Marc-Antoine Mathieu – Julius Corentin Acquefacques, l’Origine


Démonstration aux confins du neuvième art !

Marc-Antoine Mathieu - Julius Corentin Acquefacques, l'Origine Mais comment ai-je pu passer à côté d’un tel chef-d’œuvre ! Heureusement que cette réédition, proposée à l’occasion du vingt-cinquième anniversaire de Delcourt, m’a permis de combler cette lacune.

Julius Corentin Acquefacques est un fonctionnaire du Ministère de l’Humour chargé de statuer sur le potentiel comique de nouvelles histoires supposées être drôles. Sa vie n’a rien d’extraordinaire, jusqu’au jour où il commence à recevoir des pages de BD qui mettent en scène sa propre vie. D’où viennent ces pages, à quel point sont elle liées à son destin ? L’enquête menée par le principal intéressé se révèle très vite prenante et permet d’étaler l’ingéniosité et le talent de Marc-Antoine Mathieu.

En utilisant des procédés narratifs extrêmement inventifs, l’auteur propose un scénario qui s’avère en effet d’une originalité débordante. Au fil des pages, le lecteur se retrouve totalement conquis par le récit et sous le charme de l’approche astucieuse imaginée par l’auteur. Le graphisme, tout en contraste de noir et de blanc, est parfaitement maîtrisé et invite le lecteur à aller de surprise en surprise, sans oublier de passer par ce fabuleux concept de l’anti-case que je vous laisse découvrir.

Magistral !

6 Réponses to “Marc-Antoine Mathieu – Julius Corentin Acquefacques, l’Origine”

  1. Ca me tente bien cette BD !

  2. je viens de me procurer « Dieu en personne » la BD « dieurangeante » du Sieur Mathieu et elle est assz pas mal bien que dans le genre j’ai préféré « la nostalgie de Dieu » de Marc dubuisson qui est beaucoup plus incisif et « irrespectueusement correct ».Cependant ce Julius Corentin me semble très interessant

  3. […] Le ciel au-dessus du Louvre), et qui est réalisé par le non moins célèbre Marc-Antoine Mathieu (Julius Corentin Acquefacques, Dieu en personne). Scénographe de formation, l’auteur a toujours joué avec les lumières […]

  4. […] mots sur la forme, donc : un noir et blanc qui n’est pas sans rappeler celui des aventures de Julius Corenthin Acquefacques, premier héros de l’auteur. Parfait pour illustrer une certaine intemporalité, comme le […]

  5. […] en parle sur les blogs : Coeur de libraire, Brusselsboy, B1p sur […]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :