Ulli Lust – Trop n’est pas assez


Rêve d’indépendance & désillusion !

Ulli Lust - Trop n'est pas assezNommée au festival d’Angoulême 2011, cette brique de plus de 400 pages, relate l’aventure vécue par l’auteur il y a plus de vingt-cinq ans.

C’est en 1984 que deux punkettes de dix-sept ans décident de quitter l’Autriche pour se lancer dans une aventure italienne. C’est sans papiers, sans argent, sans moyen de transport et gonflées d’insouciance, Qu’Ulli et Edi partent pour l’Italie.

C’est à travers ce récit autobiographique et avec le recul nécessaire, qu’Ulli Lust retrace cette errance qui dura finalement deux mois. Le résultat est un road-movie parsemé d’obstacles et dépeint sans aucune complaisance par l’auteur autrichienne. Quelques lettres, photos et extraits de journal intime viennent d’ailleurs agrémenter cette rétrospective pleine de justesse.

Si ce rêve d’indépendance débute de manière enthousiaste, l’excitation et la bonne humeur s’effritent très vite, pour faire place à l’angoisse et à l’insécurité. Transformées en proies faciles au sein d’un pays machiste au possible, les deux jeunes filles sont vite confrontées à la violence sexuelle, à la drogue, à la mendicité, à la prostitution, à la mafia, au sexisme et même au viol. Si le portrait que l’auteur dresse de l’ère punk de l’époque est encore assez positif (si l’on excepté quelques affrontements entre néonazis et punks), le portrait qu’elle dresse de l’Italie en général et de la Sicile en particulier, se veut par contre plus acide. Alors qu’elles partaient à la recherche de la plage et de la liberté, les deux héroïnes vont finalement découvrir un pays mafieux et machiste, où leur rêve va se transformer en cauchemar.

Le trait naïf et rapide d’Ulli Lust ne révolutionne pas le neuvième art et la bichromie verte a tendance à rebuter, mais au fil des pages le graphisme s’avère finalement efficace.

Retrouvez cet album parmi les titres sélectionnés au Festival d’Angoulême 2011 !

2 Réponses vers “Ulli Lust – Trop n’est pas assez”

  1. Ulli Lust sera présente à la librairie parisienne Apo (k) Lyps, le mardi 1er février.

  2. Vous pouvez trouver un article sur Trop n’est pas assez avec la Librairie Super Héros sur http://blog.paris3e.fr/post/2011/01/26/No-Future-chez-les-Super-Heros-trop-n-est-pas-assez-Ulli-lust

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :