Kris et Vincent Bailly – Un sac de billes, Baby-foot (Tome 3)


Après la guerre…

Kris et Vincent Bailly - Un sac de billes, Baby-foot (Tome 3)Après avoir adapté « Un Sac de billes », classique de la littérature vendu à quelques 25 millions d’exemplaires et adapté au cinéma par Jacques Doillon en 1975, Kris (Coupures irlandaises, Le monde de Lucie, Notre mère la guerre, Les Ensembles contraires, Un homme est mort) et Vincent Bailly (Coupures irlandaises) s’attaquent à la suite de l’œuvre de Joseph Joffo en adaptant « Baby-Foot ».

Le lecteur retrouve le « petit » Jo, devenu adolescent dans le Paris d’après-guerre. Son exil terminé, l’adolescent veut profiter pleinement de la liberté qui s’offre à lui. Fasciné par les Etats-Unis des GI et de Charlie Chaplin et rêvant d’un avenir glorieux en tant que boxeur, bien loin du salon de coiffure familial, le jeune homme vit de petites magouilles et connaît ses premiers amours.

Si l’ambiance est beaucoup moins sombre que lors du diptyque précédent, ce quotidien d’après-guerre est également beaucoup moins passionnant à suivre. Le personnage de Jo est certes toujours très attachant, mais son quotidien fait de parties de Baby-Foot, de boxe et de magouilles s’avère tout de même légèrement moins intéressant à suivre. Néanmoins, cette chronique adolescente dans une capitale qui se remet progressivement de l’occupation est finalement assez plaisante à lire, surtout que le travail visuel de Vincent Bailly est toujours aussi agréable à contempler. Sa mise en couleur à l’aquarelle apportait déjà beaucoup de douceur à cette page sombre de l’Histoire relatée lors des deux premiers volets et sied parfaitement au ton plus léger de cette suite. Le comparse de Kris sur Coupures irlandaises parvient également à insuffler beaucoup d’expressivité aux visages et contribue à rendre ces adolescents particulièrement attachants.

Une suite sympa à lire !

Une Réponse to “Kris et Vincent Bailly – Un sac de billes, Baby-foot (Tome 3)”

  1. Je dois lire le roman avant de me lancer dans cette adaptation. Mais autant dire qu’il me tarde de la découvrir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :