Ed Brubaker – Incognito


Programme de réinsertion pour super-vilains !

Incognito Brubaker PhilipsLe nom des deux auteurs sur la couverture en dit déjà long sur la qualité de cette nouvelle saga. Au palmarès de ce duo constitué d’Ed Brubaker et de Sean Phillips on retrouve en effet des petites perles telles que Sleeper et Criminal. Si on reste dans le polar, la touche super-héroïque de cette série la rapproche tout de même plus de Sleeper que de Criminal. Mais au lieu d’infiltrer un type ayant des super-pouvoirs dans le camp des mauvais, Ed Brubaker va cette fois ré-insérer un super-vilain dans notre société. L’idée de départ est en effet un programme de protection de super-vilains qui permet de les réintégrer en tant que monsieur tout le monde en inhibant leurs pouvoirs à l’aide de médicaments.

Si l’idée de base est originale, la suite du récit est assez classique. La couverture du type en question tombe et toute son ancienne vie lui revient en pleine tronche. Cela permet certes à Brubaker de revenir sur les origines du personnage et de ses anciens comparses, mais en soi, le pitch n’a rien de révolutionnaire. Mais bon, à la narration de cette saga il y a un type coutumier du monde du crime (Gotham Central, Criminal, Sleeper, …) et du développement du côté sombre de super-héros (Daredevil, Captain America). Non seulement Mister Brubaker demeure ici dans son domaine de prédilection, mais même si ce n’était pas le cas, le garçon serait capable de vous raconter le contenu de son caddy de supermarché de manière prenante. En deux mots on comprendrait que ses salades ont eu une vie de merde sur un sol aride, que son steak vient d’un animal accroc aux hormones et maltraité par un fermier alcoolique et violent et qu’à tout moment, la roue du caddy peut lâcher et foutre un bordel pas possible dans le super-marché. Ici, il ne lui faut à nouveau pas plus de cinq planches pour dresser un portrait d’une justesse incroyable de son héros. Une bonne scène d’ouverture et un déguisement de Père Noël (qui est ici bel et bien une ordure), et le tour est joué. Après, le duo hyper-rodé n’a plus qu’à dérouler …

Bref, une idée de base originale, une trame classique et sans trop de surprises et un duo qui maîtrise à nouveau son sujet avec brio !

Notons également que ce premier tome d’Incognito, qui regroupe les épisodes #1 à #6, forme un arc complet qui se suffit à lui-même.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :