Frank Miller – 300


300 frank miller300 est tiré de la bataille des Thermopyles et de la résistance d’une poignée de Spartiates à l’invasion de l’armée Perse en Grèce, mais n’a cependant pas du tout l’ambition d’être un récit historique.

300 est un hommage à la guerre et au courage des guerriers, mais pas n’importe quels guerriers : les Spartiates. Et qui de mieux que l’auteur de Sin City pour rendre hommage à la violence, à l’héroïsme et à l’état d’esprit des hommes de Leonidas lors de cette bataille dont l’issue importe finalement peu, car peu importe le flacon … du moment qu’on ait l’ivresse !

Car l’issue de ce récit est en effet sans surprises, le scénario prévisible et la profondeur obsolète. Par contre la force dégagée par cette œuvre est impressionnante. Le ciel, la terre, les hommes, les armes, les ombres et les couleurs baignent dans la brutalité, la violence et dans le sang.

Les vrais héros, ceux qui n’ont pas de collants ridicules, se trouvent à l’intérieur de cet ouvrage au format aussi judicieux qu’onéreux et Miller leur rend merveilleusement hommage.

Et je vous conseille d’ailleurs d’aller voir l’adaptation cinématographique de 300 : pour l’honneur, pour la gloire, pour Sparte, mais surtout pour … Frank Miller !

Une Réponse to “Frank Miller – 300”

  1. le film !et vraiment bien le livre en image. Tu dis tout, sur cet album. Le Spartiate est un archétype très plaisant, pour nous autres mâles. Heureusement qu’on s’en est écarté, mais c’est clair que ce sens de l’honneur, du sacrifice, ça a de la gueule.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :