Céka et Griffon – Billy Wild


griffon billy wildEn catégorisant cette première partie de diptyque de western fantastique, le lecteur pourrait injustement faire le rapprochement avec « Lune d’argent sur Providence« , alors que, excepté la qualité du premier volet et la présence d’un bonus en fin de tome, ces deux ouvrages sont très éloignés l’un de l’autre. C’est pourquoi le terme de western gothique, revendiqué par les auteurs, colle probablement mieux à ce western à l’ambiance atypique et noire.

A l’instar de cette couverture qui se limite à l’essentiel, la simplicité et l’efficacité de la narration viennent d’entrée cueillir l’amateur de 9ème art pour une descente aux enfers en compagnie d’un jeune looser que tout le Far West connaît maintenant sous le nom de Billy Wild : chasseur de prime ayant déjà 237 âmes à son actif !

L’intrigue a beau être assez simple, le rythme imprégné par ce récit en ‘deux temps’ nous balance efficacement entre le passé de ce jeune paysan qui finira par faire parler la poudre comme nul autre suite à la rencontre d’un certain Linus, et le présent de ce héros torturé qui réalise lentement le prix qu’il devra payer pour ses crimes et son invincibilité.

Si le nombre de dialogues n’excède jamais les besoins de l’histoire et réduit considérablement le temps de lecture, c’est au niveau du graphisme que le lecteur trouvera assurément le rapport qualité/prix recherché pour cette production qui pourrait paraître plus onéreuse que les autres.

Car, pour une première, c’est des deux pieds que Guillaume Griffon enfonce la porte à battant du saloon de la bande dessinée, avec une impressionnante maîtrise du noir et blanc, un découpage dynamique et intelligent et des personnages expressifs aux tronches insolites.

Bref, une suite de diptyque très attendue, un site (http://billy-wild.com) à visiter et deux pistoléros d’Akileos qui se retrouvent sur ma courte liste d’auteurs à rencontrer, dead or alive !

Céka et Griffon - Billy WildLisez également l’avis à plusieurs mains de K.BD !

3 Réponses to “Céka et Griffon – Billy Wild”

  1. […] de David, celui d’Yvan et La […]

  2. […] deux est réussi par Céka mais incontestablement, le graphisme est la grande force de ce diptyque. Yvan, Mo’, Choco, Mike et moi-même (qui n’a pas rédigé de chronique sur IDDBD mais qui donne […]

  3. […] D’autres avis : K.BD, Choco, Livr0ns-n0us, Mo’, Mike (iddBD), Yvan […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :