Brad Meltzer et Rags Morales – Justice League, Crise d’identité


Les hommes qui se cachent derrière les masques !

Brad Meltzer et Rags Morales - Justice League, Crise d’identitéN’étant pas trop fan de gigantesques crossovers, redoutant souvent une avalanche de personnages super-héroïques au sein d’un récit porté par l’action, j’ai mis du temps à m’attaquer à cette saga signée Brad Meltzer. J’ai eu tort, grand tort même, car cette mini-série en sept volets datant de 2004 n’est pas seulement un comics de super-héros, mais surtout une enquête policière particulièrement prenante.

Le lecteur se lie tout d’abord à Ralph Dibny, alias Extensiman, un personnage extrêmement attachant dont la femme est retrouvée sauvagement assassinée. L’empathie envers ce personnage est tellement grande que le drame qui le frappe ne peut laisser le lecteur indifférent. De plus, l’enquête qui suit est non seulement riche en rebondissements et en fausses pistes, mais permet également de lever le voile sur certains sombres secrets dissimulés par les plus grands super-héros de la planète. Et pour couronner le tout, il y a cette menace constante qui plane sur tous les proches des grands héros DC et qui contribue à dresser un portrait très humain de ces derniers.

Si le récit implique quelques grosses pointures de DC Comics tels que Superman, Batman ou Flash, ainsi que de nombreux héros moins connus, ce sont surtout leurs proches, devenus la cible d’un mystérieux assassin, qui sont au centre de cette histoire. L’auteur s’attaque donc à l’entourage vulnérable de ces êtres invincibles et soulève une question intéressante qui modifie à jamais notre vision de la JLA : les héros peuvent-ils avoir recours à des méthodes discutables, voire à des actes répréhensibles, afin de protéger leur identité secrète et leurs proches ou se doivent-ils d’avoir un comportement au-dessus de tout reproche ? La question est particulièrement intéressante et permet de dépeindre des héros inquiets, voire même faibles et vulnérables.

Le trait sobre et classique de Rags Morales accompagne à merveille ce scénario riche en émotions, axé sur l’humanité des personnages. Cet album qui reprend les épisodes #1 à #7 contient également les épisodes #166 à #168 de Justice League of America. Ces numéros datant de 1979 sont l’œuvre de Gerry Conway et sont à l’origine du scénario imaginé par Brad Meltzer.

Bref, Identity Crisis est un non seulement un crossover très humain et incontournable pour tous les fans de comics, mais également un polar haletant qui ravira tous les amateurs du genre.

Retrouvez d’ailleurs cet album dans mon Top de l’année !

Une Réponse to “Brad Meltzer et Rags Morales – Justice League, Crise d’identité”

  1. J’avoue que j’aime bien cette série, que j’avais lu initialement en magazine. Je la trouve très accessible, et comme toi, j’ai beaucoup aimé le côté plus humain qui est induit dans ces personnages super-héroïque.
    On lui a reproché son côté trash, mais je ne trouve pas, personnellement.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :