Gabriel Bá et Fábio Moon – Daytripper


Au jour le jour

Gabriel Bá et Fábio Moon - DaytripperRécompensé du prix du meilleur album aux Eisner Awards 2011, Daytripper fait partie des œuvres à ne louper sous aucun prétexte. De plus, Urban Comics a l’excellente idée de publier les dix épisodes de cette saga des frères jumeaux brésiliens Gabriel Bá et Fábio Moon en un seul volume.

L’album invite à suivre Brás de Oliva Domingos, un écrivain de chroniques nécrologiques, à différents moments de sa vie. Chacun des dix chapitres se concentre sur un événement important de la vie du personnage et est ponctuée de sa propre nécrologie. Cette mort métaphorique du personnage à la fin de chaque épisode donne encore plus d’importance au moment vécu et invite à profiter encore deux fois plus de ce que l’existence lui réserve par la suite. Sans respecter la chronologie de la vie du personnage, le récit aborde des questions existentielles autour de l’amitié, de la filiation, de l’amour, de la mort, de l’enfance, de la famille, de la vieillesse, de la paternité et du travail. Fait d’une multitude de petits riens, l’album s’attarde sur les détails de la vie, accentue leur importance et démontre finalement la richesse de l’existence de chacun.

Dès la couverture, cet ouvrage à quatre mains installe un ton totalement différent du caractère assez violent du reste de la production Vertigo et plonge le lecteur au sein d’un voyage onirique particulièrement humain. La justesse du récit est prolongée au niveau du graphisme délicat et soigné, le tout étant rehaussé par la colorisation experte d’un Dave Stewart que l’on ne présente même plus. Du grand art !

Ce petit chef-d’œuvre qui incite les lecteurs à vivre leur vie pleinement est d’ailleurs recommandé par Cyril Pedrosa (Portugal) et Craig Thompson (Habibi) : rien que ça !

Gabriel Bá et Fábio Moon - DaytripperRetrouvez d’ailleurs ce comics dans mon Top de l’année !

Lisez également l’avis à plusieurs mains de K.BD !

Publicités

8 Réponses to “Gabriel Bá et Fábio Moon – Daytripper”

  1. Pour moi, la plus grosse claque de ce début d’année. Billet à venir mercredi.

  2. Oui, c’est très bon.
    La BD est un petit monde : j’avais offert un Pedrosa (Portugal) à ma femme, et dévoré « Blankets » de Thompson, mais j’ignorais tout de ces auteurs brésiliens avant de les voir chroniqués la semaine dernière dans Télérama.
    Ca m’apprendra à ne lire en principe que du Vertigo…

    • Ma femme n’est pas trop fan de BD, mais de temps en temps je parviens à la séduire avec des petites perles, comme le Habibi de Thompson ou le Polina de Vives. Faudra effectivement que je tente également de lui faire lire le Portugal de Pedrosa… et peut-être ce Daytripper

  3. […] un événement important de la vie du personnage et est ponctuée de sa propre nécrologie… Lire la suite chez Brusselboy Walking Dead 15. Deuil et Désespoirde Robert Kirkman et Charlie Adlard Nous avions laissé Rick, […]

  4. […] au bonheur, à l’amour, à l’amitié… et à la mort aussi. Une mort métaphorique pour Yvan, une mort qui permet de mettre en relief l’importance de profiter de chaque moment. Quant à moi, […]

  5. […] avis : Jérôme, Yvan, David Fournol, David, OliV’, Mo’, […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :