Marie Vareille – La vie rêvée des chaussettes orphelines


Les deux font la paire !

Marie Vareille - La vie rêvée des chaussettes orphelines« La vie rêvée des chaussettes orphelines » invite à suivre la reconstruction d’Alice, une jeune américaine qui débarque à Paris afin de fuir son passé. Mal dans sa peau, incapable de dormir sans somnifères, souffrant de troubles obsessionnels compulsifs et collectionnant les crises d’angoisse, elle veut recommencer sa vie à zéro, sans rien dévoiler de sa vie antérieure. Cherchant un emploi d’urgence, elle accepte de travailler pour une start-up à l’objectif pour le moins farfelu : créer une application visant à réunir les chaussettes orphelines.

Au fil des chapitres, Marie Vareille voyage entre passé et présent, narrant d’une part ce nouveau départ parisien tourné vers l’avenir et revenant d’autre part sur sa vie d’avant en dévoilant progressivement les pages de son journal intime. Cette approche permet non seulement d’insuffler du rythme au récit, mais parvient surtout à entretenir le suspense, forçant le lecteur à tourner les pages afin de découvrir ce lourd secret qui a poussé Alice à tout quitter…

Outre cette capacité à entretenir le mystère jusqu’au bout, tout en proposant un dénouement particulièrement réussi, l’auteure livre également des personnages hauts en couleur et très attachants. Pourtant, à la base, cette héroïne mal dans sa peau, névrosée et asociale n’a pas forcément tous les atouts pour séduire. Cependant, au fil des pages et de quelques touches d’humour, la mayonnaise commence à prendre. Puis il y a cette sœur plus rock’n’roll, au caractère diamétralement opposé, qui séduit immédiatement, tout comme le lien fusionnel qui les unit…

Si l’histoire s’articule autour de l’amour inconditionnel qui lie ces deux sœurs, Marie Vareille y aborde également d’autres sujets riche en émotions avec beaucoup de justesse, tels que la quête de maternité, le deuil, la dépression, la célébrité et la nécessité de réaliser ses rêves.

Le résultat est un roman « feel good » profondément humain, parvenant à allier légèreté et profondeur et capable de tenir en haleine jusqu’à la dernière page. Il ne reste donc qu’à corriger cette banderole erronée, qui n’annonce que 400.000 lecteurs conquis…

Si vous aimez les romans de Virginie Grimaldi (Tu comprendras quand tu seras plus grande, Quand nos souvenirs viendront danser, Il est grand temps de rallumer les étoiles) et de Marie Pavlenko (Je suis ton soleil, Un si petit oiseau)… Foncez !

La vie rêvée des chaussettes orphelines, Marie Vareille, Charleston, 400p., 19€

Ils en parlent également : Marie VareilleAndreaChristl, Carnet Parisien, Emy, Laura, Nath, Histoire du soir, Mon jardin littéraire, A book is always a good idea, A touch of blue Marine, Satine’s books, Anouk library, LœildeM, A livre ouvert, Liseuse hyperfertile, Clem, Cledesol, Mon rêve d’été, Des mots aux livres, Les instants volés à la vie, Je tu lis, Ladybooks, Clemi’s bookish world, Marnie, Les mots des autres, Petite étoile livresque, A la page des livres, Lire ou dormir, Happy Manda Passions, Au coin d’Eden

6 Réponses to “Marie Vareille – La vie rêvée des chaussettes orphelines”

  1. Merci beaucoup pour la mention, c’est très sympa !

  2. Merci pour la mention 😊

  3. Jolie chronique qui donne envie !! 😍

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :