Etienne Davodeau – Rural


Davodeau parle bio !

Etienne Davodeau - RuralVoici un album reportage d’Etienne Davodeau sur Étienne, Jean-Claude et Olivier, trois agriculteurs qu’il a suivi pendant environ un an. Trois agriculteurs associés qui, par conviction personnelle, sont passés d’une agriculture conventionnelle à une agriculture biologique avec tous les problèmes que cela entraîne. De plus, c’est impuissant qu’ils assistent à la planification et aux travaux de l’autoroute A87 Angers-Cholet qui va couper leur exploitation en deux en passant dans la salle de bain fraîchement rénovée de leurs voisins.

Même si le récit offert par Davodeau n’est pas entièrement objectif et qu’on sent qu’il se lie d’amitié et s’implique de plus en plus tout au long du reportage (et le lecteur aussi d’ailleurs), il a déjà le grand mérite de ne pas nous livrer une énième image caricaturale pourvue de vieux paysans boiteux et munis d’un couvre-chef usé. Ici, les paysans sont jeunes, modernes et osent parler bio.

Davodeau combine ici ses grands talents de narrateur à un récit qu’il rend très fluide et agréable à lire à l’aide de flash-backs habiles. Mais Davodeau n’est pas seulement un grand narrateur, c’est également une touche d’humour que j’apprécie et un côté très humain émouvant.

Cette famille qui se voit délocalisée pour une compensation financière plutôt modeste ne peut laisser indifférent. Ce genre d’histoires que les paparazzis rongent jusqu’à l’os, mais que Davodeau aborde avec justesse, humanisme et respect.

L’humour et l’autodérision de Davodeau qu’il distille avec brio jusque dans ces remerciements à la fin du tome (Merci à l’ASF, non c’est pour rire). Ceux qui aiment cet humour doivent absolument lire Quelques Jours Avec Un Menteur de Davodeau.

Et puis, pour tous ceux qui aiment commencer leurs journées par un bon verre de lait (ou même pour ceux qui sont allergiques et se gavent de soja), c’est très intéressant de voir comment fonctionne une ferme laitière, avec les interminables heures de travail qui précèdent la fabrication de ce verre de lait.

Si le sujet de l’autre album reportage de Davodeau Les mauvaises Gens ne m’avait pas plu, celui-ci est accessible de tous et devrait combler tous les amateurs de Davodeau et autres BDphiles.

Ils en parlent également: Yaneck

bd du mercrediAllez découvrir les autres BDs du mercredi sur le blog de Mango !

6 Réponses to “Etienne Davodeau – Rural”

  1. Peut-on parler de BD engagée puisque Davodeau semble prendre parti?

    • Oui, sans doute, mais c’est surtout et avant tout un reportage dessiné. Dans la conception de l’album, Davodeau a travaillé sur le terrain. On n’est pas dans l’imagination pure. Alors oui, son reportage possède un angle, et prend sans doute fait et cause, mais comme bon nombre de reportages dits « objectifs » des journalistes professionnels.

      • Yep, d’ailleurs l’auteur de Gaza 1956 n’est pas vraiment neutre non plus, mais cela n’empêche pas l’album d’être excellent.

        En plus, comme la couverture de cet album annonce une intro de José Bové, on devine d’avance la couleur 🙂

  2. Un album/reportage, voilà qui est original !

  3. J’aime Davodeau d’amour ! Et je lirai celui ci, c’est sûr ! 😉

  4. […] info: blog les gridouillis | blog sin city | web […]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :