Frantz Duchazeau – Le rêve de Meteor Slim


Frantz Duchazeau Meteor Slim Notons d’abord qu’il n’est pas nécessaire de connaître quoi que ce soit au blues avant d’entamer cette lecture. Evidemment si, comme moi, vous avez trouvé le remplacement du Blues Corner près de la Grand Place de Bruxelles par un bar à pitta affligeant, cela peut aider. Lire ce one-shot avec quelques notes de blues en fond musical peut également favoriser l’immersion. Vous pouvez pour cela attendre la publication prévue au mois d’octobre de l’édition collector de cet album qui sera accompagnée d’un disque vinyle. Personnellement j’ai opté pour un fond de Screaming J. Hawkins : exquis !

Après « Les cinq conteurs de Bagdad » et « Dieu qui pue Dieu qui pète » avec Fabien Vehlmann, « La nuit de l’Inca », « Gilgamesh » et un premier album en solo avec « Les vaincus », Frantz Duchazeau livre ce petit chef-d’œuvre chez Sarbacane. Même si le bluesman Robert Johnson, l’icône blues de cette époque, apparaît dans ce récit, c’est le destin d’un ‘nobody’ du genre que l’auteur invite ici à suivre. L’histoire d’un petit black qui largue sa femme, son gosse, mais surtout un boulot de merde, pour réaliser son rêve et exercer son art : le blues !

Guitare à la main, celui qui deviendra le modeste Meteor Slim arpente les routes poussiéreuses des States. Un voyage qui propulse le lecteur dans l’essence même du blues : endroits enfumés, cabarets crasseux, whisky au goulot, femmes d’un soir, arnaques d’arrière-salles et bagarres de saloon. Le tout bercé d’une voie roque qui fait écho aux conditions de vie des blacks du Mississipi en 1935. De la musique qui vient des tripes et qui transpire le mauvais whisky et le vécu !

Si sur le fond, cet album n’emballera pas tout le monde, sur la forme il fera l’unanimité. Un format atypique regroupant près de 160 pages dans un livre de toute beauté. Le trait de Frantz Duchazeau est époustouflant, les décors renversants, les expressions des protagonistes remplies d’émotion et l’ambiance … ah l’ambiance … ensorcelante. Des planches qui chantent le blues, un peu comme ces cartes de vœux qui émettent de la musique quand on les ouvre : un air de musique que l’auteur a composé rien que pour vous ! Merveilleux !

A écouter au plus vite !

Frantz Duchazeau - Le rêve de Meteor SlimAllez également écouter l’avis de Lunch sur K.BD !

Publicités

Une Réponse to “Frantz Duchazeau – Le rêve de Meteor Slim”

  1. […] Yvan, le rêve de Meteor Slim est avant tout un album qui s’écoute. Zorg, qui a lui aussi […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :