Joe Sacco – Gaza 1956


Gaza 1956Une BD sur la bande de Gaza ? A la base, je n’étais vraiment pas emballé par ce sujet qui alimente les pages sanglantes du JT depuis bien avant ma naissance. Une guerre qui dure depuis tellement longtemps qu’elle finit par lasser et dont les médias se contentent d’énumérer les statistiques mortelles, sans prendre la peine de revenir sur l’origine du malaise. Des médias qui dépeignent tous les palestiniens comme des terroristes et proposent souvent une vision assez unilatérale de ce conflit bâti sur des générations de haine.

A travers cet ouvrage, Joe Sacco (Palestine) partage le quotidien des Gazaouis, tout en enquêtant sur des événements du passé. Multipliant les témoignages et scrutant la mémoire (parfois défaillante) de survivants, il effectue un travail journalistique minutieux et remonte aux événements tragiques de 1956. Scindant son récit en deux parties (l’une dédiée à Khan Younis et l’autre à Rafah), l’auteur revient sur ces deux massacres ayant eu lieu à Gaza il y a plus d’un demi-siècle. Mêlée aux événements du présent, cette enquête sur des événements oubliés par l’Histoire, permet surtout de constater que rien n’a vraiment évolué dans cette partie de notre monde.

Malgré une volonté indéniable de vérifier les faits qu’il relate, le témoignage de Joe Sacco peut paraître partisan car il ne donne la parole qu’aux palestiniens. Etant donné qu’ils n’ont pas souvent droit à la parole, ces témoignages s’avèrent aussi éclairants que choquants. La mise en images des témoins Gazaouis est très efficace et le dessin noir et blanc confère une certaine pudeur aux nombreuses scènes violentes.

On a d’un côté une brique de près de 400 pages qui n’a rien de divertissant et que l’on peut peut-être qualifier de partisane et de l’autre un travail journalistique méticuleux et un témoignage qui mérite tout de même la note maximale …

Joe Sacco - Gaza 1956Lisez également l’avis à plusieurs mains de K.BD !

Publicités

4 Réponses to “Joe Sacco – Gaza 1956”

  1. La scène du « tri » m’a profondément touchée. Elle fait écho à celles organisées par les nazis. Je pense que l’intention est tout à fait là, de la part de Joe Sacco, ce qui a de quoi faire grincer les dents aux partisans des exactions israéliennes. Mais elle reste extrêmement forte cette image, et très juste. Elle devrait largement interpeller le peuple israélien sur l’action de son gouvernement au regard de leur histoire.

  2. […] Les chroniques : Seb Naeco, chronique de Lo, Yvan. […]

  3. […] de poing ! » Mo’ : « Un livre dur que je trouve malgré tout porteur d’espoir. » Yvan : « On a d’un côté une brique de près de 400 pages qui n’a rien de divertissant et que […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :