Zidrou et Oriol – La peau de l’ours


Les confessions d’un vieux mafieux amoureux !

Zidrou et Oriol - La peau de l'oursAprès l’excellent Lydie, Zidrou fait à nouveau mouche dans un registre totalement différent.

Dans ce one-shot, l’auteur invite à découvrir le passé insolite de Don Palermo, un vieil aveugle qui attend chaque jour que le jeune Amadeo vienne lui lire son horoscope. Si le futur n’annonce jamais la nouvelle espérée, les rencontres quotidiennes des deux hommes nouent des liens d’amitié et permettent au vieux de revenir sur une existence pour le moins mouvementée.

Alors que le lecteur attend avec impatience la prochaine confidence de cet ancien mafieux, afin de connaître la suite de l’histoire, Zidrou étale son extraordinaire talent de narrateur. À coups de flashbacks, il lève progressivement le voile sur la vie de cet ancien montreur d’ours, qui croisa un jour la route sanguinaire de Don Pomodoro, avant de tomber follement amoureux de la fille de ce parrain au costume blanc, quotidiennement souillé par le sang des autres. Livrant un scénario au fond classique, mais aux allures atypiques, Zidrou propose un récit mêlant violence et romantisme, brutalité et tendresse, nostalgie et cynisme, cruauté et poésie, humour et tragédie, vengeance et lâcheté, espoir et remords, trahison et pardon.

« Un montreur d’ours sans ours, c’est comme un exhibitionniste sans bite ! »

Cette alternance entre douceur et dureté se retrouve également au niveau du graphisme, avec des images qui complètent admirablement les textes de Zidrou. Alliant sobriété et expressivité, le coup de crayon anguleux et nerveux d’Oriol Hernández livre une galerie de personnages marquants et attachants. À l’aise sur les scènes les plus dures et débordant d’humanité sur les autres, le dessinateur espagnol propose un dessin doté d’une réelle personnalité, rehaussé par une mise en couleurs de toute beauté. Parachevé par un découpage irréprochable, cette histoire d’amour et de mafieux mérite donc amplement l’autocollant « coup de cœur » apposé sur la couverture de l’album.

Un excellent one-shot, que vous retrouverez également dans mon Top de l’année, ainsi que dans mon Top du mois.

bd du mercredi Allez découvrir les autres BDs du mercredi sur le blog de Mango !
Publicités

10 Réponses to “Zidrou et Oriol – La peau de l’ours”

  1. Ton billet est si convaincant dans son enthousiasme que nul doute que je rechercherai cette BD dès que possible.

  2. J’hésite encore, même si je ne doute pas de la qualité de cette peau d’ours ! Je pense que je vais attendre… L’autocollant ne colle pas sur moi !!

  3. Je n’ai toujours pas lu Lydie… il faut réellement que je découvre cet auteur ! Feuilleté lundi en librairie mais j’ai opté pour un autre album repéré chez toi : « Saison brune » ^^

  4. Il est noté dans mon petit carnet. Je ne passerais pas à coté lors de ma prochaine visite à le librairie.

  5. Ah ! enfin une bd en un seul volume… qui semble très bien en plus, je note ce titre !

  6. Je me réjouis de découvrir ce dernier Zidrou, vraiment ! Il est toujours où on ne l’attend pas cet auteur, j’adore !

  7. j’ai adoré Lydie, et je me suis promis de découvrir plus Zidrou… il semble jouer sur pas mal de tableaux, ça promet de belles surprises!

  8. […] en parle sur les blogs : Sin City, Bédépolar, La bibliothèque de Noukette, Au fil des […]

  9. […] chroniques de Noukette, PaKa, Yvan, Oliv, Stephie, La soupe de […]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :