup d’effet!

  2. Ce manga est accessible dans mes bibliothèques, tu me donnes l’envie de franchir le pas. Histoire de voir si c’est aussi gnagnan que tu le dis. ^^

  3. Pas suffisament passionné par le manga pour tenter l’expérience. Une autre fois peut-être…

  4. Il y a quelque chose dans l’air qui ne laisse pas indifférent à la lecture. Mais oui, c’est un manga qui me parle peu au final, que j’ai trouvé un peu difficile et simple à la fois.
    Peut-être que je suis un garçon et que ça joue 🙂

    Sinon moi j’ai pas la même couverture. Le bleu est moins envahissant chez moi. Plus pur aussi. Et je préfère d’ailleurs.

  5. […] terminer, Yvan et Lunch ayant été génés par l’aspect graphique sont sans doute les plus critiques ; Mo’ a […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :