Ohba & Obata – Bakuman T3


Ohba & Obata - Bakuman T3Après avoir terminés 3e au classement de l’Akamura, Mashiro et Takagi ne se découragent pas et travaillent avec ardeur sur une nouvelle histoire. Allant à l’encontre des conseils de leur éditeur, Hattori, les deux lycéens décident de s’attaquer à un manga classique de combat. Arriveront-ils, cette fois, à battre leur adversaire et ami en devenir, le célèbre lycéen Niizuma ?

Du haut de leurs 14 ans, Moritaka Mashiro et Akito Takagi décident de faire équipe afin devenir des mangaka célèbres. À la base, le premier n’était pourtant pas très chaud pour se lancer dans l’aventure, mais sa passion du dessin et la perspective d’ainsi séduire la jolie Miho Azuki, tout en empruntant la voie tracée par son oncle, ont eu raison de ses dernières réticences. L’autre, premier de classe et promis à un avenir brillant, a par contre toujours rêvé de devenir scénariste. Après avoir soumis leurs premières histoires à la rédaction du magazine Jump et avoir terminé troisième au classement de l’Akamaru Jump, les deux lycéens décident de s’attaquer à un manga classique de baston. Afin de battre leur grand rival Eiji Niizuma, ils vont cependant devoir redoubler d’efforts.

Après l’immense succès de « Death Note« , cette nouvelle saga de Takeshi Obata et Tsugumi Ohba s’attaque donc aux coulisses de l’édition japonaise. En invitant à suivre les pas de jeunes débutants, les différentes étapes liées à la création d’un manga sont mises en avant. Du système de prépublication au travail des assistants, en passant par le vote des lecteurs et l’importance des Nemus, la découverte des dessous du magazine Jump s’avère très enrichissante. Toujours aussi bavards que lors de leur précédente série, les auteurs ne lésinent d’ailleurs pas sur les explications et proposent à nouveau une grande densité au niveau des dialogues, sans que cela ne devienne rébarbatif pour autant.

Ce troisième tome permet également de faire plus ample connaissance avec le très excentrique Eiji Niizuma. Malgré des attitudes parfois bizarres, le mangaka de génie s’avère finalement fort attachant et gagne en sympathie au fil des pages. Du côté de l’intrigue romantique (heureusement de plus en plus secondaire), la relation amoureuse entre Takagi et Miyoshi commence à empiéter sur le travail créatif du jeune duo, provoquant même de légères tensions entre les deux héros.

Au dessin, Takeshi Obata, l’auteur de « Hikaru No Go » récidive de son trait efficace et propose un graphisme toujours aussi soigné et des personnages variés, charismatiques et attachants.

Un guide de création d’un manga fascinant, version Shônen !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :