Olivier Jouvray et Efa – Le Soldat


L’angoisse du premier combat !

Olivier Jouvray et Efa - Le SoldatAprès le très bon « Nous ne serons jamais des héros », Olivier Jouvray (« Lincoln ») récidive au sein de la Collection Signé du Lombard avec un récit qui se déroule pendant la guerre de Sécession.

Librement adapté d’un roman de Stephen Crane paru en 1895, « La conquête du courage », le récit invite à suivre les pas d’Henry, un jeune soldat qui s’est engagé volontairement aux côtés de son copain Wilson, mais qui redoute son baptême de feu. C’est donc l’histoire d’un garçon qui rêve de devenir un héros, mais qui ne sait pas encore comment il va réagir le jour de son premier combat. Cette lente découverte de soi partage donc les peurs et les réflexions de ce personnage auquel j’ai finalement eu beaucoup de mal à m’attacher. L’idée de confronter ses envies de patriotisme à la dure réalité du combat est certes intéressante, mais le parcours d’Henry ne m’a malheureusement jamais passionné.

L’approche visuelle d’Efa (« Alter Ego ») dénote vis-à-vis de l’univers sombre et sanglant que l’on associe généralement avec la guerre. Sa colorisation douce à l’aquarelle permet certes de proposer des décors bucoliques et des planches de toute beauté, mais au niveau de l’ambiance, le dessinateur espagnol a un peu plus de mal à dépeindre l’horreur lors des scènes de guerre.

Bref, l’idée de base est bonne, les planches sont belles, mais je n’ai pas accroché au récit !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :