Andy Diggle – Daredevil, Shadowland


Un crossover décevant !

Andy Diggle - Daredevil, ShadowlandCe vingt-deuxième tome de Daredevil dans la collection 100% Marvel est consacré à l’arc intitulé Shadowland et reprend les épisodes #508 à #512, ainsi que l’épilogue « Shadowland: After the fall 1 ». Shadowland est un crossover dont l’essentiel a lieu dans Marvel Heroes Extra #7. Panini vous invite donc à vous procurer cette partie de la saga éditée en kiosque. Les plus courageux pourront même approfondir encore un peu plus leur connaissance de la saga en lisant le Marvel Monster consacré à Shadowland et les quatre épisodes de Marvel Universe Hors Série #10.

On retrouve donc Daredevil à la tête de la Main, pensant utiliser les redoutables ninja de cette organisation afin de faire régner l’ordre dans son quartier de Hells Kitchen. Ce plan foireux tourne cependant vite au vinaigre et c’est surtout la peur et la violence qui s’installent sur le quartier de New-York, tandis que notre ami Daredevil plonge encore un peu plus profondément dans les ténèbres. J’avais déjà eu beaucoup de mal avec la nouvelle orientation professionnelle de Matt Murdock lors du tome précédent, mais ici ça devient franchement ridicule. Ce Shadowland érigé en plein Hells Kitchen n’est pas du tout crédible et ces rues de Manhattan transformées en véritable champ de bataille ne tiennent pas la route. En transformant Daredevil en tueur violent, Andy Diggle dénature beaucoup trop notre justicier solitaire. L’empathie envers ce héros sombre et torturé disparaît au fil des pages et les actions de ses amis pour le ramener sur le droit chemin sont parfois assez risibles (la petite démonstration d’alpinisme de Foggy Nelson est à ce titre complètement ridicule).

Au niveau du graphisme, le travail de Marco Checchetto et Roberto de la Torre est à nouveau très bon, entièrement dans la lignée du reste de cette excellente série 100% Marvel (soulignons d’ailleurs l’excellent travail de Matt Hollingsworth au niveau de la colorisation). Un graphisme sombre et lugubre qui colle parfaitement à l’ambiance de Hell’s Kitchen et un nouveau costume tout de même assez réussi pour Daredevil.

Le plus mauvais tome de cette excellente saga !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :